Interview - Frédéric Springmann, Springmann SA Springmann SA, une solution à chaque problème

Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par : Gilles Bordet, rédacteur MSM / Gilles Bordet

Springmann SA n'est plus à présenter ; l'entreprise familiale représente plusieurs fabricants de machines-outils et d'outillages depuis 3 générations. Le spécialiste des moyens d'usinage par enlèvement de copeaux a su rester en phase avec ce marché en pleine évolution et ajoute la fabrication additive à son catalogue.

Related Vendors

Frédéric Springmann, CEO de Springmann SA, devant une machine OTEC de polissage et de micro-finition lors du salon EPHJ-EPMT-SMT.
Frédéric Springmann, CEO de Springmann SA, devant une machine OTEC de polissage et de micro-finition lors du salon EPHJ-EPMT-SMT.
(Image : MSM)

Frédéric Springmann, CEO de l’entreprise éponyme, à reçu la rédaction du MSM sur le stand de sa société lors du salon EPHJ-EPMT-SMT. L'occasion de faire le point sur les derniers produits distribués par la dynamique société neuchâteloise et les solutions offertes à nos industriels pour encore accroître leur productivité et assurer la pérennité de leur entreprise sans devoir délocaliser.

MSM : Qu’attendez-vous d’un salon comme l’EPHJ-EPMT-SMT ?

Frédéric Springmann : Ce salon nous permet de présenter de nouvelles possibilités, lesquelles seront peut-être prises en considération par nos clients dans le cadre de leurs projets. On ne réinvente évidemment pas la roue chaque année; par contre, les nouveaux procédés mûrissent et les procédés établis continuent d’évoluer d’une année à l’autre. C’est précisément ce que nous démontrons, par exemple pour la fabrication additive, le polissage ou le préréglage et la mesure ; nous pensons que ce but correspond également à l’attente des visiteurs.

MSM : Industrie 4.0 est en train de bouleverser notre manière de produire. Vous distribuez les marques Cooksongold et Lithoz, fabricants de machines pour la fabrication additive. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ces 2 fabricants et leur gamme de produits ?

Frédéric Springmann : Ces deux sociétés ont une position de précurseurs dans leur domaine. Cooksongold (GB), aujourd’hui affilié au groupe Heimerle + Meule (DE), vient du monde de l’affinage de métaux précieux. La collaboration avec le fabricant de machines EOS a abouti à une solution pour des applications industrielles de fabrication additive par fusion (DMLS) d’or ou de platine. Lithoz (AT) a, de son côté, développé une technique de fabrication additive spécifique pour la céramique.

MSM : Comment imaginez-vous à l’avenir l’évolution de la fabrication additive sur le marché suisse ? Concernera-t-elle tous les secteurs de la fabrication mécanique classique ?

Frédéric Springmann : Oui, sans doute ; il ne s’écoule pas un jour sans que l’on découvre de nouvelles applications pour ce procédé. De par la liberté géométrique qu’offre cette méthode de fabrication, tout un spectre de nouvelles solutions techniques s’offre à l’industrie. Par un re-design avantageux, les assemblages peuvent notamment être transformés en une seule pièce intégrant toutes les fonctions nécessaires. La fabrication additive convient donc comme un gant à l’industrie suisse, championne en matière d’innovation, de réactivité et aussi de production de pièces en petites séries et à forte valeur ajoutée.

MSM : La Suisse se doit d’innover pour garder sa place de leader, mais elle doit aussi augmenter la rentabilité et l’efficacité de sa production pour continuer à fabriquer ici. Quelles sont selon vous les clés pour encore augmenter notre productivité sans délocaliser?

Frédéric Springmann : Des moyens de production performants, flexibles et automatisés font certainement partie de la réponse tant que nous sommes en mesure d’entretenir un savoir-faire élevé et le sérieux qui ont contribué à notre position à l’échelon mondial. Ajoutez à cela la volonté de valoriser stratégiquement le label à renommée presque intacte du « vrai » Swiss Made et vous obtiendrez une combinaison où qualité et fiabilité devraient être des atouts défendables en faveur de notre compétitivité.

MSM : Les machines-outils actuelles atteignent des performances encore difficilement imaginables il y a seulement dix ans. Que peut-on encore espérer de plus avec les nouvelles générations de machines-outils ?

Frédéric Springmann : Bien sûr ; c’est la magie du monde de la technique ! – on a toujours l’impression d’avoir fait le tour du sujet et c’est là que de nouvelles façons de faire ou de nouveaux matériaux viennent remettre en question ce qu’on pensait être optimisé. Il n’y a pas de raison que cela change…. « wait and see…. »

MSM : Il semble qu’Industrie 4.0 sera l’ère du robot et du Big data. Cela va-t-il changer fondamentalement votre manière de travailler ?

Frédéric Springmann : C’est une question qu’il faudrait plutôt poser à Madame Soleil ! – Industrie 4.0 a déjà fait couler beaucoup d’encre mais je trouve qu’il est difficile de trouver un cahier des charges bien résumé. Personnellement, j’y vois plutôt l’évolution d’un processus déjà en route qu’une révolution ; nos partenaires fabricants suivent évidemment ce sujet de près.

MSM : Les préoccupations énergétiques et environnementales sont aussi d’actualité et prennent de plus en plus de poids lors du choix d’une nouvelle machine-outil. Avez-vous constaté une évolution à ce sujet tant du côté des fabricants que des clients ?

Frédéric Springmann : Bien entendu ; personne ne peut aujourd’hui se permettre de négliger cet aspect et les développements réalisés dans ce sens représentent un réel progrès. Les fabricants qui ont pris au sérieux ces enjeux assez tôt sont aujourd’hui aussi en mesure de répondre aux exigences des nombreux utilisateurs sensibilisés par cette thématique. MSM

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:44152462)