Carton plein pour l'édition 2022 du SIMODEC Le monde du décolletage mis à l'honneur au SIMODEC

de Propos recueillis par Margaux Pontieu und Margaux Pontieu

Du 8 au 11 mars, les acteurs du décolletage et de l'industrie de la mécanique de précision se sont retrouvés à La Roche-sur-Foron en France voisine.

Fournisseurs liées

Vue générale du SIMODEC dans la nouvelle halle de Rochexpo.
Vue générale du SIMODEC dans la nouvelle halle de Rochexpo.
(Source : LTV Prod)

C'est le SIMODEC qui ouvre le bal des salons cette année avec une édition attendue depuis 4 ans. Les visiteurs étaient au rendez-vous et le salon affichait complet. Les entreprises suisses étaient bien représentées au salon, nous avons eu l'occasion d'interroger d'eux d'entre-elles pour nous faire part de leurs derniers développements et surtout nous parler de ce qu'elles présentent au SIMODEC.

L'automatisation de la production par Schaublin Machines

Schaublin Machines SA, basé à Bévilard dans la vallée de Tavannes n'est plus à présenter. L'entreprise forte de plus d'un siècle d'expérience dans la construction de tours et de fraiseuses produit et commercialise aujourd'hui des tours conventionnels, des tours CNC ainsi que des centres d'usinage verticaux.

Galerie d'images

Benoit Zumsteg, le directeur, nous parle du choix de leur participation au SIMODEC et de la machine qu'ils y présentent  :

« C'est un grand plaisir de pouvoir enfin se retrouver sur les salons après ces 2 années de pause. Le marché français, de la haute Savoie en particulier, a toujours été un marché européen important pour Schaublin Machines, d'où notre présence au SIMODEC. Nous y présentons un tour compact de haute précision : le 302 CNC, qui est l'évolution du fameux Schaublin 102 conventionnel bien connu, avec une commande numérique Fanuc de dernière génération. La tourelle que l'on voit sur la machine permet des opérations de tournage ou de fraisage avec des outils tournants.

C'est une machine sur laquelle de nombreuses solutions d'automatisation sont possibles pour implémenter dans des entreprises ayant des grandes séries de décolletage, de tournage ou des besoins forts en automation. »

Ventura Mecanics  : la précision pour le décolletage de matière en couronne

Ventura Mecanics SA s'est forgé une réputation solide depuis des dizaines d'années en étant synonyme de qualité, précision et longévité. À la tête de l'entreprise familiale, on retrouve les frères Fabio et Luca Ventura qui ont accepté de nous en dire plus sur leurs activités et sur la machine qu'ils présentent au SIMODEC  :

« Nous faisons du rétrofit de machines-outils et dans la vallée de l'Arve, l'une des régions européennes les plus importantes dans le décolletage, nous sommes dans une niche dans laquelle il y a des décolleteuses-tourneuses inversées : les outils tournent autour de la matière et non l'inverse. Nous avons développé dans notre rétrofit des algorithmes qui permettent de calculer des trajectoires et de simuler des cames. Ainsi, au lieu d'utiliser des commandes numériques conventionnelles, cela nous permet d'aller beaucoup plus vite. En effet, une fois que les cames sont calculées, la machine va répliquer les cames sans interpréter les lignes. C'est donc comme si on avait des CNC multi-canaux alors que c'est juste un automate qui réplique des cames. Cette technologie est donc particulièrement rapide et arrive pratiquement au même cycle de production que les machines à cames. Dans le même temps, nous contribuons à l'économie circulaire puisque nous reprenons des anciennes machines et nous les mettons au niveau des machines actuelles, au niveau du matériel mais aussi des cadences.

Parallèlement à ça, nous sommes également spécialisés dans les broches pour certains types de machines. Nous avons développé des nouvelles broches qui permettent d'utiliser des plaquettes au lieu des burins qui sont normalement utilisés sur ces machines. Avec les nouveaux matériaux comme l'Ecobrass ou les nouveaux aciers, l'utilisation de ces plaquettes rend les nouvelles machines plus flexibles et performantes.

Ces innovations sont donc mises en avant au SIMODEC. Nous présentons sur le stand une machine qui a trois outils indépendants qui peuvent travailler simultanément. Sur le marché du tournage inversé pour l'instant il n'y a que des machines à cames qui sont capables de faire ça, il n'y a aucune machine à commande numérique. La V6S avec contre pince fixe que nous exposons peut travailler des matières jusqu'à 6,35 mm, nous présentons également une autre machine à commande numérique que nous avons rétrofité qui peut travailler des matières jusqu'à 4 ou 5 mm, toujours avec le principe des cames virtuelles.  » MSM

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:48095267)