Progrès importants accomplis dans des circonstances difficiles

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Lors de l’exercice sous revue, le groupe Tornos a terminé une étape importante de sa réorientation stratégique. La part des entrées de commandes atteinte par les nouveaux produits lancés depuis 2011 a plus que triplée par rapport à l’année précédente. Avec son financement entièrement basé sur des prêts privés, le groupe dispose d’une situation financière solide.

Entreprise liée

Monsieur Philippe Maquelin, membre du Conseil d’administration depuis 2011, ne souhaitait pas se présenter à une réélection pour un nouveau mandat.
Monsieur Philippe Maquelin, membre du Conseil d’administration depuis 2011, ne souhaitait pas se présenter à une réélection pour un nouveau mandat.
(Image: www.gataric-fotografie.ch)

L’exercice 2013 a été marqué par deux facteurs importants pour le groupe Tornos. Le premier est le contexte macroéconomique qui a continué d’être difficile et qui a pesé sur les résultats du groupe. Le second est la réorientation stratégique du groupe amorcée à l’automne 2012 qui a été largement mise en œuvre tout au long de l’année 2013. Ce repositionnement a considérablement et durablement modifié les bases du groupe et son coût non-récurrent pèse lourdement sur le résultat de l’exercice écoulé. Avec CHF 155.3 millions, le chiffre d’affaires brut s’est révélé inférieur de 16.0% par rapport aux CHF 184.8 millions enregistrés l’année précédente.

Profitabilité fortement impactée par des éléments et charges non-récurrents

Galerie d'images
Galerie d'images avec 7 images

En termes d’EBIT, le groupe accuse une perte de CHF 35.9 millions (2012: CHF -22.3 millions) et une perte avant impôts de CHF 37.2 millions (2012: CHF -25.7 millions). Le résultat net ressort à CHF -45.6 millions (2012: CHF -22.6 millions). Ces résultats contiennent des éléments et charges non-récurrents. Il s’agit d’éléments imputables à la cession des activités des systèmes de traitement de surface (CHF 5.2 millions), au resserrement du portefeuille de produits, y compris des ajustements de provisions d’obsolescence (CHF 12.9 millions), au redimensionnement de l’entreprise (CHF 0.8 million), à l’ajustement des structures de distribution (CHF 0.3 million), à des pertes sur des projets de clients (CHF 0.5 million), ainsi qu’à l’amortissement d’actifs d’impôts différés (CHF 8.6 millions). Ces différentes charges ont été allégées par la vente d’actions détenues à titre de placement financier pour un montant de CHF 1.7 millions, pour arriver à un impact négatif net de CHF 26.6 millions (2012: CHF 11.0 millions). Corrigés des éléments et charges exceptionnels, la perte nette est de CHF 19.0 millions (2012: CHF -11.6 millions).

Malgré un contexte économique défavorable, la mise en oeuvre de la réorientation stratégique a été poursuivie avec rigueur. L’adaptation de l’organisation et la simplification de la structure depuis quinze mois ont débouché sur une réduction de l’effectif en Suisse de presque 40 %. La poursuite de la simplification de la structure de l’entreprise s’est traduite par un resserrement de l’équipe de direction, ramenée de sept à trois membres. Les mesures prises au cours de l’exercice n’ont pas encore déployé tous leurs effets sur le résultat global de l’année 2013. Néanmoins, la diminution de la base de coûts a déjà eu des répercussions positives et le seuil de rentabilité a pu être abaissé. L’effet des mesures évoquées a été de plus en plus apparent au fur et à mesure du déroulement de l’année. L’entreprise dispose aujourd’hui de davantage de flexibilité afin de pouvoir absorber des fluctuations de la demande régionale.

Situations très contrastées dans l’évolution par zone géographique

L’exercice 2013 s’est terminé sur CHF 151.9 millions d’entrées de commandes (2012: CHF 176.6 millions), soit un recul de 14.0%. En Europe, l’évolution s’est avérée positive par rapport à l’année précédente, une tendance influencée par la forte progression de l’activité en Europe de l’Ouest. Cette progression a été soutenue par la croissance vigoureuse de l’Allemagne et provient du lancement de deux nouveaux produits qui remportent de plus en plus de succès dans les marchés. En Asie, l’évolution a suivi l’activité réduite dans la consommation de

machines-outils visible dans les pays importants. Aux Etats-Unis, les segments de marché des technologies médicale et dentaire et de l’automobile présentent un important potentiel de croissance, qui n’a pas encore pu être suffisamment exploité. C’est pourquoi, au cours de l’année écoulée, le groupe a procédé, avec une nouvelle structure de direction, à une refonte du réseau de distribution. La solide assise du groupe Tornos sur les quatre segments de marché que sont l’automobile, les techniques médicale et dentaire, la micromécanique et l’électronique, lui permet de compenser, au moins partiellement, les fluctuations de la demande au sein de ces catégories.

Cap sur les marchés dynamiques en Asie

Un des objectifs majeurs de la réorientation stratégique du groupe consiste à développer et à distribuer ses propres machines pour les segments d’entrée et milieu de gamme. Pour ce faire, Tornos a fondé avec un partenaire local en Chine une nouvelle entreprise, Tornos (Xi’an) Machine Works Co., Ltd., consacrée au développement et à la production de machines adaptées aux besoins des marchés locaux.

En complément de l’opération menée en Chine, la collaboration avec une entreprise partenaire à Taïwan, qui existe depuis 2012, se poursuit avec succès et constitue un pilier supplémentaire dans l’internationalisation du groupe.

Ces initiatives vont permettre à Tornos de renforcer sa position sur le segment du milieu de gamme avec de nouveaux produits de qualité à prix compétitifs et proposés dans le monde entier.

Avec les tours SwissNano, EvoDECO et MultiSwiss de Tornos, mais aussi la fraiseuse BA 1008 et le centre d’usinage VA 1008 d’Almac, le groupe dispose de produits haut de gamme fabriqués en Suisse.

Une orientation systématique du groupe pour l’avenir

Compte tenu de l’évolution du marché mondial et des nouveaux sites de production disponibles au sein du groupe, le portefeuille de produits a été revu. Il a été considérablement resserré et, actuellement, il se concentre presque exclusivement sur des produits de dernière génération lancés il y a moins de cinq ans.

L’analyse stratégique a également intégré Cyklos, la solution de traitement de surface, acquise en 2011 et exploitée depuis sous forme de start-up. Dans le cadre de la rationalisation stratégique des activités, il a donc été décidé de céder les activités à une entreprise, qui se chargera de la poursuite de celles-ci.

Base financière solide

Malgré les mauvais résultats enregistrés en 2012 et 2013, la situation financière du groupe Tornos reste solide. L’augmentation de capital de mai 2013 et la réduction des fonds de roulement net ont permis de placer le groupe en situation de trésorerie nette positive. Les fonds propres s’élèvent à 51.1% du total du bilan. En janvier 2014, le groupe a modifié sa structure de financement, qui est aujourd’hui entièrement basée sur des prêts accordés par deux actionnaires industriels à des conditions attractives.

Perspectives 2014

Lors de l’exercice sous revue, le groupe Tornos a terminé une étape importante de sa réorientation stratégique en ce qui concerne l’organisation et la structure du groupe. Par conséquent, la structure de coûts sera clairement améliorée et le seuil de rentabilité sera ainsi abaissé. La transition vers un portefeuille de produits ajusté et orienté vers des produits d’avenir, sur base de plateformes, est en plein essor. Le développement des entrées de commandes de nouveaux produits est encourageant. Le premier objectif pour 2014 est l’introduction de produits supplémentaires.

Avec la direction choisie dans le développement et la production de ses produits, Tornos pourra, par ses propres moyens, développer de nouveaux débouchés en dehors de l’Europe. A condition que l’environnement économique en Europe ne se détériore pas et que le climat à l’investissement en Asie, notamment en Chine, soit maintenu, le groupe vise à atteindre, pour l’exercice en cours, un résultat proche de l’équilibre.

<<

(ID:42639934)