Entretien d'une personnalité de l'industrie: René Ziswiler

Les salons de Lucerne sont bien placés

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Vue plongeante sur la cérémonie d'ouverture du 24 septembre 2012.
Galerie: 8 photos
Vue plongeante sur la cérémonie d'ouverture du 24 septembre 2012. (Image: WMTF)

René Ziswiler, responsable du développement des salons chez Messe Luzern a bien voulu consacrer un peu de son temps pour répondre à quelques questions. A Lucerne se tient notamment le salon de la plasturgie suisse, Swissplastics et le nouveau Swiss Medtech Expo (SMTE) qui se déroulera du 15 au 16 septembre. Il est destiné à remplacer le World Medtech Forum.

MSM: N'importe quel salon tente de rassembler un maximum d'exposants pour attirer le maximum de visiteurs. Quelle est dans votre secteur, la proportion la plus juste à atteindre entre visiteurs et exposants ?

René Ziswiler: Cela dépent évidemment du type d'exposition. Les grandes foires (B2C) telles que la BEA, muba, OLMA ont besoin d'un nombre de visiteurs important typiquement 300'000 et même 700'000 pour le salon de l'automobile à Genève avec un total de 300 à 400 exposants. Alors que les salons B2B spécialisés sont déjà représentatifs de leurs branches avec 4 à 5000 visiteurs pour 250 exposants. Dans les expositions B2B, il est important que chaque exposant puisse motiver, mobiliser et inviter ses clients potentiels à participer au salon. La gestion des invitations doit être professionnelle. Un exposant pourra compter que, durant une journée, chacun de ses employés pourra mener 10 à 15 discussions avec des clients potentiels. Ainsi un salon de 3 jours avec 5 personnes sur le stand, permettra de mener 225 rencontres ou rapports de visite. Si ce chiffre est atteint, le salon sera alors un succès pour cet exposant. De plus, sa présence physique aura aussi montré son positionnement et ses produits aux autres visiteurs de passage.

MSM: L'idéal pour une exposition est d'être la plus courte possible. Selon vous, quelle est la longueur idéale, entre 2 jours et une semaine?

René Ziswiler: Ici aussi il est important de différencier clairement entre salons B2B et B2C. Les expositions tout-public durent généralement 10 jours. Par contre, un salon spécialisé est bien souvent d'une longueur de 3 jours. Des salons B2B plus courts nécessitent aussi une infrastructure de stand plus légère pour l'exposant.

MSM: Que proposez-vous pour inciter une plus grande interaction entre visiteur et exposant?

René Ziswiler: Dans le cadre de salons B2B, le système des rencontres arrangées au préalable (Partnering) fonctionnent très bien. Ainsi, idéalement, l'exposant doit débuter son salon avant l'ouverture des portes avec un dialogue suite à l'envoi d'une invitation écrite. Par exemple, un dialogue avec le client potentiel pouvant s'effectuer de manière interactive sur le site web de l'exposant. Ceci pouvant bien évidemment être poursuivi après la clôture du salon.

MSM: Une vision futuriste à l'aube du prochain millénaire: Les visiteurs n'auront plus le temps de se déplacer mais loueront à distance les services d'un drone pour visiter l'exposition. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

René Ziswiler: Cela ne m'inspire en aucune façon. L'un des points forts des salons actuels est le contact personnel entre l'exposant et le visiteur. La confiance réciproque et une relation d'affaire ne peuvent avoir lieu qu'entre personnes connues et reconnues. La possibilité de ces contacts physiques avec les 5 sens est essentielle. Aucun autre media ne peuvent le remplacer. Cela ne veux pas dire que d'autres moyens marketing (encore à découvrir) ne pourront pas être complémentaires aux méthodes d’interactions d'aujourd'hui.

MSM: Quels sont les atouts des salons et congrès que vous dirigez ?

René Ziswiler: Un atout de l'exposition Swiss Plastics est la marque faîtière «Swiss Plastics» qui unit l'industrie des plastiques entière dans un réseau unique. Il offre donc une plate-forme rassembleuse pour se présenter au monde de la meilleur façon possible. Dans le cadre de ce réseau, l'exposition bénéficie, tout comme ses partenaires, de projets communs et de synergies réciproques.

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 42988478 / Editions spéciales)