Rechercher

Travail d’équipe de haut niveau

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Le fabricant suisse de portes Riwag a investi des moyens considérables dans l’infrastructure de l’entreprise et dans la technique la plus moderne de fabrication; avec cette année deux nouveaux centres d’usinage de portes à 5 axes avec alimentation robotisée. Et pour affiner la personnalisation des portes, Riwag a recherché un concept de machine pour l’usinage ultérieur des portes brutes lui permettant, avec peu de personnel, d’usiner entièrement les portes sur un seul poste de travail qui plus est sur les deux faces.

Entreprises liées

Grâce aux robots Kuka KR 500 L340, l’usinage des portes est possible sur les deux faces.
Grâce aux robots Kuka KR 500 L340, l’usinage des portes est possible sur les deux faces.
(Image: Kuka)

Ces exigences ont été parfaitement mises en application avec le nouveau centre d’usinage de portes Maka CR 27 TBZ avec alimentation robotisée. Le point essentiel lors de l’évaluation fut l’alimentation au moyen de robots Kuka qui donnaient un avantage supplémentaire à Riwag : la possibilité de fraisage de la partie inférieure de la porte, ce qui, jusqu’à maintenant, était impossible dans l’industrie des portes.

Fraisage sur les 2 faces

Il est désormais possible de percer des trous de judas ou autres, sans avoir à retourner le vantail. Pour ce faire, après avoir sorti de la machine la porte finie avec sa pince, le robot avance avec une fraise supplémentaire stationnée dans le secteur d’alimentation et fraise par-dessous, par exemple, un trou de poignée. Cette opération est effectuée dans une plage de tolérance d’un demi-millimètre. Les usinages sur la partie inférieure nécessitant des tolérances de cotes plus élevées doivent naturellement être effectués par une machine CN. Pour ce faire, l’installation dispose d’une station de retournement. Après le premier usinage, le robot dépose la porte dans la station de retournement, la saisit par-dessous et la dépose encore une fois sur le centre d’usinage. Ainsi, si nécessaire, toutes les étapes d’usinage peuvent être réalisées sur la machine CN, sur les deux faces,aussi bien dessus que dessous.

Encombrant et lourd, pas de problème pour le robot Kuka

Les plus grands défis de ce projet furent d’une part les dimensions des vantaux de 300 x 700 mm jusqu’à 3000 x 1500 x 100 mm et un poids unitaire allant jusqu’à 200 kg. Ce fut aussi une des raisons de l’utilisation de deux robots Kuka relativement grands (KR 500 L340) avec une charge nominale de 340 kg. Ceux-ci ont été installés en amont du centre d’usinage, chacun sur un axe linéaire. Ainsi, après détection et lecture des codes barres sur les pièces brutes, ils sont en mesure d’alimenter les machines à partir de deux postes de pièces brutes et de décharger quatre postes de pièces finies. Il y eut d’autres défis concernant la pose des étiquettes à codes barres sur les pièces finies et la dépose des pièces. Tout ce déroulement est relativement complexe et coûteux lorsque l’on considère qu’il s’agit d’une fabrication à l’unité. <<

(ID:32936080)