La nouvelle Willemin-Macodel 308S2 sera dévoilé en avant-première à Baselworld

Maîtrise du processus de micro-usinage

Page: 2/2

Entreprise liée

Un peu plus d’un m2 pour la 308S2

Malgré une largeur de 800 millimètres et d’une surface au sol réduite, la 308S2 surprend par son grand volume de travail et l’accès à la zone d’usinage. « L’opérateur peut ainsi voir au plus près de sa zone de travail » explique M. Jeannerat. Dotée de la nouvelle signature design de Willemin-Macodel, la machine intègre tous les périphériques nécessaires au sein de son capotage. « Le nouveau design nous permet d’améliorer l’expérience clients en termes d’usinage, mais également d’ergonomie, d’accessibilité et de maintenance » précise Mme Kohler. L’intégration du design dès la conception a également permis à l’entreprise de rationaliser la conception et ainsi également réduire les coûts.

La 308S2 ? Elle a tout d’une grande

Pour assurer que cette nouvelle mouture de la machine 308S s’intègre parfaitement aux exigences du monde horloger, les ingénieurs ont radicalement changé sa conception et c’est vraiment une nouvelle machine qui est présentée aujourd’hui. Dotée de règles de mesure, de motorisations directes, d’une nouvelle broche 60'000 t./min et d’un axe B doté d’une très grande amplitude, cette machine cinq axes offre des capacités d’usinage et de précision usuellement proposées par des machines beaucoup plus chères. M. Haegeli explique : « Nous n’avons pas fait de concession lors du développement, nous avons intégré des solutions technologiques de pointe que nous maîtrisons parfaitement dans un ensemble cohérent orienté vers le but de servir les besoins du marché horloger avec des précisions de l’ordre du micron ». Résultat ? Une machine qui n’est pas révolutionnaire comme peut l’être la 701S mais qui pousse le niveau standard à un nouveau stade d’excellence, avec une réflexion poussée tout au long du développement et de l’industrialisation de la machine afin d’offrir une solution optimale en terme de performances et de prix.

Galerie d'images

Un couple « Broche-diviseur » de pointe pour la 308S2

Lors de la conception, les ingénieurs ont veillé à ce que la pointe de l’outil soit située au plus proche de l’axe de rotation pour minimiser les mouvements suiveurs et assurer le maximum de précision. L’axe B offre une amplitude angulaire très importante, ceci associé à la rotation de l’axe C permet une très grande souplesse d’utilisation. « Pour assurer les performances globales de la machine, nous avons développé une nouvelle broche 60'000 t/min. Dotée d’une interface HSK 32 elle permet toutes les opérations nécessaires à la réalisation de pièces horlogères, le mouvement, l’habillage et par exemple la préparation au sertissage. Nous avons réussi à intégrer toutes les fonctionnalités de tournage sur l’axe C, jusqu’à 4'000 t/min, pour réaliser un maximum d’opérations dans le même serrage » conclut M. Haegeli.

La source d’inspiration ? Les besoins clients

Si les deux solutions présentées sont si largement différentes, c’est qu’elles ont été développées par rapport aux besoins du marché. A ce sujet, les responsables nous disent : « La morphologie des pièces à réaliser dicte le design des machines ». Et cette réflexion va toujours plus loin, la rationalisation des processus de production incite les fabricants à collaborer plus finement avec les fournisseurs des solutions qui se trouvent en amont et en aval dans la chaîne de production. « Dans ce contexte nous sommes de moins en moins des fabricants de machines et de plus en plus des intégrateurs de solutions » conclut le directeur. La connaissance du marché horloger et l’expérience de Willemin-Macodel lui permettent ainsi de proposer des solutions clés-en-main répondant à toutes les exigences.

Prochaine occasion de découvrir les 701S et 308S2 ? Du 23 au 30 mars à Baselworld sur le stand K65, halle 2. MSM

(ID:44499467)