Entretien d'une personnalité de l'industrie:Franics Koller

Rencontre avec un grand habitué des salons

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Francis Koller, sans lui, le SIAMS aurait de la peine à voir le jour...
Galerie: 3 photos
Francis Koller, sans lui, le SIAMS aurait de la peine à voir le jour... (Image: FAJI)

Entretien avec Francis Koller, un homme plein d'expérience, ayant une grande connaissance du tissu industriel de l'arc jurassien. Francis Koller est administrateur délégué au SIAMS auprès de FAJI SA, l'organisateur du salon spécialisé SIAMS de Moutier. Le prochain SIAMS 2016, salon des moyens de production microtechniques, est déjà agendé, du 19 au 22 avril 2016.

MSM: N'importe quel salon tente de rassembler un maximum d'exposants pour attirer le maximum de visiteurs. Quelle est dans votre secteur la proportion la plus juste à atteindre entre visiteurs et exposants?

Francis Koller: Je suis désolé de vous contredire, mais le SIAMS ne cherche justement pas à rassembler un maximum d’exposants pour attirer un maximum de visiteurs. Nous sommes clairement dans la situation de sélectionner les exposants qui correspondent le mieux à la mission que nous nous sommes fixée qui est celle de présenter ce qu’il y a de mieux dans le domaine des moyens de production destinés à la microtechnique.

Cette sélection rigoureuse permet de répondre aux besoins exigeants des visiteurs que nous recevons à Moutier.

Le SIAMS doit son succès à son positionnement précis. Le visiteur y trouve assurément une vitrine complète qui répond aux exigences des visiteurs professionnels.

Quant à la proportion la plus juste entre visiteurs et exposants en ce qui concerne le SIAMS, je suis persuadé qu’elle est de l’ordre de 17'500 visiteurs pour 450 exposants.

MSM: L'idéal pour une exposition est d'être la plus courte possible. Selon vous quelle est la longueur idéale entre 2 jours et une semaine?

Francis Koller: Nous avons tout vu ou presque dans ce domaine. Mon expérience m’incite clairement à choisir une durée de 4 jours, du mardi au vendredi. Pour une exposition de grandeur moyenne, ces 4 jours suffisent aux entreprises visiteuses afin de s’organiser pour une visite d’un jour et cette durée n’est pas exagérée pour les exposants. La surface de l’exposition permet d’atteindre une efficacité optimale.

MSM: Que proposez vous pour inciter une plus grande interaction entre visiteur et exposant?

Francis Koller: Il faut d’abord que le visiteur soit clairement informé de ce qu’il trouvera à l’exposition. Ensuite, nous devons lui donner les outils les plus modernes pour qu’il prépare efficacement sa visite. Les nouveaux moyens de communication doivent évidemment être proposés et utilisables simplement. Finalement, notre mission est de bien recevoir le visiteur et lui offrir une infrastructure simple et conviviale.

Pour faciliter une bonne interaction entre visiteur et exposant, il est essentiel que les deux soient satisfaits des « conditions cadres » de l’exposition.

MSM: Une vision futuriste à l'aube du prochain millénaire: Les visiteurs n'auront plus le temps de se déplacer mais loueront à distance les services d'un drone pour visiter l'exposition. Qu'est-ce que cela vous inspire?

Francis Koller: Cela ne m’inspire rien de bon ! Une exposition est un lieu magique qui permet à des personnes de se rencontrer, de se parler, de s’apprécier, de sympathiser, de se jauger, de se regarder dans les yeux et… de se serrer la main. De faire tout ce qu’il faut pour que sur les cartes de visite échangées, les deux partenaires, longtemps après l’exposition, puissent y mettre un visage, une attitude, une personnalité.

Votre drone, aussi sophistiqué soit-il, ne remplira jamais ces fonctions et c’est très bien ainsi !

MSM: Quels sont les atouts spécifiques du SIAMS?

Francis Koller: Un salon tel que le SIAMS permet évidemment aux partenaires industriels de se rencontrer et d’y faire des affaires. Mais ce salon permet aussi aux collaborateurs des entreprises de découvrir les nouveautés et de recevoir directement les informations souhaitées par les exposants dans une ambiance conviviale.

Ces conversations entre les « mécanos » des ateliers et les monteurs sont d’une richesse extraordinaire et ceci dans les deux sens. L’exposant profite d’un très riche retour d’informations : « vous savez, si vous déplaciez cet axe de quelques millimètres, ce serait vraiment plus pratique… ». Quant au « mécano », il a directement la réponse à sa question : « je comprends votre problème, celui-ci a d’ailleurs été réglé par la dernière release que nous offrons à nos clients… ».

Je prédis une longue vie aux expositions !

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 42988268 / Editions spéciales)