Le SIAMS est reporté, tout le monde le sait, mais comment en est-on arrivé là? Un article écrit par Pierre-Yves Kohler, directeur du salon sur cette sage. Il décrit en détail pourquoi ses exposants sont si incroyables.

Report de SIAMS : des exposants extraordinaires

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Du 10 au 13 novembre – des dates et des conséquences

« Le positionnement même de SIAMS, à savoir le salon de l’ensemble de la chaîne de production des microtechniques fait sa force et a tout son sens au cœur de notre région, au cœur des microtechniques, mais c’est aussi un peu sa faiblesse dans cette situation de report. Nos exposants exposent partout et dans tous les domaines ». Conséquences malheureuses, GrindTec et Electronica prennent place à la même période et un petit nombre d’exposants se retrouvent impactés.

Transparence et positivité

En plus de questionnaires comprenant de très nombreux commentaires, les organisateurs ont fait face à une avalanche de messages et d’appels… et si quelques-uns étaient plutôt négatifs, la très grande majorité des exposants fait bloc derrière les organisateurs et se réjouissent déjà de faire un superbe SIAMS à l’automne. Laurence Roy précise : « Ils relèvent que c’est une situation extraordinaire et nous remercient de la manière dont nous avons procédé et nous soutiennent très largement. Malheureusement pour certains les nouvelles dates posent problème ».

Les visiteurs informés

Les organisateurs ont également informé tous les visiteurs ayant téléchargé des billets. Les billets déjà téléchargés restent valables. Un billet pour le mardi 21 avril est transformé en billet pour le mardi 10 novembre par exemple. Les quinze premiers jours après l’ouverture de la billetterie, plus de 1500 billets de visiteurs provenant de 26 pays avaient été téléchargés. « Notre ancrage régional est très fort et, dans le monde de la microtechnique, nous offrons une vitrine extraordinaire aux PME de l’Arc jurassien des microtechniques et de la Suisse des microtechniques… et les visiteurs ne s’y trompent pas… de partout sur la planète », commente la responsable clients à ce propos.

Le report : faire au plus simple

De manière à simplifier au maximum les étapes administratives pour les exposants, ceux-ci vont recevoir un courrier avec un formulaire très simple. Seuls les exposants ne pouvant ou ne souhaitant pas participer aux nouvelles dates devront le retourner. Pour tous les autres, tout ce qui a été fait pour avril reste valable pour novembre. « Nous envoyons également une petite surprise chocolatée aux exposants. Elle était prévue en distribution sur le salon, mais avec le report, nous avons décidé de l’envoyer par poste en guise de petit remerciement pour le support de nos exposants » nous dit Laurence Roy.

Les acomptes perçus restent valables pour l’édition de novembre et pour les exposants devant malheureusement annuler, une participation aux frais sera demandée. Laurence Roy précise : « En théorie selon le règlement, en cas d’annulation plus de trois mois avant la manifestation, l’exposant se voit ristourner la moitié de son acompte, mais nous sommes dans une situation exceptionnelle et nous n’allons pas appliquer cette règle ». L’annulation et le report impliqueront toutefois certains frais. Le directeur complète : « Bien que nous ayons stoppé le salon avant le démarrage des plus gros frais, nous avions déjà investi pas mal d’argent en communication, publicité, matériel imprimé, etc., et bien entendu en temps de travail. De nombreux exposants avaient également déjà investi en communication et en travail. Ce sont plusieurs centaines de milliers de francs qui partent en fumée ».

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46414456 / Production)