Rechercher

Un salon qui stimule aussi les PMI et TPI

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Aux côté des grands groupes qui exposent traditionnellement au Midest et face à la montée en puissance des nouvelles économies «low cost», la sous traitance traditionnelle est aussi largement assurée par tout un tissus de PME et PMI voir même TPI très spécialisées sur des marchés de niches. En progression par rapport à 2009, Midest 2010, salon professionnel de la sous-traitance, qui s'est tenu à Paris du 2 au 5 novembre derniers a rassemblé 1710 exposants, TP, PMI ou grandes entreprises en provenance de 37 pays.

Entreprises liées

Maintenance Expo 2010 était incorporé au Midest de 2010. (Image: Jean Guilhem)
Maintenance Expo 2010 était incorporé au Midest de 2010. (Image: Jean Guilhem)

Cette manifestation internationale regroupe chaque année les spécialistes de la transformation des métaux, des plastiques, caoutchoucs et composites, mais aussi acteurs de l’électronique et l’électricité, des microtechniques, des traitements de surfaces et finitions, des fixations industrielles et des services à l’industrie.

La progression du nombre d’exposants s’explique par une reprise mesurée de la sous-traitance et la volonté des industriels de montrer leur présence et d'exposer leur «savoir faire». Tous ont eu raison puisque le nombre de visiteurs est également en augmentation (+1,8 %) par rapport à l’année passée, soit 40'424 professionnels en provenance de 74 pays. Outre de notables délégations asiatiques, les grandes nations européennes (Allemagne, France Italie, Espagne) de la sous-traitance ont réaffirmé et justifié, malgré les récentes turbulences économiques, leur santé industrielle.

Galerie d'images

Discrétion helvétique avec une petite dizaine d’exposants. On retiendra PX Precimet et Robert laminage pour la fourniture de matériaux métalliques, Vonroll Casting orienté fonderie des fontes alliées, Turgibega/Eralmetal en tant que fondeur d’alliages d’aluminium et Kugler Bimetal également fondeur pour l’armement, l’aéronautique et le spatial. En tôlerie, Etampa propose ses capacités de découpage fin et d’emboutissage pour l’automobile et les constructions électriques alors que Schneider-Hegi affiche son potentiel en décolletage de précision et assemblage de micro mécanismes. Enfin, Eurotec est un spécialiste suisse en automatismes et informatique industrielle pendant que Tesla démontre son expertise pour la gestion de projets lié à l’électromécanique.

D’autres états d’Europe, d’Afrique du nord et du moyen orient tels que belges, hongrois, turques, tunisiens, algériens, marocains, portugais, roumains et autres polonais très présents sous la bannière de leurs pays respectifs ont alignés des capacités industrielles dynamiques et variées vu leur représentation.

Cependant, les gros bataillons d’exposants provenaient des 17 régions françaises regroupées sous leurs pavillons régionaux avec de très nombreuses PMI et TPI innovantes, présentes sur une surface totale de près de 8'000 m² de stands.

Pièces pour l’off shore

D’autres petites structures spécialisées dans des niches technologiques ont participées au Midest grâce à l’appui de leur Chambre de Commerce et d’Industrie ou de leur Chambre Régionale afin d’élargir leurs perspectives de développement sur les marchés nationaux et internationaux. Ainsi, plusieurs «villages» métiers, électronique, fonderie, forge, traitements, mise en forme, plastiques et caoutchouc, fixation, usinage et machines spéciales ont concentré en un même endroit, les offres technologiques des professionnels, en partenariat avec les syndicats sectoriels représentatifs de manière à faciliter les visiteurs sur un même sujet technique.

Les donneurs d'ordres à la recherche de partenaires de « proximité » situés dans une zone géographique délimitée ont ainsi trouvés sur ces stands les savoir-faire de la sous-traitance en transformation des métaux, des plastiques, en électronique, en fixation et en produits semi-finis.

Une partie centrale du salon abritait aussi Maintenance Expo 2010 regroupant les professionnels de la maintenance industrielle.

Par ailleurs, les visiteurs ont aussi découvert les lauréats des Trophées Midest 2010. Certains représentent des innovations intéressantes. Par exemple, dans la catégorie Bureau d’études, Aloa Detect est une nouvelle plate-forme logicielle au service de la vision industrielle alors que dans la catégorie Innovation, Belmeko propose dorénavant des installations de cogénération (fabrication de courant + récupération de chaleur) en rapport avec des lignes de traitements de surfaces.

Le jury des Trophées a aussi récompensé Nokon, une nouvelle génération de gaine composée d’un ensemble d’entretoises en aluminium enfilées sur un liner en téflon. Cette technologie réduit les frottements du câble dans la gaine pour des rayons de pose étroits (< 23 mm). Egalement récompensé l’Hélicofice, un drone aérien embarquant des équipements de mesures non destructives (mesures d’épaisseurs, sonde température et gaz, contrôle visuel) dédié à l’inspection d’infrastructures industrielles hautes, dangereuses et difficiles d’accès (charpentes industrielles, cheminées, pylônes, antennes...).

Concernant la logistique, c'est DSI Plastics qui s’est distinguée pour son programme SealRF® associant processus spécifique d’injection plastique avec solutions RFID. Le premier produit développé dans cette gamme est un scellé de container maritime apportant traçabilité et géolocalisation du stockage. Spécialiste de la frappe à froid et de la déformation des métaux (acier, inox, laiton, cuivre, aluminium…), FTV RDO Alpha accompagne ses clients dans leurs nouveaux projets et apporte des solutions techniques adaptées à leurs besoins avec gains de productivité et solutions de sécurisation des biens et des personnes. La clientèle de cet industriel est issue des domaines d’activités nécessitant un assemblage standard et technique. La firme a été nominée dans la catégorie internationale pour son attache universelle, un système reposant sur une rotule au fort pouvoir angulaire qui permet une liaison facile et rapide des éléments dans une géométrie quelconque.

L'union faisant la force, a noter aussi l'attrait du jury pour le regroupement d’entreprises autour d’une stratégie commerciale commune. Ainsi, TEGMA, un «groupement d’intérêt économique» regroupant quatre PME sous-traitantes indépendantes dont l’activité se concentre sur le traitement de surfaces des pièces métalliques a été primé.

Spécialisée dans la fabrication de pièces moulées ou extrudées en élastomères, la société Addix, (filiale d’Axon’Cable) a également été distinguée pour un «boot» trois phases destiné à l’Offshore, milieu de plus en plus demandeur de pièces très techniques en raison de la profondeur et de la viscosité accrues des nappes de pétrole et de gaz. La technologie utilisée peut être appliquée à tous les milieux nécessitant des pièces complexes aux caractéristiques encore inenvisageables il y a dix ans.

D'autres récompenses ont été distribuées pour des initiatives innovantes ou performantes montrant bien la diversité des talents exposés lors de cette dernière édition du Midest. <<

(ID:25765640)