Passage de témoin à la direction du Swiss plastics Cluster Le Swiss Plastics Cluster fête ses dix ans !

Rédacteur: Gilles Bordet

>> Le Swiss Plastic Cluster est né en 2005 de la volonté de quelques personnes d’échanger autour de problématiques communes. Dix ans plus tard, alors que le cluster compte plus de 90 membres, son président et membre fondateur Peter Lack passe le témoin à Christophe Jacot.

Entreprises liées

François Aeby, nouveau vice-président du Swiss Plastics Cluster
François Aeby, nouveau vice-président du Swiss Plastics Cluster
(Image : Swiss Plastics Cluster)

Les membres du Swiss Plastics Cluster (SPC) se sont réunis le 28 mai dernier dans les bâtiments de l’Université de Fribourg à l’occasion d’une assemblée générale un peu particulière puisque le cluster fête en 2015 ses dix ans d’existence. A cette occasion, toutes les personnes présentes se sont vues remettre un cadeau sous la forme d’un couteau suisse au logo du cluster.

Dix ans, c’est aussi le temps que Peter Lack, directeur de Wago Contact SA à Domdidier, aura passé à la tête du Réseau Plasturgie puis du Swiss Plastics Cluster. Présent dès le début de l’aventure SPC – Wago étant l’un des membres fondateurs – Peter Lack cède aujourd’hui sa place à Christian Jacot, directeur général de ADMO Plastique SA. La vice-présidence revient à François Aeby, directeur des technologies avancées de Maillefer Instruments SA à Ballaigues, qui reprend la place de Jean-Marc Jaccottet, directeur de Mécaplast SA à Botterens. Le SPC et ses membres remercient les partants et souhaitent le meilleur à son nouveau président et son nouveau vice-président.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 34 images

Suite au grand succès rencontré par la conférence sur les micro- et nanotechnologies, domaines dans lesquels plusieurs membres du SPC sont déjà très actifs, le comité du SPC a proposé la création d’un groupe de travail dédié à cette thématique. Les statuts du SPC ont été ainsi modifiés en conséquence.

Interview de Peter Lack, président sortant du SPC

MSM : Le Swiss Plastics Cluster fête ses dix ans, quel bilan en tirez-vous?

Peter Lack : Au début, nous étions cinq entreprises, réunies par un besoin commun d’échanges et d’aide réciproque dans la résolution de problèmes pointus dans le domaine du traitement des matières synthétiques. Aujourd’hui, nous comptons 91 membres, issus de l’industrie, de la recherche, de la formation et du commerce. Les membres du SPC ont lancé 14 projets de recherche collaboratifs dans le cadre du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg et de la nouvelle politique régionale, et 12 d’entre eux se sont déjà achevés avec succès. Je peux donc tirer un bilan positif!

MSM : Quelles sont les réalisations importantes du SPC en tant que structure?

Peter Lack : En tant que membre fondateur du Salon suisse des matières plastiques, j’ai pu faire connaître notre réseau, et aussi la Romandie, au-delà des frontières cantonales, et même nationales. Il vaut également la peine de mentionner les Journées technologies plasturgie, une manifestation de très haut niveau qui a lieu tous les deux ans. N’oublions pas non plus notre offre de formation continue sur des thèmes aussi variés que les polymères, les moules et les procédés. Grâce à ces actions, le SPC jouit aujourd’hui d’une excellente réputation au niveau national.

MSM : Comment se présente l’avenir du cluster, et que lui souhaitez-vous?

Peter Lack : Le cluster a atteint une taille qui rend indispensable une réorganisation de sa structure. C’est ainsi que nous avons engagé Verena Huber en tant que gestionnaire du cluster afin de décharger Jacques Bersier, ancien coordinateur du cluster et toujours membre du comité du SPC. Elle aura également pour tâche de réorganiser la structure du réseau pour le mettre en adéquation avec ses nouveaux besoins. Grâce à la professionnalisation de son organisation, le réseau sera bien équipé pour affronter les défis à venir!

Une nouvelle offre de formation à Fribourg.

Le métier d’agent technique des matières synthétiques (ATMS) est peu connu auprès des jeunes, bon nombre d’entreprises doivent faire face à une pénurie d’apprentis alors que cette formation ouvre d’intéressantes perspectives professionnelles:

  • Technicien-ne dipl. ET en matières synthétiques
  • Chef-fe d’équipe, chef-fe d’atelier
  • Agent-e technico-commercial-e (examen professionnel)
  • Chef-fe de production technique des matières synthétiques dipl. (examen professionnel supérieur)
  • Ingénieur-e HES (BSc/MSc)

Alors que la formation d’ATMS est bien structurée en Suisse alémanique grâce au KATZ à Aarau et à l’association Swiss Plastics, il n’en est pas de même en Suisse romande. C’est pourquoi le Swiss Plastic Cluster travaille au développement d’une telle formation. Elle se fera dans le cadre du Plastic Innovation Competence Center (PICC) de Fribourg. Le SPC souhaite collaborer avec le KATZ et favoriser les échanges, notamment afin de pouvoir profiter réciproquement de certaines machines. Il s’agira également de développer des synergies avec le Centre Technique du Moule de St-Imier. La situation géographique de Fribourg, centrale et située sur les grands axes de transport pourrait augmenter l’attrait pour cette formation et cette profession.

Afin d’écouter les besoins des entreprises et définir les modalités de la formation qu’il entend mettre en place, le SPC a organisé le 11 juin dernier un workshop. Il a commencé par un rappel de ce qu’est le métier d’ATMS et de la situation du marché avant de présenter la démarche du KATZ. Ont ensuite été présentés le projet de formation ATMS du SPC ainsi que le PICC. Place enfin à la discussion entre les acteurs.

Si le nombre d’intéressé-e-s atteint les dix personnes, la première volée débutera en septembre 2016.

Le Swiss Plastic Cluster en détail

Les personnes désirant adhérer au Swiss Plastics Cluster ou s' informer plus amplement sur ses activités peuvent visiter leur site : www.swissplastics-cluster.ch <<

(ID:43436105)