Rechercher

Studer leader du groupe Schleifring Bons résultats et horizon clair

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Contrairement à l'habitude, Studer, lors de sa dernière conférence de presse liée à son événement Motion Meeting, le fabricant de rectifieuse n'a dévoilé aucune nouvelle machine. Mais elle a montré une vision claire et un avenir serein avec des investissements importants axés qualité et précision, avec notamment un monstre de DIXI pour doper la précision des broches Studer

Entreprises liées

S242-650.
S242-650.
(Image: Studer)

Aucune machine dévoilée à l'occasion de cette rencontre Motion Meeting mais un accent particulier a été mis sur la visite du site biennois, (ex combitec). Certes on se plaît à s'imaginer que les biennois seront à l'origine d'une nouveauté majeure.

Ce ne sont là évidemment que des suppositions... Une chose est certaine, par contre, c'est que cette nouveauté ou cette innovation sera à n'en pas douter présentée à l'occasion de la prochaine EMO. Cette biennale de la machine-outils se déroulera du 16 au 21 septembre à Hanovre.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 19 images

Studer va bien merci!

Malgré les prévisions inhérentes à la force du franc suisse, par comparaison avec l'année 2011, non seulement Studer s'est très bien maintenue, mais l'entreprise a même enregistré de meilleurs résultats. Le volume d'entrées de commandes de l'entreprise globale a pu être amélioré de 15 % et son chiffre d'affaires, de 20 %.

Eu égard à la planification à long terme, le fabricant bernois de rectifieuses a révisé ses expectatives vers le bas pour cette année. Ce faisant, il se positionne consciemment et prudemment du côté des pessimistes. Cette décision s'explique notamment par les valeurs prévisionnelles frileuses de l'industrie automobile européenne.

À Steffisburg et à Bienne, Studer occupe actuellement 800 personnes, dont 75 sont des apprentis. Comme toujours un nombre important d'apprentis, pour assurer à la région et à l'entreprise elle même des collaborateurs efficaces pour demain. En règle générale, l'entreprise se porte bien et les prévisions sont plutôt favorables !

Studer a saisit l'occasion de cette rencontre avec des représentants du groupe pour en révéler un peu plus à ses agents sur les sites de Steffisburg et de Bienne. Certains détails relatifs à l'entreprise, soulignés au cours de la réunion Motion Meeting, ont donnés aux agents du monde entier des arguments pour expliquer ce qu'est et ce que fait Studer. L'accent est mis sur les valeurs intrinsèques et un contact client encore plus étroit. Ces quatre à cinq dernières années, Studer est devenue une entreprise phare non seulement au sein du groupe Körber Schleifring mais éagalement sur les marchés mondiaux.

Les marchés

Il est certain que la crise financière continuera de préoccuper Studer également en 2013. La récession inhérente, qui touchera des segments de marché importants, ne permettra que peu ou pas d'investir dans de nouvelles machines et technologies. En Europe, la lutte pour l'obtention des commandes se poursuivra. Dans les processus économiques, seule l'avancée technologique fera la différence pour la conquête des projets existants sur le marché.

Pour la première fois en Asie, un ralentissement significatif s'est fait sentir sur le marché de l'ingénierie mécanique. Quant au marché chinois qui affichait jusqu'alors une croissance à deux chiffres, il a enregistré le premier semestre une nette diminution de l'investissement en nouvelles machines comparativement aux années précédentes. La reprise ne s'est manifestée qu'à partir du deuxième semestre et a persisté après le changement d'exercice. Ainsi la direction de Studer reste dans l'expectative de l'évolution du marché cette année.

En Amérique, l'évolution du marché tout au long de l'année 2012 a été plus que favorable. En collaboration avec l'organisation de vente Körber Schleifring, en 2012, Studer a été en mesure d'obtenir un nombre record de nouvelles commandes de machines. Pour 2013 également, on estime que la tendance aux États-Unis à investir dans de nouvelles machines et technologies se maintiendra, grâce à l'industrie automobile et l'aéronautique.

(ID:38233160)