Ne ratez pas le MIDEST, le salon mondial de la sous-traitance Midest: 2011 sera un bon millésime !

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Si la finance se montre plutôt «asthmatique» actuellement, l’industrie et la sous-traitance européenne se portent bien révèlent les organisateurs du Midest. D’ailleurs, la majorité des exposants oublient la crise de 2009 et se tournent vers tous les industriels qui produisent et investissent à nouveau.

Fournisseurs liées

Midest 2011, se déroulera du 15 au 18 novembre à Paris Nord Villepinte.
Midest 2011, se déroulera du 15 au 18 novembre à Paris Nord Villepinte.
( Image Midest/Michel Leclercq)

Dans un contexte pour le moins incertain, entre ralentissement de la croissance et crise financière, les sujets d’inquiétude sont réels notamment pour l’industrie.

Pourtant, «Le Midest se porte bien et le millésime 2011 devrait être bon» affirme Sylvie Fourn, Directrice du salon.

Galerie d'images

Cette année, les grandes tendances s’affichent. L’offre française concernera environ 60% des exposants avec, comme nouveauté, la Bretagne qui s’affiche via 600 entreprises fédérées par des collectifs régionaux.

Bien visible, la représentation étrangère alignera au moins 650 entreprises.

Etonnant, «les asiatiques se font plus discrets avec une nette baisse de leur représentativité. La Chine notamment s’effondre avec la moitié de ses exposants en moins par rapport à l’édition 2010. L’Inde également demeure peu représentée» souligne Sylvie Fourn.

Au contraire, les ténors d’Europe occidentale seront tous bien présents avec l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.

« Autre tendance remarquable, une forte progressions des pays de l’est dont la Serbie (60 m² d’exposition), la République Tchèque, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie et la Pologne, qui tous, se montrent très dynamiques» poursuit Sylvie Fourn.

Cette année, honneur sera donné au Portugal qui, avec 43 entreprises, aligne 600 m² de stand, soit le double de surface d’exposition par rapport à l’édition 2010.

Sur le plan des secteurs, pas de changement notable si ce n’est un nouveau village réservé aux usinages par enlèvement de matière et aux machines spéciales.

Le secteur forge/fonderie aligne une offre bonifiée avec un village rassemblant 38 exposants dont huit exclusivement pour la forge.

Autre secteur en hausse, la finition et les traitements de surface qui croissent de 60% par rapport à l’année passée. Avec le soutien de quelques «formulateurs» chimiques, il offrira des animations concernant l’environnement et le développement durable.

Flanqué du caoutchouc et des polymères, la plasturgie progresse également de 22% par rapport à l’édition passée.

Bonne surprise aussi côté fixations, un secteur qui se fédère au niveau européen.

Les services prennent de l’importance avec une nette progression de la métrologie et des moyens d’assurance qualité.

En revanche, secteur ultra-concurrentiel, la mise en forme et la découpe des métaux régresse de 10%. Légère déprime également concernant les semi-finis.

Cependant, les visiteurs intéressés par la tôlerie et ses périphériques pourront se rendre sur Tolexpo, salon international des équipements de production pour le travail des métaux en feuille et en bobine, du tube et des profilés et sur Maintenance Expo, salon des solutions de maintenance industrielle et tertiaire, deux manifestations qui se tiendront conjointement au Midest 2011.

Pour tirer leur épingle du jeu, les entreprises doivent absolument innover. Pour aider tant ses exposants que les visiteurs, cette édition du Midest montre l’exemple avec plusieurs nouveautés : une offre de solutions issues de la transformation du bois, la création d’un village environnement & services, celle d’un trophée «partenariat/alliance», le lancement des rendez-vous d’affaires b2fair - business to fairs - une sectorisation clarifiée, une application dédiée téléchargeable sur les Iphones, Androïds et Blackberry afin de faciliter les visites…

Enfin, une soixantaine de conférences gratuites, exhaustives et courtes aborderont les dernières avancées techniques, stratégiques ou économiques de la sous-traitance. Les pôles technologiques, animés par le CETIM (Industries mécaniques), le CTIF (Industries de mise en forme des matériaux) et le LRCCP (Caoutchouc et plastiques) apporteront conseils et expertises tant aux visiteurs qu’aux exposants. <<

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:29706060)