Rechercher

Bumotec SA: va quitter Sâles pour trouver un nouveau lieu d'implantation proche d'un grand axe routier Qu’à cela ne tienne Bumotec déménagera…

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Mais où ? Cela personne ne le sait encore… tout dépend de la future votation en assemblée communale autorisant la vente d’un terrain à Bumotec. Ou alors plus loin le long de la même autoroute qu’importe pourvu que la visibilité de l’entreprise soit maximale.

Entreprises liées

Projet d'implantation de Bumotec à Vuadens, le long de l'autoroute Vevey-Fribourg.
Projet d'implantation de Bumotec à Vuadens, le long de l'autoroute Vevey-Fribourg.
(Image: MSM)

De nombreuses communes se sont approchés de Bumotec... Mais les bons emplacements sont rares et presque inexistants.

Bumotec joue désormais dans la cour des grands. En effet depuis que Bumotec a été englobé dans le groupe Starrag, Bumotec se sent pousser des ailes et un projet ambitieux de déménagement est en cours.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 10 images

Une séance d’information a eu lieu le 27 novembre au café de la gare de Vuadens dans le but d’informer la population sur le désir de Bumotec de s’implanter en bordure de l’autoroute «Barcelone - Hambourg».

Cet axe routier est devenu depuis quelques années non seulement un moyen de lier la Suisse romande et le lac Léman vers la suisse allemande et le centre économique de la Suisse, Berne Zürich Lucerne et Zoug. Ce n’est donc pas étonnant de comprendre pourquoi les différents orateurs de cette soirée de promotion ont expliqué à la population locale pourquoi Bumotec a l’intention de s’implanter dans la commune de Vuadens.

Lors de cette séance d’information, très bien préparée et peaufinée, toute la population a pu se rendre compte que la décision de déménager Bumotec de Sâles vers Vuadens est fondé non seulement sur des impératifs de place mais aussi de visibilité. Actuellement la halle de production de Sâles est devenue trop exiguë et des transformations provisoires devraient bientôt s’effectuer à Sâles malgré le départ imminent de l'entreprise vers d'autres lieux. C’est dire à quel point il est important que Bumotec trouve un bel écrin pour sa nouvelle usine. Lors de cette séance d’information l’ensemble de la direction étant présent. A savoir Walter Fust, président du conseil d’administration de StarragHeckert Holding AG, le propriétaire de Bumotec. Le directeur général, soit Monsieur Jean-Daniel Isoz qui a repris les rênes de l’entreprise depuis le 29 octobre, était également présent pour exposer la position et la santé financière excellente de l’entreprise gruyérienne.

Une vitrine originale : l’autoroute

Une commune ayant la chance de voir une autoroute traverser son territoire doit savoir aussi en profiter. Effectivement, Vuadens est un petit village gruyérien peu connu mais ayant l’avantage de posséder un tronçon de l’autoroute Vevey Fribourg. Et de nombreuses entreprises ont déjà profité de cette aubaine, la première est Liebherr suivi par Sottas et depuis l’idée a fait mouche et de nombreuses autres marques se sont rapproché de cet axe routier pour montrer au monde leurs marques tel que Progin, Grisoni et peut être un jour Bumotec. Une marque qui sera facilement reconnue par les horlogers suisses faisant le trajet routier entre… «Baselworld et le SIHH genevois…»

Où se situe Vuadens ?

La Commune de Vuadens est situé de part et d’autre de l’autoroute A 12 dans une région de plaine et sur les contreforts des Préalpes, elle possède 28 alpages et de nombreuses forêts. En 1914 elle a vu s’implanter pratiquement au centre du village, la fabrique suisse des produits au lait Guigoz SA. Car c’est un certain Maurice Guigoz qui a mis au point la fabrication du lait en poudre. La fabrique Guigoz a connu ses heures de gloire. Elle exportait ses produits dans plus de 50 pays du globe. Et elle a occupé plus de 100 employés. Sa fermeture est intervenue dans les années quatre-vingt. Et maintenant elle a été transformée en divers lieu d’artisanat et de surface commerciale. Au fil des ans, Vuadens est devenu de plus en plus proche de Bulle notamment par des liens divers, économiques, commerciaux et de transport. Vuadens s’est rapprochée si l’on peut dire du chef lieu gruyérien.

Et maintenant l’assemblée devra se prononcer sur l’acceptation ou non de la vente de terrain en bordure de l’autoroute au fabricant de machines Bumotec SA. Il s’agit d’une zone fort visible depuis l’axe routier et qui sera à terme une image de marque intéressante pour ce spécialiste de centre d’usinage dédié aux horlogers. Une industrie que nos lecteurs connaissent bien et qui est fort peu dérangeante. Une industrie peu pollunate en terme de rejets dans l’atmosphère et en terme de bruit.

L’attrait de ce site d’implantation est aussi lié à la main d’œuvre, les actuels employés travaillant aujourd’hui à Sâles ne seraient pas trop dépaysés en se déplaçant à Vuadens et tel que l’a suggéré Jean Daniel Isoz, le nouveau directeur de Bumotec ce sera une excellente image de marque non seulement face aux clients potentiels (essentiellement des horlogers, mais aussi pour attirer de nouveaux spécialistes de l’usinage et de la conception et production de machines-outils. Car chez Bumotec la progression des ventes est nette. Depuis qu’elle fait partie du grand groupe Starrag elle a bénéficier de l’ouverture sur de nombreux nouveaux marchés, dont la Russie. Les commandes affluent et il est certain qu’il faudra engager du personnel. A terme ce ne sera pas moins de 50 personnes qui devraient venir s’engager chez ce fabricant de centres d’usinage.

Mais l’affaire n’est pas encore conclue. Il s’agit de savoir quelle est la vision d’avenir de ce village devenu une partie du grand Bulle et devant bien souvent accepter le désagrément d’être devenu partiellement une cité dortoir et aussi une banlieue du chef lieu gruyérien, avec son lot de pendulaires et de trafic routier accru.

Mais d’un autre côté la commune de Vuadens profite aussi des infrastructures de sa grande voisine notamment pour les loisirs, et les écoles de formation, cycles d’orientation, collège et autres.

La logique économique entrechoque l’histoire locale

Vuadens doit maintenant décider si elle désire utiliser la présence de l’autoroute pour attirer des entreprises de renom à proximité immédiate ou alors se retrancher sur la verdure, l’agriculture, la forêt et tout ce qui attire le touriste dans le concept High Tech in the Green mentionné à nouveau par Monsieur Beat Vontanthen Directeur de l'économie et de l'emploi du canton de Fribourg pour signifier aux détracteurs que les entreprises High Tech apprécient d’être dans un écrin de verdure. D’un autre côté la proximité immédiate de l’autoroute n’est pas un lieu privilégié pour vivre, habiter ni pour proposer une zone touristique. C’est fort regrettable pour la ferme équestre les Kà de devoir imposer aux chevaux d’être stationné à cet endroit là. Il serait naturellement plus logique de voir une ferme équestre sur les contrefort des Alpettes (à deux pas du Moléson) plutôt qu’en zone limitrophe de la A12. Et bien évidemment laisser la préférence aux usines et entreprises de transport sur les deux côté de l’autoroute. Une zone fort visible bien évidemment mais aussi nuisible car ce fort trafic routier est générateur de bruit et de pollution. Pourquoi donc ne pas réserver ce couloir aux entreprises telles que l’apprécient déjà Liebherr Machines Bulle SA, UCB Farchim SA, Sottas SA, Progin SA Métal, Fayrouz International et conserver l’arrière pays, proche des montagnes pour le tourisme, l’écotourisme afin que l’image touristique de la Gruyère reste irréprochable et aussi pour ne pas faire mentir l’adage High-tech in the Green. <<

(ID:37012390)