La rencontre des spécialistes du micro-usinage Technologies innovantes pour le 14e séminaire d'usinage Swissmem

Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par Margaux Pontieu / Margaux Pontieu

Après deux ans de pause, le séminaire d'usinage Swissmem revient et permet aux spécialistes du micro-usinage de se retrouver pour ces journées riches en échanges. Ce séminaire fait notamment la part belle aux évolutions en matières d'outillages.

Entreprises liées

Marc Schuler, CEO de Dixi Polytool et membre du comité Swissmem.
Marc Schuler, CEO de Dixi Polytool et membre du comité Swissmem.
(Source : Patrice Schreyer)

Un séminaire technique en Suisse alémanique... et romande

Pour en savoir plus au sujet de cette journée consacrée au public romand et qui aura lieu le 20 janvier 2022 à l'Aquatis Hôtel de Lausanne, Marc Schuler, CEO de Dixi Polytool, membre du comité Swissmem et orateur pour cette 14eédition du séminaire Swissmem répond aux question du MSM.

Swissmem anime le séminaire sur l'usinage depuis plus de 20 ans. Que s'est-il passé sur le plan technologique ces deux dernières décennies du point de vue de l'outillage ?

Ces 20 dernières années, les fournisseurs d'outils ont continué d'orienter leurs travaux et leurs propositions sur les besoins réels de l'industrie à savoir l'optimisation des capacités de coupe des outils par secteurs industriels et applications, ce qui élargit considérablement l'offre disponible de stock. Entre autres, la palette des revêtements proposés est toujours plus large et permet des gains significatifs.

Galerie d'images

Enfin, la solution d'arrosage central, orienté et accéléré permet des gains de productivité extraordinaires. C'est le concept DIXI COOL+ que nous avons introduit ces derniers mois.

Les spécialistes d'outils comme Dixi Polytool sont très pointus en Suisse. Quelles sont les compétences de base nécessaires au développement d'outils ?

Pour être efficaces et proposer des solutions adéquates, les techniciens et ingénieurs doivent parfaitement connaître les processus de fabrication utilisés dans les différents ateliers d'usinage. Bien évidemment, la connaissance des substrats, géométries d'outils et revêtements est incontournable pour la mise au point du produit final.

Quelles technologies de fabrication seront présentées lors du prochain séminaire sur l'usinage ?

Dixi Polytool a décidé de franchir un palier supplémentaire grâce à la création d'une nouvelle gamme de fraise torique qui bénéficie d'une part d'une solution innovante d'arrosage DIXI COOL+, mais aussi un affûtage en bout astucieux afin de réduire le temps de cycle lors des opérations difficiles comme les plongées en pleine matière.

Outre les outils à proprement parler, le serrage des outils sera également abordé. Quel est le rôle de la tension de l'outil dans la technique d'usinage ?

À partir du moment où on recherche des conditions de coupe extrêmes pour diminuer les coûts et délais de fabrication, son rôle est fondamental. C'est la raison pour laquelle les outils sont fabriqués avec des tolérances très resserrées.

Néglige-t-on le rôle du développement d'outils lorsque l'on parle d'industrie 4.0 ?

Non, Industrie 4.0, c'est aussi la numérisation entre les processus et composants de fabrication, les outils et les machines sont étroitement liés à cette quatrième révolution industrielle. Cela correspond à une toute nouvelle manière d'organiser les moyens de production. On assiste à une fusion entre les mondes de fabrication physique et virtuel.

Parlons maintenant des lubrifiants réfrigérants : si l'on observe les développements de ces dernières années, on constate que les fabricants d'outils se concentrent sur le refroidissement très puissant des arêtes de coupe. Quels sont les avantages concrets pour l'utilisateur  ?

L'arrosage centralisé est beaucoup plus performant que l'arrosage externe. Cela permet aux entreprises des pays industrialisés à fort taux horaire de rivaliser avec les pays d'Asie du sud-est par exemple où la main d'œuvre est bon marché.

À qui s'adresse le séminaire sur l'usinage ?

Le spectre des personnes touchées par ces séminaires est plutôt large : cela va des employés des méthodes aux directeurs de fabrication, en passant par les régleurs machines. C'est en tout cas une excellente base de formation et d'information où toute l'industrie, malgré des situations de concurrence, se donne la peine de collaborer dans l'intérêt des clients. Les présentations publicitaires y sont d'ailleurs interdites.

Le séminaire sur l'usinage se déroulera sur trois sites. De quels endroits s'agit-il et pourquoi ne le faites-vous pas de manière centralisée ?

En effet le séminaire se déroulera comme à chaque édition sur 3 sites et ce du 18 au 20 janvier. Pfäffikon, Olten et Lausanne sont les 3 sites pour 2022. La raison essentielle est d'amener ces journées le plus proche possible des clients. Évidemment il est aussi très important que la Suisse romande ne soit pas négligée. Le succès fut d'ailleurs grand lors des dernières éditions. La croissance du nombre de participants a d'ailleurs été plus importante en Romandie.

Y a-t-il des différences thématiques entre la Suisse romande et la Suisse alémanique dans les conférences ?

Certaines présentations sont évidemment différentes en suisse romande. Le type d'industries (horlogerie, décolletage, Medtech) nécessite des présentations plus axées sur le micro-usinage. En Suisse alémanique, le spectre à couvrir est beaucoup plus large et permet donc d'autres types de présentations. C'est d'ailleurs une des modifications par rapport aux toutes premières éditions où, mis à part la langue, les présentations étaient très proches entre les 3 sites. MSM

(ID:47784470)