Nouveautés en CAO

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

(Image: Axemble)
Galerie: 10 photos
(Image: Axemble)

>> De nombreuses nouveautés sont arrivées à maturation et sont désormais intégrées à SolidWorks 2011. Il s'agit essentiellement d'applications, de fonctions nouvelles et d'évolutions destinées à améliorer, simplifier et accélérer le travail de l'utilisateur. La rédaction du MSM s'est rendue chez Axemble Suisse SA à La Neuveville, qui supporte notamment SolidWorks en Suisse occidentale.

Chaque fois que sort la nouvelle version de la CAO Solidworks, c'est l'événement, couronné par la manifestation mondiale SolidWorks World qui a lieu systématiquement au tout début de chaque année. La famille de produits SolidWorks 2011, qui fut présentée à Los Angeles en 2010, inclut plusieurs centaines d'améliorations. Nous allons nous pencher sur quelques nouveautés et évolutions marquantes qui sont implémentés dans cette nouvelle version. Déjà lors du show show SolidWorks World 2011 qui s'est tenu à Austin (Texas) du 23 au 26 janvier, la mouture 2012 a été révélée.

Voyages au sein du produit et rendus réalistes: l'immersion totale

Parcours virtuel, comme dans un jeu vidéo, et ceci avec un réalisme stupéfiant. Désormais sa fonction de parcours virtuel est à disposition de l'utilisateur pour explorer méticuleusement et de façon réaliste (à l'instar d'un jeu vidéo de dernière génération) tous les recoins, même les plus inaccessibles, du produit ou de l'ensemble qu'il vient de réaliser. Bref, le coup d'oeil final du concepteur! Outre l'aide à la conception, inutile de préciser l'appoint inestimable que cette fonction peut apporter par exemple lors de la présentation d'un prototype virtuel à des personnes pas forcément rompues à la technique, en particulier des gens du marketing, la direction générale ou le conseil d'administration. Toutefois, il est ici en l'occurrence utile de posséder un ordinateur assez puissant, doté d'un processeur rapide à double ou mieux quadruple cœur...

Le module PhotoView 360 était déjà disponible fin 2008 en version Bêta. Dans l'édition d'octobre 2010 de la revue «European Tool & Mould Making» (éditée aux USA), il est précisé à ce sujet: «SolidWorks 2011 comporte l'intégration de PhotoView 360 dans le logiciel CAO pour créer un environnement unifié pour le création et le rendu photo réaliste qui immerge littéralement l'utilisateur dans les entrailles de son produit».

«Defeature»: ne pas vendre son âme au diable

Il est souvent question de devoir protéger son savoir-faire ou de simplifier des présentations en ne révélant que ce qui est nécessaire et en cachant ce qui ne doit pas être montré. En effet, aussi bien dans des pièces unitaires que dans des assemblages, il est désormais possible d'enregistrer le modèle en supprimant volontairement des détails que l'on ne désire pas forcément divulguer. Par exemple, prenons le cas d'un système de moteur-réducteur. On rendra inaccessible tout l'intérieur du carter du réducteur. Dans ce cas précis, il sera tout de même possible par exemple, avec la fonction de simulation dynamique, de faire tourner l'arbre d'entrée (côté moteur) et d'observer la rotation de l'arbre côté sortie. Aucune possibilité donc de fouiner à l'intérieur du boîtier sans autorisation formelle.

La cotation se réajuste toute seule en un seul clic de souris

Au fur et à mesure de la création des plans de détail de composants, la cotation devient de plus en plus chaotique. «Habillage rapide des mises en plan» est un principe conceptuel qui assure la réorganisation automatique de la cotation, afin qu'elle doit réalisée de la façon la plus harmonieuse et fonctionnelle, et ceci de la façon la plus simple qui soit: il suffit de sélectionner la zone de cotation pour laquelle on désire appliquer la fonction. Par un simple clic de souris, en un clin d'oeil et sans autre formalité, les cotes se réajustent automatiquement et de la façon la plus adéquate, en particulier pour éviter des chevauchements ou des irrégularités de présentation. Le plan de détail y gagne en clarté.

Pour compléter ce thème
 
Quelques nouveautés en bref

La palette d'outils comporte à cet effet des éléments à cliquer qui permettent de réorganiser l'espacement des lignes de cotes, qu'il s'agisse de vecteurs droits ou angulaires. Il est possible en outre d'opter aussi bien pour une répartition uniforme que personnalisée, avec par exemple une indication de la valeur centrée ou justifiée à droite, respectivement à gauche à proximité des lignes d'attache (ou en haut et en bas) du système de cotation. Ce qui frappe, c'est la simplicité intuitive de l'action. Tiré d'un forum d'utilisateurs: «Les nouvelles fonctions d'habillage des mises en plan dans SolidWorks diminuent le temps et éliminent les efforts nécessaires pour les cotations manuelles. Les utilisateurs peuvent aligner, placer en quinconce ou centrer automatiquement les cotes en un seul clic, sans chevauchement. Quelques clics suffisent pour obtenir des mises en plan plus lisibles et plus professionnelles que jamais».

Analyse rapide des contraintes

En cours de construction, il est fréquemment nécessaire d'analyser les contraintes. Il est certes possible de passer par une analyse de système laborieuse basée sur la méthode des éléments finis au moyen d'un logiciel tiers spécialisé. L'analyse est en revanche plus aisée et intuitive avec l'utilisation des simplifications planes et des analyses de poutre. Par «poutre», on entend évidemment ici un solide de forme donnée soumis à des sollicitations mécaniques de divers types. Les contraintes sont représentées directement sur le solide par le biais des couleurs traditionnelles communes à ce genre d'opération d'analyse, allant du bleu foncé pour les faibles contraintes au rouge pour les fortes contraintes. Ainsi le concepteur peut en tout temps s'assurer que les contraintes sont acceptables dans le modèle qu'il est en train de développer. Cette fonction permet par exemple à l'utilisateur de pouvoir construire des éléments qui sont à la fois plus légers et plus élégants, en évitant les «masses mortes».

Outre sa commodité d'application, cette possibilité assure une vitesse d’analyse considérablement accrue pour les pièces, avec des coupes uniformes en utilisant la simplification plane pour représenter la géométrie des pièces, au lieu de passer par l’analyse laborieuse de la structure entière. L'analyse des poutres devient aussi plus minutieuse en appliquant des charges variables en fonction de leur longueur, afin de simuler les conditions réelles avec précision. Avantages: le concepteur peut se concentrer entièrement sur l’analyse et l’innovation en évitant de passer par des étapes itératives ou redondantes du processus de développement. Pour résumer, il s'agit en fait d'un nouveau type d'étude par éléments finis avec nombre d'améliorations dans les études de poutres.

Eviter l'échauffement des installations

Les modules «Flow Simulation» sont conçus comme aide à l'optimalisation des flux de refroidissement, aussi bien pour de grandes installations (par exemple des baies de salles d'ordinateurs) qu'au sein d'armoires d'appareillages ou de boîtiers d'équipement électronique, pour prendre quelques exemples extrêmes. Ils prennent en charge toute l'analyse thermique lors de la prise en compte des flux de chauffage ou de refroidissement (HVAC). Les flux d'air et les courants thermiques sont simulés au travers des composants électroniques sans qu'il ne soit nécessaire pour autant de quitter l'environnement CAO SolidWorks. Bref, comme l'indique «European Tool & Moulding» dans son article: «Un nouveau module pour la conception d'ensembles électroniques qui facilite la réalisation de simulations thermiques».

Le casse-tête de la représentation des ensembles de tubes ou de câbles

Les ensembles de tubes, câbles et tuyauteries constituent souvent un véritable casse-tête pour le concepteur. Ce n'est certes pas la partie la plus agréable de son travail! Les trajets en 3D de ces éléments peu rationnels ne sont pas évidents. Comment par exemple éviter des interférences ou dénicher les parcours les plus directs et les plus favorables pour les éléments de tuyauterie ou les gaines de câblage, ceci surtout lorsque le volume à disposition est encombré. Il peut s'agir aussi bien de tubes métalliques que de tuyaux souples, d'éléments gainés, de guide-câbles mobiles ou de câbles électriques isolés ou en faisceaux. Tous les éléments constitutifs de système peuvent être manipulés, orientés et déplacés à volonté. Dans le cas des tubes soudés, tous les modes de soudure peuvent être pris en compte, avec l'élaboration des tables de soudure pour chaque élément, chaque soudure se voyant automatiquement attribuer un code de référence particulier. Ce module va de pair avec celui qui sera analysé au chapitre suivant.

Amélioration des structures soudées

L'assistant de soudure simplifie l'ajout de cordons de soudure pour compléter la documentation et l'apparence des structures soudées, que ce soit dans l'environnement d'une pièces ou d'un ensemble. L'utilisateur tire parti des esquisses 2D ou 3D pour définir la structure de base et créer ainsi des éléments mécanosoudés comportant des groupes de segments d'esquisses. Le cordon de soudure est représenté de façon réaliste, tel qu'il est appliqué.

Cet assistant de soudure est adapté à tous genres de soudures aux éléments à assembler, qu'il s'agisse de soudures d'angle ou de raccordement, avec ou sans chanfrein, également les soudures de pièces à abouter.

Les soudures de types congé ou chanfrein sont donc prises en charge et les tables de soudure figurant sur les plans regroupent toutes les soudures et leurs caractéristiques, leur attribuant automatiquement un code de référence, comme c'est d'ailleurs le cas avec le module précédent.

Il est également possible d'ajouter des goussets, des embouts et autres éléments en partant de la barre d'outils «Constructions soudée».

Il est également réalisable d'utiliser des segments et autres corps volumiques pour ajuster des tronçons de façon à ce qu'ils s'emboîtent correctement dans la pièce soudée. L'outil «Ajuster/Prolonger» sert à ajuster ou prolonger les éléments suivants: deux segments de rencontre, un ou plusieurs segments à la base de raccordement d'un solide quelconque, prolongation en une seule fois des deux extrémités d'un élément.

Autres évolutions

Dans la nouvelle version SolidWorks 2011, la gestion de la mémoire a encore été améliorée et optimalisée, surtout en vue d'accélérer les procédures de chargement, pour augmenter la vitesse d'exécution en diminuant les temps d'attente et de rafraîchissement. C'est le cas avec les applications comportant des rendus 3D réalistes ou avec des assemblages de grandes tailles qui sont particulièrement gourmands en mémoire vive.

Dans une prochaine édition, le MSM présentera à ses lecteurs «3DVIA Composer», un logiciel destiné à la création de documentations de produits, d'animations, d'illustrations techniques interactives, en réutilisant les données de définition numérique des produits , telles que des données de conception 3D et des nomenclatures. A noter dans ce cas la puissance de la fonction «glisser-déposer». Bref, le «nec plus ultra» de la documentation technique, qu'il s'agisse de documentation de vente, de dépannage ou de manuels d'entretien et d'utilisation de produits de toutes complexités. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 25642670 / Informatique)