Rechercher

Interview de Daniel Dünner directeur de Dunner SA accompagné de ses deux fils Sébastien Dünner et Yoni Dünner PME active dans le conseil et la vente de canons de guidage

Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier, rédacteur en chef MSM / Jean-René Gonthier

Interview chez DUNNER SA : Daniel Dünner, direction générale et vision globale de l’entreprise et garant du savoir-faire ancestral. Ce dernier est très bien secondé par ses fils, la dernière génération Dünner, soit Yoni Dünner gestion et organisation de la production et assurance qualité ainsi que Sébastien Dünner responsable R&D et gestion de l’administration.

Entreprises liées

L'un des nombreux modèles proposé dans le catalogue Dunner ne représentant qu'une infime partie des possibilités proposés par l'entreprise.
L'un des nombreux modèles proposé dans le catalogue Dunner ne représentant qu'une infime partie des possibilités proposés par l'entreprise.
(Source : JR Gonthier)

DUNNER SA grand spécialiste du canon de guidage distribue les produits de marque Schaublin, Rego-Fix, MASA Tool et DT technologies. La maison DUNNER a de tout temps été très innovante. Par exemple le système DunnAir, permettant de tourner des bruts dont le diamètre peut varier légèrement sans que cela pose de problème. Il absorbe les irrégularités de matière jusqu’à une différence de 0.5 mm et permet de ce fait d’usiner du titane non rectifié ou des matières écroûtées. Un tel système, amorti sur 9 à 12 mois, autorise d’importantes économies à long terme si on sait bien l’utiliser. Une simple formation de 2h suffit déjà pour pouvoir l’utiliser intelligemment.

Au fil du temps l’entreprise DUNNER a simplifié sa dénomination afin notamment d’éviter les incompréhensions étrangères vis à vis du «ü». Ainsi l’entreprise se nomme maintenant DUNNER, alors que jusqu’à fin 2017 elle portait le nom de son fondateur Walter Dünner. L’anecdote d’origine américaine semblerait être l’origine de ce changement. En effet les habitants du nouveau monde ne comprenaient pas bien comment un nom Dünner pouvait subitement se métamorphoser en Duenner ! Donc désormais la société DUNNER SA s’écrit sans complication !

Galerie d'images
Galerie d'images avec 24 images

Bref historique

Le fondateur est donc Walter Dünner, grand père de Daniel Dünner, actuel directeur général. Daniel Dünner est lui-même très bien secondé par la nouvelle génération soit le fils cadet, Yoni Dünner responsable de la gestion de la production et assurance qualité ainsi que Sébastien Dünner occupant les fonctions de responsable de la vente, de l’administration et des employés ainsi que des développements des nouveaux produits. D’autres membres de la famille sont également dans l’entreprise, telle que Mme Pascale Dünner, femme de Daniel s’occupant de l’administration, la comptabilité et des devis des produits sur mesure ainsi que Mme Catia Dünner, épouse de Sébastien, s’occupant des ressources humaines et qui sera en charge de la comptabilité dès 2020. Cette PME occupe actuellement 13 employés en tout et est implantée à Moutier.

Entretien avec la direction

En 2019 après le déménagement de ses locaux, la rédaction du MSM a posé quelques questions à la direction très soudée, composée des deux dernières générations du nom, soit à Yoni, Sébastien et Daniel Dünner. Afin d’alléger l’interview, ils ont répondu à cet entretien d’une seule voix.

MSM : Que faudrait-il changer aux conditions cadres de Moutier, de la région pour que votre quotidien soit plus radieux ?

DUNNER : Pour notre entreprise les accès routiers et ferroviaires à la commune de Moutier sont amplement satisfaisants. Par contre, ce qui nous fait du tort c’est que la ville de Moutier est plus connue par ses mauvais côtés. Il faudrait surpasser les aspects de l’appartenance cantonale et que les autorités de notre région se concentrent plutôt sur la promotion industrielle de notre cité. Moutier a véritablement besoin d’une nouvelle dynamique en attirant des entreprises qui créeront des emplois à long terme. De notre côté nous faisons notre possible pour promouvoir le commerce local notamment lors de nos rénovations, dans la façon d’empaqueter nos produits ou lorsque nous devons sous-traiter certaines parties de process. Pour nous, il est important que le tissu économique régional reste axé sur l’industrie.

MSM : Est-ce que Dunner SA est une entreprise formatrice ?

DUNNER : Non actuellement pas. Nous n’avons pas la structure adéquate. Notamment nous sommes très spécialisés dans notre domaine d’outillage et ce que nous proposons n’est pas assez diversifié pour assurer une formation complète à des apprentis.

MSM : Quel est votre politique du personnel ? Engagez vous plutôt du personnel local ou indifféremment en privilégiant les aptitudes plutôt que la provenance ?

DUNNER : Lorsque nous avons le choix, nous préférons la proximité. Mais ce qui est primordial, c’est les capacités d’intégration, le savoir-faire et la motivation de chacun. De plus nous engageons indifféremment des femmes et des hommes. Une des compétences clé que nous analysons lors des phases de recrutement est l’auto-contrôle. Nous cherchons en premier lieu des personnes indépendantes capables de s’autocontrôler, de superviser leur propre travail sans avoir recours à un regard externe. Dans notre petite entreprise, c’est important car sinon il y a rapidement une grande valeur ajoutée sur des produits qui finissent au rebut. Nous avons mis en place une période d’évaluation afin d’être bien certains que la nouvelle personne cadre bien avec les aptitudes désirées et avec l’équipe déjà présente. Lorsqu’un collaborateur est affecté à un poste qu’il ne connaît pas ou ne maîtrise pas encore, il bénéficie d’une formation en interne. Malheureusement ce type de formation ne débouche sur aucun certificat ou diplôme officiel. Cependant, les personnes ayant quitté notre entreprise retrouvent bien souvent un travail ailleurs assez rapidement, notamment en raison des aptitudes acquises chez nous. Je dois aussi remarquer qu’il est difficile de trouver des gens qui sont simplement à l’heure chaque matin. Car dans notre PME une personne manquante le matin a un impact important sur la bonne marche de l’entreprise.

MSM : Vos employés sont-il fidèles ?

DUNNER : Nous faisons tout notre possible pour que nos employés aient du plaisir à venir au travail et qu’il se sentent valorisés dans leurs tâches. Nous nous efforçons également d’entretenir un bon esprit d’équipe grâce à une communication franche et un contact permanent de tous les collaborateurs entre eux. Car il est de l’intérêt de chacun que l’entreprise fonctionne bien. Afin de mettre plus de chance de notre côté, nous essayons de sélectionner des personnes qui ont envie de faire un bon bout de chemin avec nous et qui ne sont pas pressées de partir à la première occasion. Ce qui rend le challenge plus difficile, c’est bien souvent les offres venant de l’horlogerie qui présente géréralement un salaire plus attractif et cela nous fait malheureusement de la concurrence. Nous ne pouvons pas nous permettre de proposer des produits d’excellente qualité mais dont le coût est dix fois plus élevé que ceux de la concurrence nationale ou internationale !

MSM : Est-ce que vous proposez des cours de formation continue à vos employés ?

DUNNER : Oui nous les accompagnons dans ce domaine-là et nous mettons à disposition les listes des cours proposés par des organismes de formation pour adultes. Il n’y a pas d’obligation à suivre ces formations mais ils y ont accès s’ils le souhaitent. Nous acceptons les requêtes pour autant qu’elles soient en adéquation avec le travail quotidien ou un besoin futur de l’entreprise. Ainsi Catia suit des cours de comptabilité et Yoni a suivi les cours de contremaître en industrie.

MSM : Qu’est ce qui distingue votre entreprise des autres fournisseurs d’outils ?

DUNNER : Nous tentons toujours d’amener une solution pertinente aux clients. Nous ne vendons pas juste un produit, comme une boutique en ligne, nous proposons un support technique et des solutions. Ce qui nous limite parfois c’est la taille de notre entreprise et par conséquent le temps et les ressources que nous pouvons consacrer aux déplacements chez nos clients. Mais cette taille nous a permis de franchir avec succès les années de crise, comme celle de l’euro en 2015, qui a impacté directement nos tarifs de vente chez nos voisins et le carnet de commande par la même occasion

Puisque les ressources internes sont limitées, certains estimeraient que nous devrions sous-traiter davantage. Mais cela impliquerait, avec la sous-traitance, qu’une partie de notre savoir-faire serait communiqué et externalisé, ce n’est donc pas envisageable. Ce frein est aussi une chance afin conserver notre indépendance financière et décisionnelle. Notre savoir-faire est important et bien gardé, c’est ce qui nous permet d’avancer et d’innover dans un domaine de niche comme le canon de guidage. Cette confidentialité du savoir-faire est d’autant plus importante dans notre région qui, dans un rayon de 20 km, ne compte pas moins de 4 producteurs alors que dans le monde entier on totalise une vingtaine de fabricants de canons de guidage.

MSM : Qu’est-ce qui vous fait survivre ?

DUNNER : Nous constatons une perte de savoir-faire important dans bon nombre de grands groupes et à l’inverse nous constatons que notre savoir-faire demeure et se régénère au fur à mesure des projets menés à bien. De plus la demande toujours croissante de besoin de solutions spécifiques et des partenariats avec des fabricants et revendeurs de machine nous permettent de repousser toujours plus loin le domaine du faisable sur un tour automatique.

Il va de soi que nous n’avons pas une solution miracle, mais chaque projet est suivi jusqu’à la limite du faisable, et si c’est en notre pouvoir, jusqu’à entière satisfaction du client.

Mais puisque notre savoir-faire est important et bien gardé, celui de chacun de nos clients l’est aussi. C’est pourquoi nous faisons très attention aux accès des données clients ainsi qu’au cloisonnement des informations afin de garantir au mieux la préservation des secrets de chacun.

MSM : Si vous deviez diversifier votre entreprise, ce serait vers quel secteur ?

DUNNER : Plutôt vers le consulting de production sur tours automatiques, l’amélioration des moyens de guidage et serrage pour optimiser la fabrication de pièces stratégiques et la formation du personnel sur de telles lignes de production.

MSM : Si vous aviez les moyens financiers, quelle entreprise seriez vous tenté d’acquérir ?

DUNNER : Rego-fix ou Schaublin outillage, car ils ont de bons produits. De plus Rego-Fix tout comme DUNNER propose des produits qui sont intégralement fabriqués en Suisse.

MSM : Quels sont vos moyens de promotion ?

DUNNER : Nous participons au salon SIAMS c’est évident et nous sommes aussi partie prenante dans des expositions ou portes ouvertes locales comme par exemple chez Suvema et chez d’autres intégrateurs. Lors de la dernière exposition Prodex, nous étions sur le stand de Suvema comme co-exposant. Nous allons participer comme d’habitude au salon américain IMTS à Chicago (du 14 au 19 septembre 2020) ainsi qu’au Simodec (10 au 13 mars 2020) à la Roche sur Foron via notre représentant pour le marché français. De plus nous sommes en restructuration et refonte complète de notre site web afin de fournir un outil utile pour la recherche de l’outillage nécessaire à nos clients avec des informations techniques pertinentes. MSM

(ID:46170303)