Rechercher

Un moyen d'éviter d'employer les énergies fossiles L’hydrogène remplacera-t-il l'essence ?

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Innolab propose une rencontre sous la forme d'une conférence publique avec une démonstration suivie d'un débat sur le bien fondé d'utiliser l'hydrogène comme vecteur énergétique pour les voitures d'aujourd'hui et de demain. Cet événement se déroulera le jeudi 26 Juin de 14h à 18h15 au Théâtre Forum de Meyrin. L’hydrogène, carburant des voitures électriques de demain ?

Entreprises liées

Réalité de demain ou pari fou?
Réalité de demain ou pari fou?
(Image: Innolab)

Malgré ses avantages écologiques indéniables, la transition vers le tout-électrique semble encore parsemée d’embûches, que ce soit pour l’électrique à batterie (coût élevé, autonomie limitée, durée de recharge) ou à pile à combustible (coût de l’hydrogène, infrastructure complexe pour le ravitaillement). Pourtant plusieurs constructeurs présents au dernier Salon de Genève clament que la révolution de l'hydrogène est en route et pourrait nous faire basculer dans l'ère post-pétrole. Elle nous promet une voiture aux performances comparables aux véhicules thermiques : une autonomie supérieure à 500 kilomètres grâce à une pile à combustible, un plein en 3 à 4 minutes et aucun rejet de CO2 !

Voitures à Hydrogène, prêtes à entrer sur le marché européen ?

Récemment, les principaux constructeurs (BMW, Daimler, Honda, Hyundai et Toyota) et fournisseurs d'énergie se sont retrouvés à Londres sous l’égide de son Maire afin de signer le plus important accord connu à ce jour concernant les voitures à Hydrogène et les infrastructures d’approvisionnement. Doté d’un budget de 38 millions d'euros, le projet européen Hydrogen For Innovative VEhicles (HyFIVE) va permettre le déploiement de 110 véhicules à hydrogène, dont 75 par Huyndai, dans plusieurs villes d'Europe. Hyundai est le premier constructeur à offrir la technologie des piles à combustibles dans une voiture de série, notamment la quatrième génération de l'ix35 Fuel Cell qui atteint une autonomie de presque 600 kilomètres, dont plusieurs exemplaires ont été déjà livrés à des clients au Danemark, en France, en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni.

Et en Suisse, où en sommes-nous ?

La balayeuse CityCatH2 est le premier engin utilitaire mû à l'hydrogène réalisé par l'EMPA dans le cadre du projet Hydrogen-driven municipal vehicle (www.empa.ch/hy.muve) et testé par la Ville de Meyrin. Ce véhicule tire sa puissance énergétique d’une pile à combustible qui transforme l'hydrogène en électricité. L'institut innoLAB, coordinateur du projet hy.muve pour la Suisse romande, prévoit la construction à Genève d'une première station solaire ou biomasse pour produire et approvisionner l'hydrogène, avec la collaboration des industriels et des hautes écoles. De son côté, Hyundai Suisse souhaite étendre le projet HyFIVE à notre pays.

(ID:42715107)