Entretien du mois : Interview avec Roland Gutknecht, le CEO de Suvema AG

Tout pour produire efficacement

| Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par Jean-René Gonthier, rédacteur en chef MSM / Jean-René Gonthier

Voici le centre d’usinage ultra-compact PM150 équipé d’une cellule robotisée pour la fabrication de ponts et de platines.
Galerie: 9 photos
Voici le centre d’usinage ultra-compact PM150 équipé d’une cellule robotisée pour la fabrication de ponts et de platines. (Source : SUVEMA)

Suvema est une entreprise fondée en 1974 à Biberist. Elle est bien connue comme représentant des tours automatiques Citizen, des machines-outils Okuma, depuis 2016 de la marque japonaise Hasegawa ainsi que du fabricant allemand EMAG. Entretien avec Roland Gutknecht, CEO de Suvema.

Le département technique de Suvema essaie, teste, optimise, ajuste et si besoin, développe des solutions exclusives pour les machines et option disponibles. La barre est placée très haut : les besoins de production individualisés pour chaque client doivent être mis en place y compris lors de processus de fabrication complexes.
Au fil des années, les techniciens et ingénieurs d’application de Suvema ont réalisés de nombreux défis en partenariat avec leurs clients et acquis ainsi un grand savoir-faire. Rappelons que cette entreprise était l'une des première à proposer des CNC en Suisse.

Des moyens de production à la fois accessibles et efficaces

Suvema représente les marques suivantes : Okuma, Citizen, Hasegawa, Akira-Seiki, Bridgeport et EMAG. Et propose surtout des adaptations et automatismes ou solutions robotiques complémentaires afin de rendre ces machines-outils compatibles avec les besoins souvent très spécifiques demandés par les utilisateurs.

MSM : Vous participez depuis de nombreuses années au salon EPHJ-EPMT-SMT, à quel public vous adressez-vous et quelles machines y seront présentées ?

Roland Gutknecht : Suvema est situé à Biberist près de Soleure, plus ou moins au centre de la Suisse. En 2h de route nous atteignons plus de 80 % de nos clients. Notre clientèle se répartit d’ailleurs équitablement entre la mécanique de précision, la fabrication de machines et d’appareils et les techniques médicales situés majoritairement en suisse orientale et les métiers de la micro-mécanique, horlogerie et implants médicaux plutôt situés en Suisse romande. A l’EPHJ-EPMT-SMT nous nous adressons clairement au secteur micro-mécanique que ce soit en fraisage avec Hasegawa ou au décolletage avec Citizen. Toutes les machines étant complétées avec des solutions personnalisées développées et mis en œuvre chez Suvema.

MSM : Comment qualiferiez-vous l’EPHJ-EPMT-SMT parmi tous les salons de Suisse et d’Europe centrale ?

Roland Gutknecht : L’EPHJ-EPMT-SMT cible véritablement les fabricants de composants horlogers ainsi que tous les métiers liés à l’usinage précis de petites à très petites pièces. La particularité de ce salon est que les visiteurs trouvent également tous les outils et environnements permettant la terminaison des pièces. Enfin, de très nombreux exposants sont nos clients. Mes seules craintes quant au succès de ce salon sont la chaleur parfois difficilement supportable et le déroulement de la manifestation à nouveau durant la semaine de la Toussaint. Par respect aux exposants, l’organisateur devrait tenir compte de ces facteurs.

MSM : Vous avez une large palette de fournisseurs dans le secteur de l’usinage notamment avec votre « dream team » avec Citizen et Hasegawa, comment sont perçus ces machines sur le marché romand ?

Roland Gutknecht : Comme je l’ai déjà mentionné précédemment, nous nous différencions par les solutions personnalisées que nous proposons. Nous travaillons exclusivement en Suisse. Notre seule préoccupation est de réaliser des machines répondant parfaitement au besoin de ce marché, que ce soit en termes de qualité, de précision, de productivité ou de support et de service après-vente. Nous sommes à présent leader dans le décolletage, cette position montre mieux que tout argument comment nos machines sont perçues sur le marché romand.

MSM : Que pensez-vous de la nouvelle tendance des micro machines ? Est-ce un trend que Suvema va suivre en proposant une solutions asiatique provenant d’un de vos fournisseurs habituels ?

Roland Gutknecht : C’est une évolution intéressante. Nous nous concentrons cependant aux besoins de la production de haute qualité et de grande productivité. Ce besoin n’est pas encore couvert par cette typologie de machines. Dans un avenir proche nous continuerons d’optimiser des solutions d’usinage appropriés sur la base de machines japonaises avec une cinématique traditionnelle.

De Genève à Biberist en passant par Hanovre...

MSM : Participerez-vous à d’autres expositions comme exposant durant cette année et pour quelques raisons ?

Roland Gutknecht : Comme chaque année, nous exposons donc à L’EPHJ-EPMT-SMT. Les métiers de la micro-mécanique, de l’horlogerie et des techniques médicales sont traditionnellement d’importance stratégique pour Suvema. Nous disposons de techniciens d’applications spécifiques. Notre participation au salon genevois du 18 au 21 juin est dès lors une évidence.

Toute notre équipe commerciale sera également présente sur les stands de nos partenaires durant l’EMO du 16 au 20 septembre à Hannovre. Nous assurons ainsi un accueil personnalisé à nos clients suisses.

Finalement nous nous réjouissons d’ores et déjà d’accueillir nos clients à nos journées portes ouvertes, du 29 au 31 octobre à Biberist, durant lesquelles l’accent sera mis sur le partenariat technologique !

MSM : Qu’est-ce qui a récemment changé dans les relations entre fournisseur et client ? Comment voyez-vous l’avenir dans ces échanges, tractations avec vos futurs clients et utilisateurs ?

Roland Gutknecht : Webinar, réseaux sociaux, site Web, nous nous posons évidemment ces questions. Très franchement rien ne change fondamentalement. Le client attend du fournisseur un conseil professionnel, de qualité et un service après-vente irréprochable. La confiance demeure l’élément primordial dans le choix du partenaire pour les investissements stratégiques de production. Un salon tel que Prodex donne l’opportunité de discuter des besoins en direct et est, par conséquent, irremplaçable.

MSM : Suvema est un importateur important de machines-outils, quelle est votre part de marché supposée dans les tours et dans les centres d’usinage ?

Roland Gutknecht : Certes, nous sommes importateurs et fiers de commercialiser des machines-outils haut de gamme tels que Citizen, Okuma ou Hasegawa entre autres. Notre succès réside cependant dans la personnalisation desdites machines grâce à nos propres départements de construction mécanique, électronique et de développement de logiciels. Notre position sur le marché dans le domaine du tournage, réunissant les tours à poupée fixe et les tours à poupées mobiles, est importante. Notre part dans le domaine du fraisage a encore un potentiel de développement intéressant.

MSM : Suvema se décrit comme un pionnier de la CNC, quel aspect historique ou d’expérience se cache derrière ce slogan ?

Roland Gutknecht : Suvema a été créé en 1974 avec l’importation des tours à commande numérique Okuma sur le marché suisse. L’introduction de ces toutes premières machines-outils CNC fut une révolution dans l’usinage mécanique. Avec 45 ans d’expérience dans la vente et l’installation de machines CNC, nous pouvons donc aisément revendiquer ce terme de pionnier.

MSM : Proposez-vous également des paramétrages (ou adaptations) particuliers sur les machines-outils que vous proposez, telle que l’imbrication entre une machine-outil et une cellule robotisée ou encore de proposer deux centres d’usinage et une robotisation intercalaire ?

Roland Gutknecht : Okuma est l’un des rares fabricants de machines-outils à développer et réaliser la plupart des composants en interne. Okuma ne fabrique donc pas uniquement tous ses composants mécaniques, mais réalise également ses propres broches, asservissements, moteurs d’entrainement et sa propre commande numérique. Tout est donc parfaitement dimensionné, le meilleur rendement de la machine est ainsi garanti. La commande CNC Okuma OSP-P300A équipant toutes les machines de la gamme actuelle est totalement ouverte et permet d’innombrables paramétrages. L’adaptation de robots, systèmes de chargement/déchargement et la communication avec le monde extérieur est devenu une option standard. Les machines robotisées et connectées présentées sur le stand donnent un aperçu de l’Okuma Smart Factory. MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45904946 / Machines-outils)