Entretien avec Samuel Vuadens CEO de Mecatis et créateur de la plateforme Factory 5

Technopolis, un lieu d'échange idéal

| Auteur / Rédacteur: Gilels Bordet, rédacteur MSM / Gilles Bordet

Samuel Vuadens tire un bilan positif de cette première édition d'Industrialis, des contacts intéressants, des infrastructures à la hauteur même si les dates de cette année n'étaient pas optimales.
Galerie: 1 photo
Samuel Vuadens tire un bilan positif de cette première édition d'Industrialis, des contacts intéressants, des infrastructures à la hauteur même si les dates de cette année n'étaient pas optimales. (Source : MSM)

Mecatis fait partie des entreprises qui ont pris le pari d’industrialiser la Micro5 développée par la HE-Arc. Cette PME a présenté son savoir-faire à Industrialis 2018 et sera aussi le 31 janvier à Technopolis.

Lors du salon Industrialis l'entreprise Mecatis présentait son micro centre d'usinage qui est le résultat d'une révolution intelligente où la précision et la rigidité ne se mesurent plus à l'aide du poids du bâti. Cette innovation ouvre la voie à une véritable révolution dans la production des composants microtechniques. Le concept Factory5 est la première plateforme industrielle 4.0 qui permet de repenser le futur. Les industriels partenaires de cette plateforme proposent leurs compétences et produits sur la plateforme où sont rassemblés des experts du monde industriel.

MSM : Quelles nouveautés avez-vous présenté sur votre stand à Industrialis ?

Samuel Vuadens : Nous présenterons en avant-première les dernières nouveautés concernant la Factory5 lors de la prochaine journée Technopolis qui se tiendra le 31 janvier à Delémont au StrateJ qui est le nouveau campus de formation tertiaire du Jura.

MSM : Comment s'annonce cette édition 2019 de Technopolis ?

Samuel Vuadens : Très bonne. Nous avons à l'heure actuelle plus de 100 participants inscrits et un programme de conférence très intéressant qui nous l'espérons plaira à notre public. Les retours de la dernière édition sont très positifs, le concept plait autant aux exposants qu'aux visiteurs. Je peux déjà vous annoncer en avant-première que l'événement sera reconduit les deux prochaines années à Fribourg en 2020 et à Sion en 2021.

MSM : Comment se porte le projet Factory5 ?

Samuel Vuadens : Très bien. Nous avons déjà vendu et livré 5 machines et nous avons relancé une production pour 20 unités supplémentaires.

MSM : Quels sont les clients pour ce type de produit ?

Samuel Vuadens : Actuellement principalement des clients du secteur horloger de l'arc jurassien. Mais le concept Factory5 s'adresse à tous les acteurs du secteur des micro-techniques qui désirent entrer de plein pied dans l'industrie du futur.

MSM : Quelles difficultés avez-vous rencontré avec ce projet ?

Samuel Vuadens : Sur un plan technique aucune. Mecatis s'est forgée une excellente réputation comme entreprise de services. Par contre nous ne sommes pas encore reconnus comme fabricant de machine et cela reste encore un frein pour certains clients.

MSM : Comment assurez-vous le service et l'entretien pour la Factory5 ?

Samuel Vuadens : Nous avons deux collaborateurs à plein temps chez Mecatis Maintenance formés pour ces tâches. Nous disposons aussi de notre shop en ligne qui permet à nos clients d'accéder à de nombreux services supplémentaires dont l'assistance en ligne, les pièces de rechanges, les outils ou encore les services focalisés sur la digitalisation de l'industrie de précision.

MSM : Qu'est-ce qui vous a motivé à venir exposer au salon Industrialis à Berne ?

Samuel Vuadens : En premier lieu pour soutenir ce nouveau salon et la démarche courageuse de ses organisateurs et bien entendu en réaction à la situation regrettable du duo Prodex/Swisstech. Les exposants de la Swisstech sont vraiment déçus des conditions qui leur sont réservées à Bâle.

MSM : Quelles sont vos premières impressions concernant cette première édition d'Industrialis ?

Samuel Vuadens : Très positives. De manière générale nous avons le sentiment d'avoir vu plus de monde que lors de la Swisstech et les contacts noués lors de ce salon sont très prometteurs. La position géographique centrale de cet événement est clairement un plus et de nombreux romands ont fait le déplacement.

MSM : Que pensez-vous de l'offre des salons et foires en Suisse ?

Samuel Vuadens : Très clairement il y en a beaucoup trop, ce n'est pas bon pour le business. Il faudrait pouvoir centraliser plusieurs de ces salons.

MSM

Coordonnées :
factory5.tech
Plateforme Factory5
Place de la Maison de Commune 1, 1914 Isérables
Tél. 027 455 36 08, sales@factory5.tech
factory5.tech

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45712150 / Automatisation)