Rechercher

L’occasion revient à la mode

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Les machines neuves sont chères mais fiables, les machines d’occasion par contre sont presque aussi parfaites et parfois même possèdent des coulisses de meilleures factures tout en restant d'un prix abordable. Mais est-ce bien raisonnable de préférer de belles «occases» à des machines neuves ? La réponse avec Michel et David Scemama.

Entreprises liées

David et Michel Scemama, les deux patrons de Scemama SA. (Image: MSM)
David et Michel Scemama, les deux patrons de Scemama SA. (Image: MSM)

Cet entretien a lieu dans une entreprise familiale certes mais ayant néanmoins une envergure supranationale. En effet la société biennoise Scemama est connue loin à la ronde pour son vaste choix de machines d'occasion. Des machines en bon état prêt à reprendre du service... A l'occasion de cet interview la rédaction a rencontré les deux dirigeants de cette maison soit Michel Scemama, le père et son fils David Scemama. Ils ont bien voulu se prêter au jeu des questions-réponses.

MSM : Pourquoi est-ce que Scemama n'a pas participé à Prodex?

Scemama : Nous n'avons pas participé à Prodex, car nous n'étions pas encore tout à fait prêts à présenter la gamme de machines neuves que nous représentons. Du temps de la Fawem nous y participions mais depuis que l’essentiel de nos activités s’oriente vers la vente de machines d’occasions nous n’y avons plus participé. Il est vraisemblable que nous serons à nouveau présents à Prodex en 2012.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 29 images

MSM : Participez vous à d’autres salons?

Scemama : Oui au SIAMS évidemment car c’est un événement à la fois régional et d’importance pour notre profession. De plus nous participons aussi à Resale de Karsruhe qui cette année se tiendra à Köln. Là nous nous retrouvons en pays connu avec une huitantaine de marchands de machines européens (de Russie, d’Asie...). Nous participons aussi à d’autres expositions en Europe et nous en visitons d’autres dans le monde entier.

MSM :Est-ce que Scemama fait partie d’une association d’entreprises?

Scemama : Oui notre entreprise appartient à deux associations soit l’EAMTM (www.eamtm.com) et l’association des négociants suisse en machines-outils.

MSM : Dans la vente des machines-outils, par quel canaux rencontrez-vous le plus de succès ?

Scemama : Les demandes d’offres et commandes proviennent essentiellement par Internet, par Mail mais également par téléphone. Nous constatons évidemment que tous les acheteurs potentiels se renseignent via le net, mêmes ceux qui préfèrent finalement passer commande par téléphone. Les uns ont une préférence pour venir voir les machines sur place. Ils en profitent aussi pour discuter avec le patron avant de se décider pour un investissement alors que d’autres clients fidèles peuvent aussi passer commande par téléphone sans même voir la machine. Bien évidemment les visites chez nos clients sont primordiales pour l’achat et la vente de nos machines. N’oublions pas que dans notre métier, l’achat d’une machine est important et c’est souvent en visitant les clients que nous les trouvons.

MSM : ... Donc votre site Web est essentiel. Depuis quand est-ce que Scemama est connu sur la grande toile ?

Scemama : Nous sommes vraisemblablement le premier des marchands de machines d’occasion à être en ligne. D’ailleurs lorsque nous avions lancé une succursale en France voisine à Bonneville, nous étions même présents sur le Minitel, c’est dire si nous étions des pionniers de l’interaction. De plus, notre site de vente est en trois langues : français, allemand et anglais. Grâce à notre présence sur le Web nous avons des acheteurs venant de l’autre bout du monde, ainsi ce n’est pas rare pour nous de converser avec des clients en Asie, à Hong-Kong, à Singapour. Il y a même des Chinois habitant la Chine populaire qui passent commande via une adresse à Hong-Kong.

MSM : Quels sont vos atouts principaux par rapport aux autre concurrents de la place ?

Scemama : Nous nous distinguons tout spécialement dans le soin apporté à la présentation de nos machines. Toutes nos machines sont prêtes à être branchées et testées par nos clients. De plus elles sont toutes soigneusement nettoyées avant la revente. Mais ce n’est pas tout; selon l’état de la machine nous procédons à un retrofit partiel ou complet de la machine. La rénovation s’effectue dans nos ateliers, y compris le démontage le remontage et parfois le changement de telle ou telle pièce déficiente. Nous réalisons tout en interne, mis à part des opérations très particulières, telle que le grattage de coulisse ou le recâblage électronique, lesquels sinon devaient être exécutés en sous-traitance. Entre autre nous sommes spécialisées dans les machines de rectifiage, telles que les machines Ewag que nous refaisons complètement dans notre atelier en arrivant dans les tolérances et la précision d’une machine neuve. Ainsi que les machines Studer, Kellenberger, Tripet, Agathon et bien d’autres encore. Les machines conventionnelles n’ont presque plus de secret pour Scemama SA. En machines de type conventionnel nous révisions complètement ou partiellement des dizaines de machines par années. <<

(ID:25663670)