Rechercher

Chronique: Réseau plasturgie ALPlastics, un nouveau méta-cluster au niveau de l’arc alpin

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Conscient que la compétitivité ne peut plus aujourd’hui s’aborder sous le seul angle local ou régional, le Réseau plasturgie s’est associé au projet ALPlastics et entend ainsi jouer un rôle actif dans ce cluster de clusters regroupant les principaux acteurs de la plasturgie de l’arc alpin. Ce mois d’avril verra aussi la tenue de la Journée technologique plasturgie 2012, troisième édition de cette manifestation organisée par le Réseau plasturgie.

Entreprise liée

(Image: ALPlastics)

La compétitivité est plus que jamais liée à la capacité d’innovation. Dans un monde globalisé, cette dernière ne peut plus se concevoir, comme par le passé, au niveau d’une entreprise, ou même au niveau d’un cluster régional. Afin de dépasser cette vision régionaliste, différents clusters d’Autriche (Clusterland), d’Allemagne (Chemie-Cluster Bayern), de France (Plastipolis et Carma-Artemis), d’Italie (Proplast), de Suisse (Réseau plasturgie) et de Slovénie (Tecos) ont lancé, avec les autorités de la Regione Piemonte (It), le projet de collaboration ALPlastics.

D’une durée de deux ans, ce projet Interreg dispose d’un budget d’un million d’euros, assuré aux deux tiers par le Fonds européen de développement régional (ERDF). Le Réseau plasturgie y investit près de 200'000.- CHF grâce au soutien de la Confédération, du Canton de Fribourg et de l’Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg.

Galerie d'images

6000 entreprises, 170'000 emplois

Durant les deux dernières décennies, la plasturgie alpine – plus de 6000 entreprises et près de 170'000 emplois - a traversé une période de crise. En effet, tant les pays disposant d’une main d’œuvre bon marché que ceux ayant massivement investi dans des procédés de haute qualité et automatisés ont placé la compétition entre les acteurs à un niveau international. L’actuelle crise économico-financière n’a fait qu’accentuer le problème.

ALPlastics vise à développer les bases d’une stratégie d’innovation. Son action se développe à trois niveaux :

  • les PME membres des clusters régionaux,
  • les coordinateurs des clusters régionaux,
  • les responsables des politiques d’innovations.

D’ici septembre 2013, ALPlastics entend, dans le cadre de différents work packages (WP), analyser et comparer (benchmarking) les conditions cadres à ces trois niveaux, créer et piloter des activités qui seront conduites et évaluées, et générer des activités durables entres les différents clusters sur le thème de l’économie et du transfert de connaissances.

(ID:33296850)