Rechercher

Machines-outils de précision made by «DIXI Machines», une Division de Mori Seiki International S.A. Précision extrême par tradition

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> En janvier 2013, DMG / MORI SEIKI a présenté la DIXI 210, une machine portique haut de gamme et grand format offrant un usinage ultra précis de 30 µm dans toute l'aire d'usinage. Cette machine est unique au monde. Son projet n'aurait su aboutir sans l'alliance entre la précision suisse, l'ingéniosité allemande et la dextérité manuelle dans la finition. Pourtant, le succès d'aujourd'hui a une histoire qui commence au début du siècle dernier, dans une petite ville du Jura neuchâtelois qui devient le berceau de la précision suisse...

Entreprises liées

De gauche à droite: Silvio Lehmann, CEO de DMG Mori Seiki Europe et Tobias Steiner, COO de Dixi Machines. Ils sont tous les deux confiants, la DIXI 210 sera assurément un succès.
De gauche à droite: Silvio Lehmann, CEO de DMG Mori Seiki Europe et Tobias Steiner, COO de Dixi Machines. Ils sont tous les deux confiants, la DIXI 210 sera assurément un succès.
(Image: MM / Ken Fouhi)

Pendant plus de 100 ans, DIXI Machines est restée fidèle à son site du Locle. Cette petite ville du canton suisse de Neuchâtel, près de la frontière française, est surtout connue comme l'une des origines de l'industrie horlogère suisse. En effet, ce secteur économique y est né en 1705. L'école d'horlogerie, fondée en 1868 au Locle témoigne elle aussi de cette longue histoire. Des marques de montres de réputation mondiale, telles que Zenith, Ulysse Nardin, Stolz Frères SA (Angelus), Cyma et Tissot sont nées dans la bourgade du Locle, à deux pas de la métropole horlogère de La Chaux-de-Fonds. TAG Heuer et Rolex ont leur usine non loin de cette charmante ville, tandis que les sociétés Breitling, Ebel, Corum, Dubey & Schaldenbrand, Eberhard & Co, Girard-Perregaux, Daniel JeanRichard, Omega, Parmigiani ont leur siège social tout près.

L'origine de DIXI Machines

Conséquence de la révolution industrielle : vers la fin du 19e, mais surtout au début du 20e siècle, les manufactures horlogères utilisaient de plus en plus souvent des procédés d'usinage mécaniques. C'est dans ce contexte que, pour positionner avec précision les innombrables alésages d'un rouage horloger, on a mis au point à Le Locle, en 1904 la première machine à centrer avec une précision de 0,01 mm qui était révolutionnaire pour l'époque. La première machine DIXI était née.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 13 images

La première aléseuse-pointeuse JIG

L'étape suivante dans l'évolution de l'entreprise est étroitement liée aux suites de la seconde guerre mondiale. En effet, cette époque de misère a vu la demande pour des montres mécaniques s'effondrer. Il n'y avait plus assez de travail. À la recherche de nouveaux débouchés, l'entreprise, forte de son expérience en mécanique de précision s'est mise à développer conjointement avec l'école professionnelle voisine du Locle la première aléseuse-pointeuse JIG qui fut présentée à la foire de Bâle en 1948 et devint rapidement le produit phare de la firme.

Le premier centre d'usinage DHP

La présentation de la première aléseuse-pointeuse JIG à commande numérique en 1969 et la première adaptation d'un changeur automatique d'outil en 1977 consti-tuent d'autres étapes marquantes dans l'histoire de DIXI Machines, qui atteint au changement de millénaire un nouveau sommet avec le développement du premier centre d'usinage DHP doté d'une précision d'aléseuse-pointeuse.

Manufacture des temps modernes

Comparables en tout point aux mécanismes horlogers, toutes les machines DIXI doivent leur précision surtout à l'expérience et à la minutie des salariés pour une précision maximale. En effet, une planéité et l’équerrage parfaits de toutes les sur-faces et de tous les axes sont indispensables pour obtenir un usinage stable partout dans l’aire de travail. Or, ces exigences ne peuvent être atteintes que par le fait que toutes les glissières, surfaces d'appui et même les palettes des machines DIXI sont mesurées régulièrement dans les ateliers de fabrication où règne la même tempéra-ture ambiante ±0,2° et sont grattées à la main jusqu'à ce que la précision réponde aux exigences extrêmes. Pas moins de 500 heures sont consacrées à ce grattage. Mais ce temps est un bon investissement. Car ce n'est qu'au prix d'un travail manufacturier qu'une machine normale devient une véritable DIXI.

Le portefeuille de produits actuels

Après l'acquisition par MORI SEIKI en 2007 de DIXI Machines, le portefeuille de produits s'articule aujourd'hui autour de deux gammes. La première regroupe les produits DIXI traditionnels, à savoir les centres d'usinage de précision de la série DHP et les aléseuses-pointeuses de la série JIG. La deuxième gamme de produits regroupe les centres verticaux de la série NMV de MORI SEIKI, dont les modèles 1500, 3000 et 5000, fabriqués en Suisse exclusivement, sont destinés principalement au marché européen. Jusqu'au jour d'aujourd'hui, les entreprises de l'industrie aérospatiale, du génie mécanique, de l'automobile, du sport automobile, de construction de prototypes ainsi que du vaste secteur des applications de précision font confiance aux machines de qualité « made by DIXI».

DIXI 210 – Mythe oblige

Avec la première mondiale de la DIXI 210 pendant la journée portes ouvertes de Deckel Maho à Pfronten (Allemagne), c'est maintenant un nouveau chapitre prometteur qui s'ouvre dans l'histoire de l'entreprise centenaire DIXI Machines. Ceci d'autant plus quand on considère la coopération des deux constructeurs de machines-outils Gildemeister et Mori Seiki. En effet, DIXI 210 rassemble de nombreux atouts, à la fois les qualités de précision suisses et les performances de l'ingénierie allemande, toutes ces expertises combinées avec la qualité du travail manuel réalisé par plus de 90 salariés DIXI au Locle. Le résultat, convaincant en tout point, est une machine portique haut de gamme remarquable. Une machine «grand format» dédiée aux grandes pièces, pour un usinage ultra précis avec une fenêtre de tolérance de 35 µm partout dans le volume d'usinage. <<

(ID:40141520)