Tschudin et Wenk investissent dans un complexe industriel moderne à Granges (SO)

Tschudin et Wenk s'implantent à Granges

| Auteur / Rédacteur: Auteur : Matthias Böhm, rédacteur en chef SMM / Jean-René Gonthier

Vue depuis l'aéroport de Granges vers le nouveau bâtiment abrtiant Wenk AG et Tschudin AG.
Galerie: 10 photos
Vue depuis l'aéroport de Granges vers le nouveau bâtiment abrtiant Wenk AG et Tschudin AG. (Source : Matthias Böhm, SMM)

Tschudin et Wenk ont investi à Granges dans un nouveau complexe industriel moderne parfaitement adapté aux besoins des deux entreprises de machines-outils. La rédaction s'est entretenue avec les deux gérants Iwan von Rotz (Tschudin AG) et Thomas Siegrist (Wenk AG).

Urs Tschudin, président du conseil d'administration de Tschudin AG, a accueilli 170 invités suisses et internationaux à l'inauguration du nouveau complexe industriel dans la Neckarsulmstrasse à Granges. Le jour de l'inauguration coïncidait exactement avec le 66e anniversaire de mariage du couple fondateur Lotti et Hansruedi Tschudin, qui étaient également présents. Parmi les invités figuraient Hansjörg Stöckli, président de la Chambre de commerce, Remo Ankli, membre du gouvernement, Christian Wasserfallen (membre du bureau de Tschudin), et l'ancien conseiller national Hansruedi Wandfluh. Par ailleurs, Hans Hess, le président de Swissmem a prononcé un discours du point de vue duquel il ne faut pas sous-estimer le courage des entrepreneurs qui ont fait de tels investissements à l'avenir. Bruno Liechti, ancien directeur général de Wenk, qui est encore aujourd'hui membre du conseil d'administration de Wenk, était également parmi les invités. Wenk importe des machines-outils provenant, entre autres, du Japon (Mazak) et d'Allemagne (Kunzmann) pour le marché suisse, et dispose d'un excellent savoir-faire technologique dans le secteur manufacturier ; voir aussi l'interview de Thomas Siegrist dans l'encadré à la page suivante. Tschudin conçoit et fabrique des rectifieuses principalement destinées à l'exportation.

Concept de hall et de bureau ultramoderne

Le nouveau bâtiment industriel avec ses 5 étages de bureaux offre beaucoup d'espace pour les deux entreprises indépendantes l'une de l'autre Wenk et Tschudin. Comme le souligne Iwan von Rotz (directeur de Tschudin AG), l'avenir est également à l'ordre du jour : «Le bâtiment a été conçu de telle sorte qu'une extension de la halle principale et des bâtiments administratifs soit possible à l'avenir. Le nouveau bâtiment a une surface de plancher brute de 4200 m2. La grue de 40 tonnes est l'élément qui attire immédiatement le regard dans la halle. La flexibilité et l'automatisation ont été au premier plan de la conception de cette partie du bâtiment. Le matériel est récupéré par l'employé via un AGV selon les besoins et transporté de manière autonome jusqu'aux postes d'assemblage. Une fois terminée, chaque machine peut être chargée sur le camion depuis n'importe quelle position de la halle via le gigantesque palan et... prête à être expédiée». Thomas Siegrist (directeur général de Wenk AG) ajoute : «Tschudin et Wenk ont chacun leur propre espace, la division de la halle offre également la possibilité de mettre en place une exposition interne plus grande ou des séminaires. Nous pouvons également tester ici de nouveaux systèmes complexes, c'est-à-dire des machines y compris leur automatisation, pour acceptation».

Tschudin et Wenk sous le même toit

Quelles sont les raisons ayant poussés les deux entreprises Wenk et Tschudin à s'installer ensemble dans un complexe industriel ? Auparavant, Wenk était basé à Bienne et Tschudin dans un complexe industriel vieillissant à Granges. Tschudin devait investir dans une nouvelle infrastructure. Thomas Siegrist : «Notre infrastructure à Bienne ne répondait plus aux exigences depuis un certain temps. Différents projets ont été développés, dont un agrandissement sur le site de Bienne, mais il est finalement apparu clairement qu'un nouveau bâtiment, qui pourrait également être agrandi à tout moment, répondrait mieux aux besoins futurs. Wenk, Tschudin et la nouvelle société Isoma appartiennent à la famille Grenchner Tschudin. D'où la concentration des sociétés Wenk et Tschudin sur un seul et même site».

Tschudin exporte le 90 % de sa production

Tschudin AG exporte plus de 90% de ses produits dans le monde entier. Le marché principal reste toujours l'Europe. Cependant, le marché chinois est en forte croissance. Les rectifieuses Tschudin sont utilisées, par exemple, pour rectifier des composants hydrauliques, des composants de roulements, des arbres de transmission, des arbres de moteur électrique et des pièces d'injection avec une productivité et une précision élevées. Les machines sont généralement utilisées dans la production en série. Interrogé sur les industries auxquelles les rectifieuses Tschudin sont livrées, Iwan von Rotz répond : …Nous approvisionnons des marchés allant de l'automobile, de l'électricité, de la microtechnique et de la technique médicale à l'industrie hydraulique, par exemple». Iwan von Rotz déclare à propos de la situation actuelle chez Tschudin : «Tschudin compte actuellement 40 employés. Grâce à cette croissance réjouissante, nous continuons d'embaucher du personnel dans tous les domaines».

La stratégie de l'entreprise est avant tout de conserver ses compétences clés en interne et de pouvoir s'appuyer sur le savoir-faire de ses partenaires. Tschudin est l'un des principaux fabricants de rectifieuses cylindriques extérieures sans centre depuis des décennies. Les clients font confiance à la grande fiabilité des systèmes et bénéficient d'avantages concurrentiels décisifs grâce au concept de machine breveté. La réduction du nombre de composants, le contrôle du trajet de la chaleur et la reproductibilité des processus sont des conditions préalables importantes pour la rectification centerless». Interrogé sur l'évolution future du marché des rectifieuses Tschudin, Iwan von Rotz répond : «Les affaires ont évolué très positivement ces dernières années. Les capacités sont pleinement utilisées et le carnet de commandes est supérieur à un an. Les ventes croissent à des taux à deux chiffres. L'année dernière, la croissance a même été de 30 %. La croissance est similaire pour l'année en cours. Les machines Tschudin sont appréciées autant par les PME que par les acteurs mondiaux. La succursale Tschudin Shanghai a également été fondée au début de cette année. Tschudin a franchi une nouvelle étape en élargissant son portefeuille de produits. Le nouvel eco/proline 600 et le nouveau cube 350 ont été très bien accueillis par le marché et contribuent à cette croissance supérieure à la moyenne». MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 46032573 / Machines-outils)