Rechercher

Découverte à l'EMO 2013, la S11 est compacte et puissante Rectification en version compacte

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Elle se nomme S11: elle est petite, mignonne et fait son boulot à la perfection dans un encombrement très réduit. Que demander de plus ? Il s'agit de la nouvelle rectifieuse cylindrique de production dédiées aux micro-pièces. La S11 était l'une des nombreuses attractions du stand de United Grinding.

Entreprises liées

Les concepteurs du constructeur de rectifieuses cylindriques de Thun ont réussi à intégrer une meule de 500 mm de diamètre, qui en plus peut être dressée avec un dresseur rotatif, dans cette petite machine.
Les concepteurs du constructeur de rectifieuses cylindriques de Thun ont réussi à intégrer une meule de 500 mm de diamètre, qui en plus peut être dressée avec un dresseur rotatif, dans cette petite machine.
(Image: Studer)

La présentation de la rectifieuse cylindrique Studer S11 par le constructeur de rectifieuses suisse Fritz Studer AG a créé la surprise sur le marché lors du salon EMO 2013. Cette nouvelle S11 est la machine la plus compacte dans la gamme de l'entreprise basée à Thoune et faite comme sur mesure pour les pièces jusqu'à 200 mm de longueur. Le concept de machine ultra-compact héberge une productivité qui étonne même les rectifieurs expérimentés.

Le marché de la rectification cylindrique n'avait jamais connu une telle compacité pour ce type de pièces. Les responsables sont très satisfaits de leur dernier développement, la Studer S11, comme le montre la déclaration de Martin Habegger (chef de projet): «Nous avons effectué une analyse de marché au préalable. Nous n'avons pas connaissance de l'existence d'une machine similaire offrant les fonctions de la Studer S11 sur le marché actuel. Elle présente une construction ultra-compacte associée à une productivité élevée et à la précision suisse. L'efficience énergétique, certifiée par le label Bluecompetence, est incluse».

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Deux fois plus de prestations sur une même surface

Le comparatif suivant montre ce que sait faire la nouvelle machine. Toute personne utilisant aujourd'hui une Studer S36 pour fabriquer des pièces d'une longueur maximale de 200 mm peut étendre sa production avec les deux nouvelles Studer S11 en occupant la même surface de production que la machine S36. Une seule S11 apporte déjà un gain de productivité de 15% par rapport à la Studer S36. En termes concrets : sur l'emplacement d'une Studer S36, deux Studer S11 permettent de garantir un rendement de 230%.

Construction compacte – haute précision

Ce comparatif montre clairement la voie à suivre dans la rectification cylindrique: une productivité accrue avec une construction ultra-compacte. Cependant, lorsqu'on parle de compacité dans la construction de machines-outils, les questions suivantes surgissent inévitablement:

1. Est-ce que la Studer S11 fabrique avec une stabilité et précision suffisante?

2. La Studer S11 est-elle aisément accessible malgré ses dimensions compactes ?

La réponse à ces deux questions est un oui franc et massif. En matière de rectification, la précision est l'alpha et l'oméga. De par leur tradition, les spécialistes de Thoune ont la précision dans le sang. En ce qui concerne la précision, Studer dispose des premières valeurs empiriques sur la fabrication de buses d'injection pour moteurs à piston alternatif. Les tolérances de circularité admises dans ce domaine sont inférieures à 5/10 µm en série et une cylindricité à 1 µm est exigée. Dans la pratique, les valeurs de la S11 sont largement inférieures. Cela est possible, non seulement grâce à l'expérience de Studer dans la construction de machines-outils de précision et d'un système exceptionnel de gestion de la chaleur, mais aussi grâce aux fonctions de mesure et de commande en cours de production.

Meule de 500 mm dressée par turbine

Concrètement, que peut faire la Studer S11? La petite rectifieuse cylindrique de 1,8 m2 permet de fabriquer des pièces jusque 200 mm de longueur, 50 mm de diamètre et d'un poids jusque 3 kg. La hauteur des pointes est de 125 mm. En outre, le constructeur de rectifieuses de Thoune a réussi à intégrer une meule de 500 mm de diamètre pouvant être dressée par turbine dans cette machine compacte. Ce n'est pas le fruit du hasard. En effet, le diamètre de 500 mm de la meule est décisif pour assurer une productivité élevée. La broche de rectification à entraînement direct refroidie par eau et équipée de paliers à roulement de haute précision assure avec ses 4,5 kW un taux d'enlèvement de copeaux satisfaisant. Le porte-meule peut être incliné à 0° ou 20°.

La base de la rectifieuse de précision suisse est un bâti en Granitan. Le guidage linéaire de haute précision assure un déplacement optimal. L'axe X et l'axe Z sont réalisés sous forme de coulisses en croix. Dans l'axe X comme dans l'axe Z, la S11 dispose d'une course de 210 mm. Les vitesses évoluent entre 0,001 et 30'000 mm/min et les axes disposent d'une résolution de 0,00001 mm. Le positionnement s'effectue par le biais de vis à billes.

Changement d'équipement aisé du système de manipulation

Un système de manipulation ne doit en aucun cas manquer sur une machine de production. Il est possible d'utiliser diverses idées et des concepts éprouvés. À la demande du client, la machine peut aussi être opérée manuellement. Grâce au concept de porte spécial, même le chargement à la main est très efficace. Bien entendu, la S11 dispose aussi d'une interface de chargeur définie permettant d’utiliser des dispositifs de chargement d’autres fournisseurs.

Commande logicielle simple

La commande repose sur une solution technique de pointe. Grâce au module logiciel de rectification StuderWINfocus conçu pour les applications en production, les processus de rectification peuvent être programmés très aisément pour la rectification de en grande série. L'écran tactile et le guidage graphique de l'opérateur sont aussi intégrés, cela va de soi.

Stabilité thermique – pas de système hydraulique

Un autre avantage est que la S11 se passe totalement de système hydraulique. Les ingénieurs de Thoune misent sur des systèmes pneumatiques (5,5 bars) et électriques. Ceci réduit non seulement les coûts d'acquisition, mais surtout, le plus important, aussi les coûts d'exploitation. Le label Bluecompetence signale ce gain énergétique.

Accessibilité unique

Malgré sa construction compacte, la facilité de maintenance de la machine est remarquable. Les développeurs Studer parlent même d'une «accessibilité phénoménale». La face frontale est équipée de portes à trois niveaux. Le niveau un est prévu pour un remplacement manuel rapide ou un bref contrôle de la pièce, la porte s'ouvre uniquement à un minimum optimisé. Le niveau deux permet d'ouvrir la porte plus vers le haut, offrant ainsi libre accès par le haut à tous les éléments sur la table (par ex. lors de travaux avec un système de levage). Le niveau trois est réservé aux installateurs et libère entièrement la face frontale, permettant ainsi d'exécuter tous les travaux de maintenance et de réglage sans restrictions, ni contorsions. Si la coulisse croisée ou l'électro-broche doit être remplacée, elle peut être remplacée en tant que groupe en un seul jour. Le remplacement de vis à billes ou de règle linéaire peut être effectué lors de l'entretien en 90 minutes. La machine peut ensuite rectifier avec la précision habituelle.

La précision Swiss-Made

La précision suisse ne peut être assurée que si les composants sont également fabriqués en Suisse. La majeure partie de la machine est entièrement fabriquée et montée à Thoune. Grâce à une production, un montage et une logistique efficients, Studer démontre la compétitivité de la Suisse en tant que site de production. Le montage à la chaîne de la S11 est si bien pensé qu'une machine peut être entièrement montée en seulement une semaine.

Nouveau design

Le nouveau design de la nouvelle S11 est la cerise sur le gâteau. Le message: La S11 est belle, sa commande par l'opérateur de machine est excellente et grâce à son apparence moderne, la dernière et plus petite Studer S11 embellit les halles de production des utilisateurs.

Premiers contacts avec les utilisateurs

Chaque nouvelle machine introduite sur le marché se voit confrontée à la question de son aptitude à la production. Studer a pris les devants en soumettant un prototype à un test d'endurance pratique en service deux-huit et trois-huit depuis presque deux ans. Cette expérience en pratique a permis d'améliorer les derniers détails et la Studer S11 ainsi présentée au marché lors du salon EMO 2013 a déjà fait ses preuves en situation de grande production. <<

(ID:42383981)