Techniques de production - Machines-outils - Fabrication REIDEN: Reflet des portes ouvertes du mois de mars 2012

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Deux jours de portes ouvertes chez Reiden ont permis de montrer au monde industriel l’évolution de cette entreprise suisse active dans la fabrication de machines-outils. Toujours active dans la conception et la fabrication de grands centres d’usinage, Reiden continue sur sa lancée et propose des BFR2, RX 10 et RX 18 à profusion...

Entreprises liées

Un client allemand a commandé un lot de machines avec sa couleur préférée le rouge; cela change un peu de l'habituelle couleur bleue que portent les RX originales.
Un client allemand a commandé un lot de machines avec sa couleur préférée le rouge; cela change un peu de l'habituelle couleur bleue que portent les RX originales.
(Image: MSM)

A l’occasion de ces portes ouvertes, j’ai eu l’occasion de discuter avec Monsieur Daniel Lustenberger, responsable du marketing. Il m’a confié que durant les périodes où la vente de machines est en baisse le département «Rénovation-Occasion» de Reiden est en progression. Ce n’est pas un hasard de voir la progression de ce secteur. Une raison fort simple liée au prix de revient d’une machine d’occasion nettement inférieure à une machine neuve. Mais il faut bien avouer que les machines d’antan, souvent de couleur verte, restent d’actualité pour autant que la géométrie des axes reste acceptable. Et si ce n’était pas le cas, les mécaniciens de Reiden s’empresseraient alors de remettre à niveau ces machines. Des tours et centres d’usinage de marque Reiden, mais aussi des machines-outils ayant d’autres origines, ne posent pas plus de problèmes à ces mécaniciens hors pairs. Ainsi le réseau de vente par la voix de ses vendeurs pourra proposer des machines rétroffitées, abordables et de qualité.

L’exportation reste difficile

Les machines Reiden s’exportent difficilement car le cours de l’Euro continue à être défavorable aux firmes helvétiques. Avec un taux d’exportation de l’ordre de 70% le cours de l’Euro joue un rôle non négligeable dans la vente vers les états européens. Ainsi le prix de vente vers ces pays a dû être légèrement poussé vers le haut tandis que le prix de vente vers les PME suisse est évidemment resté stable. Ainsi la première machine RX18 a été vendue à deux pas chez Imbach & Cie AG, une autre machine va être livrée chez Glamec AG et d’autres ne manqueront pas de suivre.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Tous unis vers l’avenir

Rappelons que la philosophe de cette entreprise est resté invariable aux cours du temps, soit la production uniquement en Suisse de ces «monstres de la précision» helvétique. Certes de nombreux composants viennent d’Europe. C’est évident que là quelques menus gains peuvent être apportés au prix de revient. Mais cela ne suffit pas toujours à conserver une rentabilité suffisante. Un effort supplémentaire a été demandé à l’ensemble du personnel afin de contribuer à la pérennité à long terme de l’entreprise, soit un effort «offert à l’entreprise» de 2 heures de plus de travail par semaine durant 6 mois. Ce coup de fouet permettra certainement de passer ce cap difficile sans devoir procéder à des mesures moins agréables.

Le réseau de vente de Reiden est aussi en phase d’extension une machine a récemment été vendue chez Almi en Holande et deux nouvelles représentations ont été mises en place en France. Mais là, il est encore trop tôt de dévoiler les noms de ces heureux élus…

Du nouveau malgré tout

Désormais le centre d’usinage 5 axes RX18, peut aussi se décliner avec une version ayant un système de palettisation. Une version spéciale a été conçue permettant de préparer en dehors de la zone d’usinage, un total de 5 palettes de grande dimension. Il est aussi envisageable d’équiper le centre d’usinage 5 axes RX18 d’une table tournante, soit un axe C ayant une vitesse de rotation de 250 t/min. Ce centre d’usinage devient de fait un tour carrousel pouvant emmener des pièces cylindrique de 4’000 Kg et d’un diamètre maximal de 2’600 mm.

Mais ce n’est pas tout la RX 18 continue d’offrir une grande flexibilité grâce à la tête de fraisage trigonale horizontale-verticale et aussi l’adjonction d’une nouvelle commande numérique de Heidenhain, la iTNC640. Celle-ci est en phase de test, d’ailleurs le fabricant de CNC allemand Heidenhain a choisi quelques fabricants de machines triés sur le volet pour l’utiliser et la tester, dont évidemment la firme Reiden Technik AG sise dans la bourgade de Reiden. <<

(ID:32911720)