Rétrospective du salon Micronora 2018 de Besançon

Micronora 2018 :Objectif Industrie 4.0

| Auteur / Rédacteur: Jean Guilhem, journaliste indépendant / Jean-René Gonthier

Résoudre les usinages difficiles

Le but premier de ce cluster est d'échanger sur les avantages et les contraintes de chaque technologie de fabrication additive pour ensuite les intégrer au mieux dans les procédés de fabrication.

Toujours en fabrication additive et impression 3D métallique, le Cetim (Institut technologique labellisé Carnot) présente, pour les entreprises, des solutions d'accompagnement pour réussir l'intégration des fabrications additives dans leurs procédés de production. La technologie Metal Binder Jetting fait l'objet d'un focus particulier. Ce procédé alternatif à la fusion laser sur lit de poudre est bien adapté à la fabrication de petites pièces complexes à l'unité jusqu'en moyenne série (quelques milliers de pièces) et dans différents métaux (aciers, inox, Inconel, titane…). Son principe autorise l'empilage de pièces dans le volume de travail pour un coût de fabrication deux à cinq fois moindre que celui des machines employant la fusion laser de poudres métalliques.

D’autres nouveautés du salon exigeaient le détour car plus de 80 entreprises alignaient leurs nouveautés.

Fondée en 2017 par David Lam et Nicolas Conche, Chronotools se distingue en réalisant des outils de très haute qualité, en petite quantité, afin d’aider ses clients à résoudre leurs problèmes d’usinage les plus difficiles. L'entreprise bisontine a dévoilé sa technologie MedTools pour relever les défis de l’industrie. Destinés à améliorer la compétitivité, ces outils innovent en tournage superfinition, avec une gamme assurant des états de surface impossibles à obtenir avec des outils conventionnels (Ra <0.10µm). Usinage haute productivité aussi avec des outils à lubrification interne pour le perçage et le fraisage du titane de grade 5. Perçage/filetage en une opération unique avec les tourbillonneurs TO-ISO, qui permettent, grâce à leur conception, d’atteindre un niveau de qualité de filetage maximal en seulement 10 secondes sur les taraudages inférieurs à deux fois le diamètre.

Pour l'ingénierie de la très petite pièce, Fuchs affiche des agréments d'innocuité cytotoxique de ses lubrifiants dédiés aux machines-outils tant pour la coupe que pour la mécanique des machines. La graisse fluide Renolit SF 7-041 à base de savon de lithium de grade NLGI 000 est développée pour la lubrification centralisée des machines-outils ayant des conduites de faible diamètre. Elle contient des additifs anticorrosion et antioxydant du film lubrifiant. Homologuée par plusieurs constructeurs, Renolit Hi-Speed 2 est une graisse synthétique de grade NLGI 2, réservée pour la haute vitesse des broches et vis à billes. Enfin, la graisse Renolit Chuck Paste a été conçue pour lubrifier les mandrins.

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45528028 / Nouvelles)