Rétrospective WMTF 2012 - Congrès et exposition - Interview

Lucerne, un pôle unique pour le médical

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Patrick Dümmler, directeur de Medtech Switzerland.
Galerie: 5 photos
Patrick Dümmler, directeur de Medtech Switzerland. (Image: JR Gonthier / MSM)

>> A l'occasion du salon lucernois du WMTF, la rédaction a rencontré Patrick Dümmler le directeur de Medtech Switzerland et co-auteur de la récente enquête.

En effet Medtech Switzerland a récemment publié une étude détaillée sur les techniques médicales en Suisse intitulé «Swiss Medical Technology Industry 2012»

MSM: Monsieur Dümmler quelles sont vos responsabilités et fonctions dans le cadre du WMTF 2012?

Dr. Patrick Dümmler : Dans le cadre de cet événement, j’ai endossé la responsabilité du congrès. Un cycle de conférences qui s’est tenu en matinée, sur trois jours. Cela a été un succès. D’une part, nous avons atteint le nombre d’inscriptions fixé au préalable et d’autre part, nous sommes certain que les thèmes abordés correspondaient bien à l’attente du public.

Excellente qualité des visiteurs...

MSM : Pourriez vous dresser un état des lieux du WMTF, quelles sont vos impressions après deux jours?

Dr. Patrick Dümmler : Je ne peux vous répondre que sur la partie «conférence». Nous aurions volontiers accepté plus de participants. L'objectif fixé était de 300 personnes. Et au sujet du niveau ou de la «qualité» des participants au congrès, nous sommes pleinement satisfait, ce sont effectivement des personnes avec un haut pouvoir de décision, des investisseurs, des directeurs CEO, directeur de vente et de marketing... qui se sont déplacés. Ils sont tous venus!

Pour compléter ce thème
 
A propos de Medtech Suisse

Le WMTF aura de nouveaux atouts en 2013

MSM: Quels sont les améliorations possibles pour 2013?

Dr. Patrick Dümmler : Pour cette année nous avons beaucoup regretté de devoir proposer un congrès au KKL à deux pas de la gare et l'exposition sur l'Almend, ces deux emplacements distants, ce n'était pas l'idéal. Certes l'infrastructure du congrès, soit au KKL, était parfaite mais malheureusement trop éloigné de l'exposition. L'an prochain ce problème sera réglé puisque les nouvelles halles seront à disposition et tout sera alors rassemblé en un seul lieu. Le congrès dans la nouvelle halle 1 et les halles d'exposition à proximité immédiate dans les halles 2, 2a,... De plus les visiteurs de l'exposition et les congressiste bénéficieront d'un accès très aisé grâce à la gare du RER en sous-sol.

MSM: Quelle est la répartition des fonctions entre les différents partenaires et qui est en charge des améliorations à effectuer?

Dr. Patrick Dümmler : Je suis responsable de toute la partie Congrès ainsi que des 3 workshops. J'ai fait le choix des bons orateurs... et de son côté Messe Luzern était responsable de l’exposition elle-même, mobiliser les visiteurs et ceci en collaboration avec le médical cluster… Le marketing ainsi que les brochures de présentation ainsi que les mailing ont été réalisé par le médical cluster et Messe Luzern. Le 4e partenaire est medisiams, soit la délocalisation des exposants qui jusqu'à lors était à Moutier et qui sont venus exposer à Lucerne. Ainsi le medisiams et donc FAJI SA est responsable de cette partie régionale du salon WMTF.

Faut-il faire jouer les alliances avec les autres acteurs?

MSM: D'autres alliances seraient elles profitables?

Dr. Patrick Dümmler : Le Médical cluster a déjà mené des conversation avec le salon Orthotec. De notre côté, Medtech Switzerland s'est approché de /EUCOMET european medtech Forum. C'est une manifestation complémentaire à la nôtre, il s’agit plutôt de norme, des aspects juridiques des techniques médicales. Nous réaliseront éventuellement un co-marketing ou simplement un échange d’idées.

De la collaboration et un large réseau de réciprocité

MSM: Dans le domaine des Medtech il y a de nombreuses associations de défenses d’intérêt, Medtech Switzerland, médical cluster, fasmed… Quels sont les atouts de chacun ?

Dr. Patrick Dümmler c’est une bonne complémentarité... Medtech Switzerland (est un peu une petite sœur de l'OSEC) car nous sommes seulement axé sur la promotion des medtech helvétiques vers l’étranger. Et nous utilisons et échangeons avec l'OSEC, Le réseau Médical cluster est plutôt axé fabrication et conception tandis que fasmed s'intéresse à la politique de la santé au niveau suisse (et éventuellement européen) c'est une sorte de lobby. Nous sommes tous les 4 partenaires, très complémentaires et nous ne nous battons pas l’un l’autre. D'ailleurs des rencontres ont lieu typiquement tous les 2 mois. Nous travaillons ensemble vers un but unique la promotion des techniques médicales réalisées au sein des entreprises helvétiques.

<<

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 35855140 / Techniques Medicales)