Rechercher

«Plus que jamais... sans innovation, point de salut !»

| Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par Jean-Patrick Blin, AB3C / Jean-René Gonthier

>> Micronora, salon international des microtechniques et de la précision, se tiendra à Besançon du 25 au 28 septembre 2012. Michèle Blondeau, Directeur Général du salon, répond à nos questions.

Entreprises liées

Michèle Blondeau, Directrice Général du salon Micronora. (Image Micronora)
Michèle Blondeau, Directrice Général du salon Micronora. (Image Micronora)

MSM: Quels ont été les effets de la crise sur votre précédente édition de 2010 ?

Michèle Blondeau: Malgré la crise, Micronora a bien résisté. Nous n’avons enregistré qu’une très légère baisse du nombre des exposants (-2 %) par rapport à l’édition 2008, année de tous les records pour notre salon. Micronora 2010 aura été un bon cru.

MSM: Comment expliquez-vous que Micronora ait aussi bien résisté ?

Michèle Blondeau: Micronora doit son succès au fait qu’il est un salon de niche. Aujourd’hui, les microtechniques occupent une place de plus en plus importante dans l’industrie mondiale et représentent l’un des secteurs les plus dynamiques. Avec des champs d’applications innombrables et la possibilité de transférer leurs technologies d’un secteur à un autre, les microtechniques possèdent un atout indéniable qui permet aux entreprises de se diversifier et de s’ouvrir à de nouveaux marchés. Mais au-delà de cette spécificité, d’autres facteurs expliquent le succès du salon : sa périodicité (biennale), sa taille humaine et son caractère convivial.

Galerie d'images

Galerie d'images avec 5 images

(ID:30720200)