Service de remise à niveau des machines Studer

Une deuxième vie pour votre machine

| Auteur / Rédacteur: Source : Fritz Studer AG / Gilles Bordet

La révision d'une machine Studer c'est offrir une seconde vie à votre machine.
Galerie: 3 photos
La révision d'une machine Studer c'est offrir une seconde vie à votre machine. (Source : Fritz Studer AG)

45'000 heures de service. C’est la durée d'utilisation minimale qui reste encore à une rectifieuse cylindrique de 15 ans. Une machine si performante s'use forcément avec le temps et les signes sont principalement la géométrie et la précision.

Il est alors grand temps de soumettre la machine à une révision efficace.

Une révision de machine chez Studer redonne sa jeunesse à une vieille machine, avec des tolérances identiques à celles de sa première livraison. En outre, si les demandes envers la machine ont évolué, il est possible de reconfigurer et d'adapter la machine en fonction des souhaits du client.

La S40 était utilisée depuis 14 ans par l’entreprise LMT Kieninger. Cette entreprise est spécialisée dans des opérations d’enlèvement de copeaux particulièrement difficiles et fabrique des outils spéciaux pour la construction de matrices et de moules. « La S40 était la Rolls Royce des rectifieuses. Mais la machine a quand même fini par s’user avec le temps et une utilisation intensive », nous avoue Heiko Braun, chef de groupe du service Rectification cylindrique de surfaces planes et montage. Pour l’entreprise LMT Kieninger, il était évident qu’elle devait donner la rectifieuse cylindrique à réviser dans l’usine de Studer en Suisse. Studer a mis une machine de prêt à disposition de l’entreprise pendant environ trois mois et s’est occupé de l’enlèvement de la machine de A à Z et de toutes les formalités associées, notamment douanières. « La machine prêtée nous a donné entière satisfaction. À l’exception de points de détail, nous avons pu poursuivre nos opérations de rectification comme à l’habitude », résume Heiko Braun. Quelles sont les spécificités d'une révision de machine chez Studer ? C’est la seule entreprise capable de remettre à neuf les glissières de guidage des machines conformément à leurs spécifications d'origine. Ainsi, la géométrie de la machine après montage des sous-ensembles correspond à nouveau à celle d'une machine neuve. M. Braun commente à ce sujet : « Ce point précis a été extrêmement convaincant. On remarque la différence. Depuis la révision, nous rectifions avec la précision d'une machine neuve. Je ne peux que recommander une révision de machine. Tout s’est déroulé sans problème, l'investissement a valu la peine et une machine de 1600 mm vaut de l’or pour nous. »

Rebuild – faire du neuf à partir du vieux

Le concept « Rebuild » (remise en état totale ou révision de machine) a du sens, et pas seulement sur le plan économique. L’utilisateur retrouve sa machine habituelle et continue de travailler avec elle comme il le faisait avant la révision. Mais il est maintenant plein d’enthousiasme ! Car sa vieille machine est désormais comme neuve. Dans l’usine de Studer, les spécialistes démontent la machine pour en retirer les différentes pièces. Les glissières de guidage ont été remises à neuf complètement, les sous-ensembles révisés, les pièces d'usure dans l’armoire électrique ont été changées, et le système hydraulique, le système de lubrification ainsi que les vannes ont été remplacées. Si les anciennes pièces de rechange ne sont plus disponibles, Studer s’occupe de trouver une solution de remplacement. Le capotage et les composants sont sablés et reçoivent ensuite une couche de peinture fraîche. Après le remontage, la géométrie est celle d’une machine neuve. Le service Customer Care de Studer effectue la mise en service, y compris les contrôles de fonctionnement et de géométrie, tout cela conformément au marquage CE. « Chez nous, plus de 20 personnes sont employées aux révisions des machines. Cela prouve quelle valeur nous accordons aux notions de Rebuild et de Retrofit. Les clients sont à chaque fois enthousiasmés par la transformation de leur machine et se réjouissent de remettre en service une machine remise à neuf pour un rapport prix-performance exceptionnel », explique avec plaisir Marcos Cotarelo, chef principal du service Customer Care Consultant.

Élargir le spectre des pièces

Si le client souhaite élargir le spectre des pièces en même temps que la révision de la machine, cela est réalisé dans le cadre d’un retrofit (post-transformation). Au cours de la révision de la machine, il est possible de transformer ou de rééquiper la machine selon les souhaits du client. Cela permet d'ajouter de nouvelles possibilités de production sans changer de machine. L’entreprise Ingold Tools AG a mis à profit cette offre de Studer.

L’entreprise Ingold Tools AG et ses 25 salariés fabriquent des pièces complexes de haute précision destinées à la construction de broches, de compresseurs, de systèmes hydrauliques et de machines en général depuis 1946. Son parc de machines complet comprend diverses machines conventionnelles et à commande numérique, notamment deux solutions d’automatisation robotique pour le tournage, le fraisage/l’alésage, le rodage à la pierre ou à la poudre abrasive, la tribofinition, le sablage, la gravure laser ainsi que la rectification cylindrique et de surfaces planes. La section Rectification cylindrique dispose déjà des plusieurs machines conventionnelles et à commande numérique de Studer. Une autre machine est actuellement dans les halls de production de Studer pour révision. Il s’agit d’une S21 de 18 ans, équipée de deux broches extérieures et d’un réglage fin progressif par la poupée porte-meule revolver (axe B fin) que les deux gérants, Christoph Jenzer et Edgar Stich, ne pouvaient encore récemment considérer que comme une machine d’occasion. La S21 va donc être remise complètement à neuf, mais aussi rééquipée selon les spécifications de l’entreprise Ingold Tools AG. Ainsi, la rectifieuse cylindrique va être équipée d’une broche de rectification intérieure supplémentaire pour permettre la rectification cylindrique intérieure et du dispositif correspondant servant à pivoter la contre-poupée en position d’attente. La S21 va également être dotée d’un nouveau refroidissement de broche avec son propre circuit et d'un dispositif de dressage rétractable par action hydraulique. Pour que toutes les rectifieuses aient la même prise de serrage, la poupée porte-pièce universelle sera par ailleurs transformée de MK4 en MK5. « Pour nous, cet arrangement est parfait. Grâce au rééquipement, nous obtenons une machine d’occasion dotée d'équipements neufs à 50 % », expliquer M. Jenzer avec enthousiasme.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46229127 / Machines-outils)