Urma élargit sa gamme de produits AM avec des imprimantes à polymères et métaux d'EOS Urma reprend la représentation suisse d'EOS

Auteur / Rédacteur: Source : Urma AG / Gilles Bordet

Après avoir repris la représentation du fabricant d'imprimantes composites Markforged au printemps de cette année, la PME Urma AG élargit sa gamme de produits d'impression 3D avec des machines du fabricant allemand EOS.

Entreprises liées

À gauche la Formiga P 110 Velocis pour l'impression 3D haute performance de polymères et à droite la polyvalente M 290 pour la fabrication additive métallique.
À gauche la Formiga P 110 Velocis pour l'impression 3D haute performance de polymères et à droite la polyvalente M 290 pour la fabrication additive métallique.
(Source : EOS)

Cette étape stratégique marque l'entrée de l'entreprise suisse sur le marché industriel des matières plastiques 3D.

Un partenariat idéal en Suisse

Urma AG, fabricant d'outils de précision et concessionnaire des machines CNC Haas, est actif dans le domaine de la fabrication additive depuis plus de deux ans. En commercialisant des imprimantes métal (fusion sélective par laser) et des imprimantes composites (matériaux composites), l'entreprise argovienne s'est rapidement fait un nom en Suisse et au Liechtenstein en tant que partenaire fiable dans le domaine de l'impression 3D industrielle. Urma accueille notamment chaque année le Swiss AM Forum. « Avec Urma AG, nous avons pu gagner pour la Suisse et le Liechtenstein un partenaire clé, qui connaît très bien le marché et qui apporte une expérience précieuse en matière de fabrication additive », se félicite Davide Lacovelli, directeur régional EMEA d'EOS.

Galerie d'images

EOS : fabrication additive de pièces métalliques de haute qualité

EOS propose des solutions d'impression 3D modulaires pour la production flexible et économique de prototypes et de produits finis, des petites et moyennes séries à la production de pièces imprimées en 3D à l'échelle industrielle. En ce qui concerne les imprimantes à métaux, EOS s'appuie depuis près de 30 ans sur la technologie DMLS (frittage laser direct de métaux, également appelée « fusion sélective par laser (SLM) »). « Cette technologie laser PBF est aujourd'hui considérée comme la norme en matière d'impression 3D de métaux », souligne Frank Gersbach, responsable de la fabrication additive chez Urma AG et hôte du Swiss AM Forum. Le procédé DMLS est principalement utilisé pour la fabrication dans des industries exigeantes telles que l'aérospatiale, l'automobile, la médecine et la construction d'outils et de turbomachines, qui requièrent une qualité uniforme des pièces et des propriétés similaires à celles des procédés conventionnels de moulage ou de forgeage.

« Grâce aux plus grandes plateformes de fabrication EOS, telles que les imprimantes multi-laser EOS M 300-4 ou M 400-4, Urma offre une grande variété d'options de configuration », ajoute M. Gersbach. « Les lasers à fibre précis, dont le nombre peut aller jusqu'à quatre, associés à un degré élevé d'automatisation, établissent de nouvelles normes en matière de fabrication additive de produits finis. »

Informations additionnelles
Salons
Urma présente les machines EOS au salon AMX de Lucerne

Urma expliquera également comment les entreprises utilisent avec succès la fabrication additive à l'aide d'exemples d'application issus de nombreuses industries. Un autre point fort sera les imprimantes compactes industrielles et de bureau de Markforged. Ici aussi, des démonstrations passionnantes attendent les visiteurs intéressés.

Troisième édition du Swiss Additive Manufacturing Forum

Le 26 novembre, Urma ouvrira une nouvelle fois les portes de son showroom à Rupperswil. À l'occasion du troisième Swiss AM Forum, des intervenants renommés de la scène suisse de l'AM seront à nouveau représentés. Le fabricant allemand de machines EOS y participera pour la première fois. Des interventions passionnantes et des aperçus du monde de l'impression 3D attendent les visiteurs, que ce soit dans le secteur des polymères, des composites ou des métaux. Ce concentré de technologies et de savoir-faire rend cet événement incontournable pour tous les professionnels de l'impression 3D et les parties intéressées. Pour se familiariser avec le monde de la fabrication additive en toute simplicité et profiter de l'occasion pour découvrir en direct la gamme variée d'imprimantes 3D et de pièces de démonstration.

Plus d'informations :
urma.ch

Fabriquer à partir de zéro, également avec les imprimantes plastiques d'EOS

EOS s'appuie également sur le procédé de fabrication additive par lit de poudre pour ses machines à polymères. Grâce à cette technologie avérée de fabrication des plastiques, les pièces peuvent être produites sans liant. Seuls le matériau et l'énergie sont nécessaires pour le processus de fusion. En comparaison à d'autres procédés d'impression 3D dans le secteur des plastiques, la technologie EOS permet de réduire les coûts unitaires jusqu'à 25 % et d'obtenir une qualité industrielle avec une reproductibilité de 100 % des pièces souhaitées. La technologie EOS constitue le point de départ idéal pour obtenir des résultats de fabrication qui répondent à un large éventail d'exigences industrielles en termes de précision dimensionnelle, de qualité de surface et de stabilité.

« Nous sommes ravis de pouvoir offrir à nos clients une gamme supérieure en matière d'impression 3D à compter de maintenant. Grâce à notre large éventail de technologies et de produits pour l'impression 3D industrielle, nous sommes le partenaire idéal pour les solutions de production globales en Suisse et au Liechtenstein », se félicite Urs W. Berner, PDG d'Urma.

Une diversité de matériaux imbattable, tant en plastique qu'en métal

La gamme de matériaux métalliques comprend plus de 20 alliages et plus de 70 paramètres de processus pour tous les systèmes DMLS, c'est-à-dire les alliages d'aluminium, d'acier inoxydable, de cobalt, de chrome, de nickel, de titane et d'acier à outils, ainsi que les métaux réfractaires et les métaux précieux. Ce large éventail permet la production d'une grande variété de pièces métalliques de première qualité avec le procédé de fabrication DMLS. Avec actuellement neuf matières plastiques disponibles et dix combinaisons matériau/épaisseur de couche pour les polymères, EOS est le leader en termes de diversité des matières plastiques.

Une Formiga P 110 Velocis (imprimante à polymères) et une EOS M 290 (imprimante à métaux) seront bientôt disponibles pour des démonstrations en direct dans le showroom d'Urma à Rupperswil.

Formiga P 110 Velocis, le système d'entrée de gamme à polymères

Le spot laser fin du système d'entrée de gamme offre une excellente résolution de détail. Ce système est idéal pour produire de petites pièces fines ainsi que d'excellentes surfaces. Il garantit de plus la reproductibilité des caractéristiques des pièces sur l'ensemble du volume de construction de 200 x 250 x 330 mm pour chaque opération de construction ainsi qu'entre différentes machines. Les pièces sont entièrement fonctionnelles immédiatement après le déballage et le dépoudrage. Étant donné qu'il n'y a pas de structures de support, aucune étape de post-traitement n'est nécessaire.

EOS M 290, l'outil polyvalent pour les pièces métalliques imprimées en 3D

Avec un volume de construction moyen et un laser de 400 W, ce système produit des pièces métalliques d'une qualité DMLS reconnue. Dans la version Pro, il dispose d'un dispositif de manutention encore plus simple d'utilisation. Avec un volume de construction de 250 x 250 x 325 mm, l'EOS M 290 permet une production rapide, flexible et économique de pièces métalliques directement à partir de données CAO. La qualité exceptionnelle du faisceau du spot laser EOS et l'excellente résolution de détail sont parfaitement adaptées à la production de composants DMLS très complexes qui présentent des caractéristiques de composants homogènes d'une pièce à l'autre, d'un travail à l'autre et d'une machine à l'autre. MSM

Urma AGN
AMX 2021 : hall 1, stand B1047/p>

(ID:47553131)