Pourquoi faut-il libérer les entreprises ? #Intelligence collective #Entreprise responsabilisante #Entreprise libérée #Holacratie Peut-on s'épanouir au travail ?

Auteur / Rédacteur: Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier / Jean-René Gonthier

Ce n'est pas qu'une question rhétorique mais bien un état d'âme véritablement naturel pour les employés des entreprises libérées qui commencent à fleurir en Suisse et ailleurs. Ces entreprises «bien heureuses» nettement en avance sur leurs temps sont relativement rares dans le monde industriel par nature assez conservateur.

Entreprise liée

Le voyage du Club du SIAMS a permis aussi de visiter les coulisses du «Rolex Learning Center» de l'EPFL.
Le voyage du Club du SIAMS a permis aussi de visiter les coulisses du «Rolex Learning Center» de l'EPFL.
(Source : JR Gonthier)

C'est à la suite d'une visite (*) au sein de la dynamique entreprise française Nicomatic, active dans la production de connecteurs électroniques que j'ai compris véritablement ce que devrait signifier l'acronyme «RH» bien connu, soit «richesse humaine» et non «ressource humaine». Cela pourrait paraitre enfantin, c'est pourtant significatif du profond changement touchant à l'ensemble des interactions humaines au sein des entreprises portant le qualificatif de libérées. Les entreprises classiques sont basées sur un système pyramidal hiérarchique où le chef décide de ce que doivent réaliser les employés en fonction des objectifs financiers de la direction. Ce système ancestral ne convient en fait pas du tout à la nature humaine. Rappelons que n'importe quel employé, lorsqu'il termine sa journée de labeur rentre dans son foyer et endosse soudainement l'entière responsabilité de ses faits et gestes! Partant de ce constat fort simple, quelques entreprises dénommées libérées ont volontairement laissé plus de libertés de mouvements et surtout de choix à leurs employés. On y applique le principe simple : c'est «les employés qui ont le savoir-faire» qui font et non ceux qui ont le pouvoir qui décident pour les autres ! Les objectifs de ces changements sont prometteurs car les employés ainsi libérés sont plus heureux qu'avant, donc plus motivés, lors de leur travail et par voie de conséquence plus efficaces.

Serrez-vous libre demain ?

Galerie d'images

*) C'était là une visite très intéressante organisée dans le cadre du Club SIAMS, un grand merci en passant à Pierre-Yves Kohler pour cette belle découverte.. MSM

(ID:46170068)

À propos de l'auteur

Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier

Ingénieur ETS en microtechnique, journaliste RP Jean-René Gonthier

Rédacteur en chef du magazine MSM Mensuel de lindustrie