Gravure haute qualité pour l'industrie horlogère Une percée pour l'industrie horlogère

Rédacteur: Margaux Pontieu

Les gravures de haute qualité sont la cerise sur le gâteau de toute montre de luxe. David Weber, conseiller clientèle de Trumpf Suisse explique pourquoi le laser remplace le décapage chimique traditionnel et ouvre de tout nouveaux horizons en matière de conception.

Entreprises liées

De 400 femtosecondes à 20 picosecondes en à peine 800 millisecondes : la durée d'impulsion réglable du laser à impulsions ultracourtes permet aussi d'appliquer des gravures blanches et raffinées au cours du processus de fabrication.
De 400 femtosecondes à 20 picosecondes en à peine 800 millisecondes : la durée d'impulsion réglable du laser à impulsions ultracourtes permet aussi d'appliquer des gravures blanches et raffinées au cours du processus de fabrication.
(Source : Xristoforov/Shutterstock)

Monsieur Weber, comment se combinent la production industrielle avec le laser et les montres de luxe ?

Même les fabricants de montres de haute qualité aspirent constamment à une plus grande implication dans la fabrication industrielle. Toutefois, les gravures ont jusqu'à présent été réalisées au moyen d'un processus de décapage chimique et sont souvent déléguées à des entreprises externes. Cela peut mener à des coûts plus élevés et des délais de livraison plus longs. En outre, le processus n'est pas particulièrement respectueux de l'environnement. Par conséquent, il n'est plus nécessairement le premier choix, même dans la catégorie de prix élevé. Cependant, lorsqu'il s'agit de qualité, l'industrie ne fait aucun compromis et, jusqu'à présent, le laser n'a pas été en mesure de concurrencer le décapage chimique bien établi à cet égard. Cette situation est en train de changer avec la nouvelle génération de lasers de la TruMicro série 2000 de Trumpf.

Quelle est la nouveauté de ces lasers ?

Les TruMicro série 2000 sont des lasers à impulsions ultracourtes. En soi, ils ne sont pas nouveaux. Mais aujourd'hui, les concepteurs Trumpf ont trouvé un moyen de rendre plus flexibles les durées d'impulsion qui étaient auparavant fixées pour le laser, tout en conservant la même stabilité d'impulsion à impulsion. L'utilisateur peut régler le laser dans le processus de production, de la plus courte durée d'impulsion de 400 femtosecondes par impulsion jusqu'à 20 picosecondes, par exemple. Et cela en moins de 800 millisecondes.

Galerie d'images

Cela semble impressionnant, mais quels en sont les avantages ?

L'industrie horlogère travaille généralement avec des profondeurs de gravure de 50 à 100 micromètres. Jusqu'à aujourd'hui, les lasers à impulsions ultracourtes pouvaient déjà appliquer des gravures profondes, mais seulement noires ou mattes. La modification de la durée d'impulsion et la modification de l'apport de chaleur qui en découle permettent d'appliquer différents types de gravure. Le changement rapide entre les durées d'impulsion rend également la solution compatible avec un usage industriel.

Y-a-t-il d'autres avantages spécifiques pour l'industrie horlogère ?

Le fait que le laser à réglage variable conquiert des domaines de conception entièrement nouveaux est susceptible de susciter un grand intérêt pour l'industrie. Ainsi, il peut désormais appliquer des gravures blanches ainsi que divers types de brillance et de structures sur des alliages de métaux courants tels que le 316L/1.4404, le titane et le cuivre.

Comment cela fonctionne exactement ?

Jusqu'à présent, les gravures blanches de haute qualité ne pouvaient être réalisées que par décapage chimique. En effet, pour réaliser une gravure blanche avec un laser, un certain apport de chaleur doit être appliqué au matériau. Un bain de fusion doit être créé, mais cela n'est possible qu'avec de longues durées d'impulsion. Ainsi, pour produire une gravure profonde avec une finition blanche, des longues et des courtes durées d'impulsion sont nécessaires. Avec les lasers de la série TruMicro 2000, l'utilisateur peut définir ce changement fluide dans le programme laser. Par exemple, le processus laser démarre d'abord avec 400 femtosecondes et produit une gravure profonde sans ébarbure. Puis, en quelques millisecondes, l'énergie d'impulsion est réduite à 20 picosecondes. Pendant cette durée d'impulsion, la quantité de chaleur exacte nécessaire pour une gravure blanche est générée. Grâce à cette variabilité des durées d'impulsion et à l'aide de nombreux réglages de paramètres, il est possible de produire non seulement des gravures blanches, mais aussi une variété de couleurs et de structures de finition. Pour l'industrie horlogère, il s'agit d'une véritable percée. MSM

(ID:47718835)