170 ans de succès dans le sciage des métaux 170 ans de KASTO :un succès 100% badois

Rédacteur: Gilles Bordet

>> L’entreprise KASTO Maschinenbau GmbH & Co. KG fête cette année son 170e anniversaire. L’entreprise familiale originaire de la ville badoise d’Achern-Gamshurst a jusqu’à présent, toujours connu un franc succès que ce soit dans son histoire ou son développement: elle est passée du statut d’entreprise monopersonnelle à celui de leader mondial pour les machines à scier à métaux et les systèmes de stockage automatique des tôles et des produits longs.

Entreprises liées

La famille KASTO aujourd’hui (de gauche à droite) : Jonathan Riegel, Stephanie Riegel, Armin Stolzer, Ruth Stolzer, Sönke Krebber et Nicole Krebber.
La famille KASTO aujourd’hui (de gauche à droite) : Jonathan Riegel, Stephanie Riegel, Armin Stolzer, Ruth Stolzer, Sönke Krebber et Nicole Krebber.
(Image: Berthold Steinhilber/laif)

Comme toutes les autres grosses entreprises, KASTO a aussi commencé en tant que petite structure. Karl Stolzer, charpentier, a créé l’entreprise à Achern, dans la région du Bade-Wurtemberg, en 1844, sous la forme d’un atelier mécanique. Les premières années ont été fortement marquées par un esprit de pionnier et de nouvelles idées destinés à différents secteurs: Stolzer s’était initialement spécialisé dans la fabrication de «machines à structure en bois fixées par des ferrures». L’entreprise fabriquait alors des roues hydrauliques, des métiers à tisser, des machines à papier et de meunerie, par exemple. En produisant des équipements de scierie, puis après des systèmes de scie pour scierie, Karl Stolzer posa la première pierre du succès mondial de l’entreprise.

Une saga familiale

Après le décès de Karl Stolzer en 1891, son fils Carl repris la direction de l’entreprise. Carl Stolzer était encore scolarisé, pendant les premières années, dans une école spécialisée dans la construction mécanique et fabriquait, dans son entreprise, des scies verticales pour scier/découper le bois. Ses fils, Karl et Friedrich Stolzer, lui ont ensuite succédé et se sont répartis les secteurs de l’entreprise. Friedrich Stolzer était alors responsable de la production des scies verticales et machines à scier.

Galerie d'images

Friedrich Stolzer est décédé en 1941 et c’est sa femme, Madame Anna, qui a pris la direction de l’entreprise, jusqu’à la fin de la formation de leurs fils Friedrich et Paul. L’entrée des deux frères dans l’entreprise s’est traduite par une nouvelle orientation dans le secteur des scies métalliques. Avec la découverte de la scie alternative en 1947, KASTO a fait un pas décisif vers son statut de fabricant de machines-outils moderne. En 1952, l’entreprise a présenté pour la première fois son innovation lors du salon d’Hanovre et a connu, dès l’année suivante, un franc succès à l’échelle internationale.

La maîtrise de tous les procédés de sciage existants

Dans les années 60, les scies à lame circulaire sont venues compléter la gamme de scies alternatives. Avec le passage à la production en série et en gros volumes, KASTO a reconnu la nécessité de mécaniser le stockage et la manutention des matériaux. L’entreprise a présenté, au début des années 70, le premier système automatisé de stockage de produits longs.

Il disposait d’un système à rayonnage pour la manutention et le transport des cassettes autoporteuses. Dans le centre de stockage étaient intégrées deux scies à lame circulaire alimentées par des magasins automatiques de matériaux. C’était le stade préliminaire vers les premiers centres de stockage et sciage combinés que la société a commencé à produire à partir de 1980.

A l’heure actuelle, elle est la seule entreprise à proposer les trois procédés de sciage (circulaire, à ruban et alternative) et dispose de solutions parfaitement optimisées dans toute sa gamme de produits. Avec près de 140'000 machines à scier ainsi que plus de 1700 systèmes de stockage automatisés, l’entreprise familiale profite d’une position de leader à l’échelle internationale.

Toutes les installations sont exclusivement produites en Allemagne, au siège de l’entreprise à Achern-Gamshurst et dans le deuxième site à Schalkau en Thuringe. Armin Stolzer est à la tête de l’entreprise depuis plus de 25 ans. Il est issu de la 5e génération et s’appuie déjà depuis plusieurs années sur la 6e génération pour gérer les activités de l’entreprise. Avec plus de 140 brevets, l’entreprise est l’un des prestataires les plus innovants du secteur. <<

(ID:42860359)