Avant-première du salon METAV

METAV 2020 à Dusseldorf est reporté

| Auteur / Rédacteur: Nikolaus Fecht pour VDMA Precision Tools / Jean-René Gonthier

La rencontre des spécialistes de l'usinage.
Galerie: 5 photos
La rencontre des spécialistes de l'usinage. (Source : Messe Düsseldorf / ctillmann)

A l'image des séries télévisées à succès, l'industrie prospère grâce à des innovations qui s'appuient sur les succès précédents. Cela s'applique en particulier à l'industrie des technologies de serrage, dont les produits se transforment actuellement en dispositifs cyberphysiques.

Pour des raisons d'épidémie liée au Covid-19, nous venons d'apprendre que le salon
METAV est reporté à une date ultérieure
. Il ne se déroulera donc pas aux dates prévues initialement du 10 au 13 mars 2020. Les dates de report n'ont pas encore été publiés.

L'objectif - Une production transparente

Helmut Diebold GmbH & Co. Goldring-Werkzeugfabrik, basée à Jungingen dans le sud-ouest de l'Allemagne, adopte une double approche lors du METAV 2020 à Düsseldorf. D'une part, l'entreprise présente ses dernières innovations, telles que la technologie de frettage, les montages modulaires et le mandrin de serrage UltraJet. D'autre part, elle utilise le salon comme un forum pour poursuivre son développement. « Nous investissons actuellement beaucoup d'efforts dans la numérisation inclut dans le concept l'industrie 4.0 », rapporte Mme Martina Diebold. « Nous en donnerons un avant-goût lors de l'exposition METAV 2020 ».

La demande en terme de solutions numériques a considérablement augmenté ces dernières années. Par exemple, une production transparente, dans laquelle les emplacements des pièces sont identifiables à tout moment, facilite le processus d'usinage. « La numérisation rend les recherches fastidieuses superflues », déclare encore Martina Diebold, signataire autorisée citant un avantage clé de Helmut Diebold GmbH & Co. « C'est aussi un moyen efficace d'éviter les longs temps d'arrêt de la production ».

Une intelligence décentralisée

Cette évolution va de pair avec la décentralisation, qui exige que chaque machine individuelle soit intelligente. La technologie de serrage se développe donc également en équipement cyberphysique. Ce processus est également influencé par la norme OPC UA, et l'interface universelle correspondante umati de la VDW (Association allemande des constructeurs de machines-outils).

L'entreprise explore également les conceptions modulaires, soit un dispositif de base central qui peut être combiné avec divers accessoires pour créer des dispositifs de serrage individuels. La structure du système en deux parties assure une faible vibration et augmente ainsi la qualité du processus d'usinage. Martina Diebold: « Ce n'est qu'avec de telles innovations que nous pourrons maintenir notre position sur le marché en période de récession économique ».

De nombreuses possibilités de transformation numérique attendent d'être explorées

La numérisation croissante des dispositifs de serrage est également une question clé pour la société Hainbuch GmbH, basée à Marbach près de Ludwigsburg. Cette tendance se reflète actuellement dans sa gamme de produits intelligents, qui va des interfaces de changement rapide standardisées aux systèmes de serrage intelligents en passant par les dispositifs de mesure de la force de serrage plug-and-play avec logiciel intégré. « De nombreux aspects de la transformation numérique attendent d'être explorés », déclare Alfred Hillinger, directeur de la conception, en se tournant vers l'avenir. « Il ne fait aucun doute dans mon esprit que les industrie compatibles 4.0 vont continuer à gagner en dynamisme ». Cela se reflète également dans les présentations que l'entreprise Hainbuch présentera lors du prochain salon METAV.

Le Forum des technologies de serrage organisé par l'association VDMA Precision Tools couvre tous ces sujets. L'événement, animé par Peter Tausend (WTE Präzisionswerkzeug GmbH) et Philipp Ehrhardt (Römheld GmbH), comprendra six exposés sur le thème « Technologie de serrage - Solutions et mégatendances ». Des questions telles que la question de savoir si la technologie de serrage des outils de haute qualité entraîne ou influence les coûts (Haimer GmbH), ou comment la technologie de serrage du point zéro peut être utilisée dans l'impression 3D (Andreas Maier GmbH) seront explorées.

Rencontre entre le passé et le futur

Selon Berend Denkena, directeur de l'IFW Instituts für Fertigungstechnik und Werkzeugmaschinen (Institut pour la production et les machines-outils) il s'agit d'une « rencontre entre le passé et le futur ».

L'interaction avec la technologie des capteurs et l'électronique sera abordée mercredi matin lors de plusieurs conférences sur la transformation numérique : il s'agit notamment du porte-outils sensible et intelligent de la société Schunk GmbH (Heuchelheim) ; des systèmes d'outils intelligents et sérialisés pour la production en réseau de demain (Mapal Dr. Kress) ; ou encore de l'amélioration de la qualité des produits grâce à un contrôle des processus basé sur des capteurs (Römheld GmbH). Sur la base de ces exemples de travail des métaux et de l'industrie 4.0, le professeur Berend Denkena, directeur exécutif de l'Institut des techniques de production et des machines-outils (IFW) de l'Université Leibniz de Hanovre et vice-président de la WGP (Association académique allemande pour les techniques de production), posera une question qui suscitera la réflexion au Forum du VDMA sur les techniques de serrage : « Le travail des métaux rencontre l'industrie 4.0 - Le passé va à la rencontre de l'avenir ? » MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46354676 / Agenda)