Un partenariat gagnant

Robin Technologies : une réussite au fil du temps

| Rédacteur: Gilles Bordet

Devant la dernière acquisition Mazak Integrex, une coopération bien huilée : Damien Robin entouré de ses trois programmeurs, d’Alexandre Lejal d’Usiprog et d’Hélène Horent, DP Technology.
Galerie: 7 photos
Devant la dernière acquisition Mazak Integrex, une coopération bien huilée : Damien Robin entouré de ses trois programmeurs, d’Alexandre Lejal d’Usiprog et d’Hélène Horent, DP Technology. (Source : DP Technology Europe)

La région Pays de Loire est la 3e région industrielle de France. Elle affiche de grands noms comme Fleury Michon, Airbus, Total, ArcelorMittal, ou encore les chantiers navals de Saint Nazaire.

Ces acteurs majeurs ainsi que les équipements et la maintenance qui en découlent engendrent une forte activité et alimentent de nombreuses entreprises de sous-traitance mécanique. C’est le cas de la PME Robin Technologies, qui réalise des usinages de plus en plus complexes à l’aide des machines-outils ONA et MAZAK pilotées par la solution FAO ESPRIT.

L’humain au cœur de l’organisation

C’est sur la commune de Chantonnay qu’évolue la société Robin Technologies, une entreprise de mécanique de précision créée en 1980 par Damien Robin. Durant les premières décennies, l’équipe s’est consacrée à la fabrication de moules, jusqu’à ce que ce marché décline en France à cause de la concurrence étrangère.

Robin Technologies s’est alors spécialisée dans la production de pièces mécaniques par électroérosion et par fraisage 2,5 axes, en implémentant une solution FAO, ESPRIT de DP Technology. Elle a ensuite franchi avec succès le cap de l’usinage 5 axes et 3D, un choix stratégique pour suivre l’évolution industrielle et répondre à la demande des industries qui dynamisent cette région : l’agroalimentaire, l’aéronautique, le nautisme, l’automobile ou encore l’industrie cosmétique.

L’entreprise comptabilise aujourd’hui dix-huit personnes, et a su mettre en place un système d’échange d’information efficace avec l’atelier. Ce dernier compte douze personnes, et utilise une quinzaine de machines à commande numérique principalement de marques ONA et MAZAK. Les commandes concernent des petites séries allant d’une à deux cent pièces, incluant du prototypage. Elles varient entre divers outillages pour la maintenance aéronautique, des matrices de découpe pour l’agroalimentaire, des pièces de boite de vitesse pour l’automobile, ou des pièces pour la robotique ou la cosmétique.

La programmation de ces pièces est confiée à trois programmeurs expérimentés et passionnés, chacun spécialisés dans leur domaine : électroérosion, fraisage 5 axes/3D et multitâches. Les opérateurs machines participent aussi aux tâches de programmation simples. Ils utilisent la CAO Autocad pour le design des prototypes, la programmation Mazatrol de Mazak, combinés avec trois licences du logiciel de FAO ESPRIT.

Les dirigeants attachent beaucoup d’importance aux ressources humaines, au savoir-faire, et donnent tous les moyens nécessaires au personnel pour éviter le turnover et favoriser la productivité. Ils investissent dans des machines de dernière génération, des nouvelles technologies et des formations continues. Tony Jourdain, responsable de la production explique : « Ma priorité est de donner à nos équipes toutes les possibilités pour être efficace, et donc de leur offrir les dernières technologies et la formation qui correspond. Je suis 100% favorable aux investissements en solutions FAO par exemple. »

Le choix stratégique des partenaires

Depuis plus de 15 ans, Robin a choisi de travailler avec les marques ONA, MAZAK et ESPRIT. Pour Damien Robin, la fidélité est primordiale dans le secteur de la fabrication. « L’efficacité a toujours été au rendez-vous pendant toutes ces années, la relation avec nos fournisseurs est excellente et les programmeurs sont satisfaits des équipements, alors pourquoi changer ? », s’exclame-t-il.

ONA a pu leur apporter des machines d’électroérosion de grande capacité comme le modèle AF80 pouvant usiner sur 500 mm de haut, et offrant beaucoup d’autonomie. L’évolution du générateur de la série AF a également permis de gagner en performance de coupe. De plus, lors de la mise en place de la première machine CN fil en 2000, Robin Technologies a bénéficié du partenariat entre ONA et l’éditeur d’ESPRIT, DP Technology, puisqu’une licence du logiciel était livrée avec la machine. « La combinaison ESPRIT-ONA nous a permis de développer nos usinages en 4 axes avec beaucoup de souplesse, et d’améliorer toutes nos opérations, » explique Sébastien Giraud, programmeur électroérosion à fil.

Damien Roure, Responsable ONA France apporte son témoignage dans ce sens : « Grâce à ESPRIT et le distributeur Usiprog, nous avons les outils nécessaires pour faire face à des découpes fil de plus en plus complexes. Les équipes ESPRIT sont à l’écoute et réagissent vite à nos problématiques et celles de nos clients. Cette réactivité est probablement, avec la performance du logiciel, le point fort du partenariat qui nous lie à ESPRIT. »

Il se trouve qu’ESPRIT est aussi partenaire VIP de MAZAK, un réel avantage pour Robin Technologies. De cette coopération résulte une série de post-processeurs certifiés et des modèles machines 3D disponibles dans ESPRIT, pour piloter la plupart des machines MAZAK de façon immédiate et productive.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44929045 / Informatique)