Rechercher

Rétrospective du salon Industrie 2012 à Paris Retour en arrière sur «Industrie 2012»

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> 1'200 exposants sur 70'000 m2 : Industrie Paris 2012 est le salon des techniques de production avec la plus importante représentation de l’offre industrielle sur le territoire français. A la clôture de cette édition 2012, l’événement avait accueilli 23'732 visiteurs professionnels (+8 % par rapport à 2010) issus des principales filières de l’industrie : aéronautique, énergie, automobile, mécanique générale… qui en ont fait un lieu alliant business, échanges et convivialité autour d’animations innovantes.

Entreprises liées

Ambiance et rencontre à l'occasion d'Industrie 2012.
Ambiance et rencontre à l'occasion d'Industrie 2012.
(Image AP Foucha)

Voici l'essentiel des chiffres transmis par l'organisateur. 23'732 visiteurs ont fait le déplacement dont un maigre 10% de visiteurs internationaux, avec la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, la Suisse, l’Italie… Principales régions françaises représentées : l’Ile-de-France, les Pays de la Loire, le Rhône-Alpes, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie et le Centre rassemblent près de 55% des visiteurs de l’hexagone.

Business… un climat d’affaires

C’est un climat d’affaires qui a régné dans les allées du salon dès le lundi matin. Les visiteurs, projets en mains, sont venus rencontrer les exposants afin de développer un produit en commun, découvrir des machines, ou encore les acheter sur place.

De l’exposant au visiteur, tous ont fait d’Industrie Paris 2012 un salon qualitatif. Du côté des exposants, un investissement important a été noté en communication et visibilité sur le salon avec des stands animés et des machines en fonctionnement. Du côté des visiteurs, les professionnels sont venus avec leur parcours de visites prêts et des projets-clés à finaliser pendant les 5 jours du salon.

Des déplacements accompagnés

Industrie Paris 2012 a mis en place un système de transports inédit pour permettre aux visiteurs de venir de toute la France : un vol Toulouse/Paris le mercredi, une voiture de TGV Marseille/Paris et Lyon/Paris spécialement affrétée pendant 3 jours et de nombreux bus depuis le Nord, les Ardennes et la Normandie ont également été le relai entre les industriels et le salon. Ce dispositif gratuit a été très apprécié par les visiteurs professionnels.

Ces actions ont ainsi non seulement répondu à une économie en termes de coûts, d’énergie mais aussi de temps pour chacun des bénéficiaires.

Un cycle de conférences très complet sur 5 jours

Pour la première fois, Industrie Paris a consacré une grande partie de ses conférences aux secteurs utilisateurs en favorisant le contact entre donneurs d’ordres et fournisseurs. Ceci dans un contexte où ces derniers travaillent main dans la main avec leurs fournisseurs puisque 37 % d’entre eux prévoient d’investir avec leurs sous-traitants en 2012 (source Observatoire Industrie).

Le Village Nucléaire a organisé 15 conférences sur les technologies relatives à la filière, dont une «Fukushima, un an après» qui a attiré de nombreux auditeurs.

L’automobile a été abordée suivant l’angle du véhicule du futur avec la collaboration de PSA, Renault et la plateforme filière automobile, sous la houlette du Symop et du magazine L’Usine Nouvelle.

L’énergie a été évoquée avec le projet des éoliennes offshore et des remplacements des turbines gaz et vapeur, avec Alstom et GE Energy, lors d’une conférence organisée par la lettre Enerpresse. Enfin, un point sur les principaux projets dans le domaine de l’aéronautique et leurs implications pour les sous-traitants a été fait par Air & Cosmos.

Les technologies de demain ont été également à l’honneur à travers 25 conférences sur l’espace Industrie 2020 autour de 3 thèmes : la robotique collaborative, l’usinage optimisé et les traitements de surface.

La formation à l’honneur

Pour la première fois encore, Industrie Paris a proposé des opérations inédites pour valoriser la formation des jeunes vers les métiers de la mécanique et ce, dans le sillage de la 2ème Semaine de l’Industrie :

  • Les visites guidées pour les conseillers d’orientation, parents d’élèves et professeurs : en partenariat avec Ingénieurs et Scientifiques de France, plus de 40 conseillers d’orientation ont arpenté les allées du salon pour aller à la rencontre des exposants et de fédération de la profession afin de mieux connaître les métiers de la mécanique et orienter les collégiens vers ces métiers en manque de main d’œuvre.
  • Les Compagnons du Devoir : pendant 4 jours, des équipes de jeunes Compagnons se sont affrontées pour construire des hydroliennes qui seront installées sur un site réel. Cette animation a suscité des vocations puisque près de 40 jeunes ont demandé des dossiers d’inscription et près de 100 exposants se sont renseigné pour savoir comment collaborer avec l’institution.
  • Le Village Formation : 6 écoles d’ingénieurs et lycées professionnels y étaient réunis pour présenter leur savoir-faire à la fois auprès des exposants et des visiteurs.

Un soutien sans faille de la profession

Pour le soutien, au niveau national, Industrie Paris a été accompagné pendant toute sa durée par la Fédération des Industries Mécaniques qui disposait pour la première fois d’un stand de promotion de la profession, par le Symop, syndicat des technologies de production, la Chambre Syndicale des Carburiers et le Syndicat des Traitements de Surfaces. <<

(ID:33203250)