La famille s'agrandie, Reiden Technik AG présente sa petite dernière

Reiden RX12, le chaînon manquant

| Rédacteur: Gilles Bordet

La nouvelle Reiden RX12 en impose par sa taille mais comme toujours chez Reiden Technik AG, l'intégration frise la perfection.
Galerie: 33 photos
La nouvelle Reiden RX12 en impose par sa taille mais comme toujours chez Reiden Technik AG, l'intégration frise la perfection. (Image : MSM)

>> C'est lors de 2 journées portes-ouvertes organisées les 10 et 11 mars à Reiden, dans le canton de Lucerne, chez le fabricant éponyme qu'a été présentée la nouvelle Reiden RX12. L'occasion pour tous les (futurs) clients du dynamique fabricant lucernois de découvrir la petite dernière et de visiter le site de production des légendaires machines Reiden.

La série RX de Reiden Technik AG comportait jusqu'à présent 3 modèles, RX18, RX14 et RX10, de la plus grande à la plus petite. Maintenant la famille s'est agrandie avec l'arrivée de la RX12 qui se positionne en termes de tailles entre la RX10 et la RX14.

La désignation de cette série de machine est on ne peut plus simple, chaque chiffre représente la course, donc la nouvelle RX12 dispose d'environ 1,2 m de course sur ces 3 axes principaux et vient se positionner entre la RX10 et la RX14 avec respectivement 1 et 1,4 m de course.

Une gamme complète voit le jour

Selon Patrick Glanzmann, responsable des ventes pour la Romandie et une partie de la Suisse allemande, « L'écart de course entre la petite RX10 et la déjà imposante RX14 laissait un vide que nous venons de combler avec notre nouvelle Reiden RX12. Maintenant nous proposons une gamme complète de 1 à 1,8 m de course, la RX12 était en quelque sorte le chaînon manquant à notre programme de machines de la série RX. »

Comme toutes les machines de la série RX, la petite dernière reprend toutes les spécifications qui font le succès de cette famille de centre d'usinage à 5 axes simultanés. A commencer par les fameuses têtes rotatives oranges équipées d'un moteur broche en ligne direct et du génial système breveté DDT (Double Drive Technology) qui se compose de 2 moteurs. Le premier à haute vitesse et couple plus léger est monté en ligne et un second moteur à couple élevé et transmission par engrenages est monté en renvoi d'angle.

Une héritière digne de ses prédécesseures

La parenté de la série RX est flagrante et cela est parfaitement représentatif de la philosophie du fabricant qui est toujours resté fidèle à ses concepts originaux et novateurs issus d'une expérience plus que centenaire dans la fabrication de machines-outils. Stabilité, puissance, précision, fonctionnalité et ergonomie sont les caractéristiques intrinsèques de toutes machines Reiden. Qu'elle soit à manivelles ou CNC, une pièce de musée ou le fruit des dernières évolutions technologiques, une Reiden ne déroge jamais à cette ligne de conduite. C'est tout à l'honneur de son fabricant qui a su au fil des décennies garder le cap et ne jamais céder aux sirènes de la diversification à outrance et des modes éphémères. Ce fil conducteur a donné naissance à plusieurs générations de machines-outils qui ont marqué leur époque. Pour les fraiseuses et centres d'usinage de la marque, c'est au niveau de la tête de fraisage que les solutions les plus originales ont été mises en œuvre. Reiden a presque toujours proposé sur ses fraiseuses, déjà à l'époque où les machines n'étaient encore que conventionnelles, la possibilité de travailler verticalement et horizontalement grâce à l'utilisation d'une broche double, comme c'était par exemple le cas avec la Reiden FU100. Cette configuration a été utilisée sur bon nombre de machines du fabricant jusqu'à l'arrivée de la tête pivotante sur un plan à 45°, plus de broche double dans ce cas, mais une tête mono broche capable de travailler à 90° et 0°. Ce système se retrouve sur les actuelles machines de la série BFR et équipait les anciennes BF. Il est bien sûr aussi présent sur la série RX mais cette fois ci le plan de pivotement n'est plus à 45° mais légèrement supérieur (~53°) pour pouvoir « passer » de quelques degrés la verticale et l'horizontale (-15°/+105°). Reiden n'a jamais lâché ce concept et l'a poussé à l'extrême en termes de compacité sur la série BFR et de performance sur la série RX. Habillées de leur robe orangée, les têtes de fraisage du fabricant lucernois sont immédiatement reconnaissables entre toutes.

Stable, ergonomique et polyvalente

La RX12 reprend les points clé de la série comme le bâti en Hydropol (sauf la RX10 qui a un bâti en fonte minérale), soit un ensemble de caissons creux mécano-soudés remplis d'un béton spécifique assurant une stabilité extrême, un amortissement maximal et une rigidité dynamique élevée. Les guidages linéaires sont tous issus de la gamme du fabricant Schneeberger et montés directement sur les surfaces rectifiées à cet effet, à noter que les grandes RX14 et RX18 voient ces surfaces finies par grattage pour assurer une précision supérieure. Cette opération n'est pas nécessaire sur les RX10 et RX12 au vue de leurs courses plus modestes, la précision obtenue par rectification plane étant largement suffisante. Les axes Y (course 1450 mm) et Z (1000 mm) sont équipés de 2 vis à billes, chacune est entrainée par un moteur indépendant monté en ligne direct, piloté et synchronisé en configuration « maître-esclave ». L'axe X (1300 mm) prend place transversalement sur la colonne verticale, il dispose d'une seule vis à bille avec son moteur d’entrainement monté lui aussi en ligne. L'asservissement des axes se fait bien évidemment en boucle fermée et chacun d'eux possède sa propre règle de mesure. Le quatrième axe, le C, dispose d'origine d'un entrainement par vis sans fin (20 tr/min max.) et peut être utilisé en continu et simultanément avec les autres axes toute en supportant une charge de 2,5 tonnes max. En option, un moteur couple monté en ligne directe permet d'atteindre 400 tr/min (charge 2 t) et ainsi d'effectuer des opérations de tournage directement sur la machine. La table ronde à entraînement direct dispose d'un système de détection automatique des balourds. Grâce à l'aide de ses masselottes d'équilibrage un usinage sans vibrations est garanti. L'axe C est composé d'une table « palletisable » disponible en plusieurs dimensions, jusqu'à 1400 mm de diamètre pour la plus grande, et avec diverses configurations géométriques des rainures de fixation en T, selon les besoins du client. Le changeur de palette est disposé sur le côté gauche de la machine, il offre un accès très facile à la palette en attente.

Reiden propose une ergonomie et une accessibilité proche de la perfection, que ce soit pour la palette en machine ou celle dans le changeur. Il est encore à noter qu'il est très bien intégré à la machine et n'occupe qu'une petite surface au sol. Il est disponible en 2 configurations, à 1 ou à 4 palettes, soit 1 palette en machine et 1 ou 4 dans le changeur, ce qui autorise l'utilisation de 5 palettes au maximum. Les outils ont eux aussi droit à leur magasin et système de chargement dédié. Reiden propose un magasin de stockage dit « à rayon » où les outils sont placés dans des poches fixes et chargés dans la broche par un système automatique qui vient à l'outil et l'amène à la broche. Sa capacité standard est de 85 outils avec liaison HSK63 mais peut être augmentée en option jusqu'à 360 positions. Pour une liaison en HSK100 la capacité du magasin est respectivement de 65 et 191 positions. La gestion du magasin d'outils peut se faire de manière autonome directement depuis l'arrière de la machine par l'intermédiaire d'un écran de contrôle tactile. L'accès à toutes les zones de travail et de stockage a été très intelligemment pensé, la porte principale de la RX12, imposante et massive, est motorisée pour soulager l'opérateur. Avec son importante surface vitrée et son hublot tournant façon « marine », la visibilité sur la zone de travail est optimale. Sa porte, une fois ouverte, offre un large accès par l'avant comme par le dessus, cela est aussi valable pour la porte du changeur de palette. Le chargement d'une pièce à l'aide d'un palan ou d'un pont roulant ne pose aucune difficulté et pourra sans autre être exécuté par une personne seule. Des marches en tôles antidérapantes permettent un accès sécurisé à l'intérieur de la zone de travail qui est entièrement carénée avec des tôles en acier inoxydable, pas de corrosion à redouter de ce côté-là !

Esthétiquement elle reprend le code couleur de la série avec un très beau bleu violet pour les portes et un gris clair pour le reste du carénage. Malgré sa deuxième place dans la famille, la RX12 est une machine imposante mais paradoxalement très compacte par rapport à son volume de travail. Cela est dû principalement à la configuration du changeur de palette et du magasin d'outils parfaitement intégrés à l'ensemble. Elle est encore équipée d'un convoyeur de copeaux, lui aussi parfaitement intégré au cœur même du banc. Ce dernier dispose d'ouvertures en son centre qui permettent l'évacuation rapide des copeaux chauds et contribue ainsi grandement à la stabilité thermique du bâti.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 43932254 / Machines-outils)