Les rencontres fructueuses peuvent-elles avoir lieu sans contact physique Privilégier le virtuel plutôt que les contacts

Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier, rédacteur en chef MSM / Jean-René Gonthier

Maintenant une chose est certaine, vu la propagation de ce nouveau virus très contagieux, la quasi totalité des salons est soit annulée soit reportée vers des temps meilleurs et plus serein... Que faire dès lors pour continuer d'être présent auprès de la clientèle potentielle ?

Entreprises liées

La grande foule rassemblée autour d'un thème actuel fait désormais partie de l'histoire.
La grande foule rassemblée autour d'un thème actuel fait désormais partie de l'histoire.
(Source : Teemu Paananen / Unsplash.com)

La virtualité et la rencontre par écran interposé n'a jamais été la panacée. Malgré le fait que l'homme apprécie de vivre proche de ses congénères, en groupe ou parfois en meute, s'il veut survivre dans cette ambiance épidémiologique il faudra qu'il apprivoise la nouvelle donne. Il devra donc se contenter de contacts téléphoniques ou d'échanges électroniques. Il s'agit d'être une fois de plus innovant s’adapter aux nouvelles conditions de vie et trouver d'autres moyens de diffuser ses compétences. L’objectif reste inchangé, faire connaître ses produits afin que vos clients sachent ce que vous valez et quelle qualité de produits ils peuvent s'attendre à trouver dans votre entreprise.

Les salons sont irremplaçables

Certes ils ont un important rôle à jouer pour faire se rencontrer acheteur et vendeur ou partenaire d'un procédé industriel commun. Mais étant donné les restrictions imposées par la propagation du virus Covid-19, nous n'avons pas d'autres alternatives que d'avoir recours à ces moyens.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 9 images

Quels sont les possibilités de diffusion à la portée d'une PME classique active dans la sous-traitance pour faire connaitre ses compétences ?

Essayons de les rassembler ici. L'un des plus anciens est le portait en ligne ou site Internet.

Le site web

  • Pour assurer une bonne présence en ligne il faut tout d'abord avoir un site web, doté d’une certaine pertinence. Soit le plus représentatif possible des activités de l’entreprise et aussi avec une page «actualité» renouvelée régulièrement. Cela peux paraitre basique, mais nombre d'entreprises et pas des moindre ne tiennent pas à jour leur site.
  • Une mise jour régulière est donc indispensable, soit au minimum une fois par mois, il s'agit de réactualiser ou de mettre l'accent sur un produit particulier.
  • une page contact facile à trouver répertoriant toutes les adresses, celle du siège et celles des succursales, avec toutes les coordonnées utiles soit adresses postales, téléphones directs des collaborateurs avec numéro de fax, adresse de courriel et formulaire de demande en ligne. Selon le type d’activité de l’entreprise, il serait bien d’ajouter les coordonnées précises du département de SAV, une hotline éventuelle et pourquoi pas offrir la possibilité de se faire dépanné, aidé ou conseillé par l’appel téléphonique gratuit ou par retour d’appel
  • Pour les sites plus évolués dotés d'un magasin en ligne il faudra imaginer ajouter un bot permettant de diminuer le nombre d'appel à la hotline, tout en offrant un plus avec une plus grande proximité avec vos clients.

Pour aller plus loin que le www

Et pour compléter les sites web, pourquoi ne pas ajouter de l'animation :

  • Un canal Youtube, c'est gratuit, ça anime les pages web et une vidéo est beaucoup plus parlante qu'une image figée, cela permet de rassembler des tutoriaux et des témoignages de clients satisfaits
  • Un webinar, soit un séminaire sur le web permet de mettre en scène un orateur afin de partager une information, la description d'un produit ou encore une nouvelle application avec un parterre de clients confortablement installés dans leurs propres bureaux
  • Le streaming pour offrir la possibilité de visionner un film de propagande, un mode d'emploi de montage ou encore , valoriser sur le long terme les webinars pouvant être distribué par streaming
  • Le streaming pour offrir la possibilité de visionner un film de propagande, un mode d'emploi de montage ou encore , valoriser sur le long terme les webinars pouvant être distribué par streaming
  • La maison d'édition Vogel Communications Group AG propose des campagnes marketing et également des webinars. Pour bénéficier de ce moyen de diffusion veuillez contacter Mme Margaux PONTIEU, tél direct 044 722 77 81, mobile 079 938 50 24, margaux.pontieu@vogel-communications.ch

Les moyens «vintage»

  • Le mailing papier reste un grand classique et marche de mieux en mieux car il devient presque exclusif, en effet le courrier postal ayant un peu perdu de sa superbe, les rares envois postaux sont donc regardés et lus avec attention

Les diffuseurs institutionnels

  • La radio, la télévision et la presse écrite
  • Les spécialistes avec la presse technique spécialisée

Les nouveaux diffuseurs

Certes notre maison d'édition à la base du SMM Schweizer Maschinenmarkt et du MSM Mensuel de l'industrie diffusent largement les offres, nouveautés et état de l'art en général en matière d'équipement industriel, machines-outils, outils de production, automatisation, sous-traitance... tant via nos magazines que via les Newsletters envoyées régulièrement.

Voici la liste des Newsletter prévues durant cette année pour la version française, soit une newsletter classique par semaine et en plus celles-ci avec des thèmes plus pointus :

Thème : Automation

  • Date d’envoi : 28.05.2020
  • Délai de rédaction : 14.05.2020

Thème : Production

  • Date d’envoi : 25.06.2020
  • Délai de rédaction : 11.06.2020

Thème : Automation

  • Date d’envoi : 09.07.2020
  • Délai de rédaction : 25.06.2020

Thème : Automation

  • Date d’envoi : 01.10.2020
  • Délai de rédaction : 17.09.2020

Cette méthode de diffusion a cela d'original que les informations ainsi partagées atteignent directement les personnes intéressées. Pour bénéficier de ce moyen de diffusion veuillez contacter Mme Margaux PONTIEU, tél direct 044 722 77 81, tél. mobile 079 938 50 24, margaux.pontieu@vogel-communications.ch

Autres diffuseurs bien connus

A l'heure d'écrire ces lignes nous ne savons pas encore la date de report du SIAMS, mais indépendamment de cet aspect, l'organisateur de ce salon offre à l'ensemble des exposants et toute l'année durant l'accès gratuit à son portail d'information.

Le salon EPHJ - The world of high precision de Genève fait presque de même en proposant de relayer les bonnes informations sur son site ephj.ch et sur sa page LinkedIn : linkedin.com/company/ephj-epmt-smt/

Un troisième diffuseur en allemand et en anglais mais nettement moins intéressant puisqu'il ne partage rien en français, c'est Memtec.Plus.

Tout savoir de la microtechnique, Micronora le salon bien connu de Besançon diffuse régulièrement des nouveautés sur micronora-informations.fr.

Le virtuel arrive en force

Je vais aussi évoquer quelques exemples à la fois très parlant et surtout concret de ce qui se fait déjà, mais depuis peu de temps.

Le GIMS (Geneva International Motos Show) suite à son annulation a partagé très largement plus d'une journée de vidéo auprès de son public, c'était un mélange de messages publicitaires, de pseudo conférences pour le grand plaisir des aficionados des bolides d'aujourd'hui. Mais à l'origine ces révélations en avant-première et cette journée devait être réservée à la presse, mais comme le salon a été annulé et que les constructeur étaient tous présent cela s'est muée en une journée virtuelle : https://www.gimsvirtualpressday.ch/pressday Et ce qui est intéressant dans cette initiative c'est qu'elle perdure toute l'année. Au final, on constate une empreinte carbone réduite au maximum, des messages publicitaires qui restent toute l'année durant... Ainsi la pertinence du salon physique ne serait-elle pas remise en question ? De même que l'utilité des journalistes ?

Des cours en ligne

L'EPFL propose désormais beaucoup plus de cours en ligne que par le passé. Consultez les MOOCS disponibles.

La FSRM s'est également lancée à fond dans les cours à distance pour faire face à l'épidémie. Les mesures de précaution liées au Covid-19 ne bloquent pas que la tenue de grands événements. Certaines entreprises restreignent l’accès de leurs salariés à des manifestations externes pourtant tenues en petit comité. Il en va ainsi des cours dispensés par la FSRM à Neuchâtel. Certains de ses prochains cours menaçaient de voir leur audience réduite. Pour assurer une réponse d’urgence à un besoin immédiat la FSRM a mis sur pieds un système de « classe à distance ». Ainsi, dès le lundi 9 mars, les participants qui ne peuvent se déplacer à Neuchâtel pourront malgré tout suivre les cours par le biais d’une connexion sécurisée offrant un accès direct, en temps réel, avec un système multicam (plusieurs caméras, plusieurs angles). Ainsi est né le concept non pas de « classe virtuelle », puisqu’elle se tiendra bel et bien en même temps dans les locaux de la FSRM, mais de « classe à distance ». Un lien unique sera personnellement distribué aux participants ne pouvant se déplacer à la FSRM. Et ce n’est qu’un début...

En constant développement la FSRM met régulièrement à jour son catalogue de cours. fsrm.ch

INNOTEQ 2021, comme prévu

Ce salon en devenir ou plutôt la première édition de cette exposition se tiendra dans moins d'un an soit du mardi 2 mars au vendredi 5 mars 2021. Et il aurait dû y avoir une journée Kickoff le 26 mars. Mais compte tenu du coronavirus et de son expansion, les 250 inscrits à cette journée sont priés de rester chez eux et de visionner en direct la présentation en streaming. Rendez-vous donc le 26 mars de 11h à 12h pour en savoir plus au sujet d'un des rares salons qui pourrait ne pas être reporté! MSM

(ID:46394877)