Le fruit d'investissements ciblés

Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> Implantée au coeur du Valais, en pleine zone industrielle entre Sierre et Salquenen, l'entreprise RECO MECANIQUE SA est une PME de taille moyenne, spécialisée dans la réalisation complète de pièces mécanique de précision. La rédaction du MSM s'est rendue sur place.

Entreprises liées

(Image: RECO MECANIQUE)
(Image: RECO MECANIQUE)

Un couple sympathique et dynamique reprenait en1999 les rênes de la société Reco Mecanique (fondée en 1956), devenue derechef RECO MECANIQUE SA, une entreprise de construction mécanique renommée, bien implantée au coeur du Valais. Les administrateurs en sont Gisèle (fille du fondateur) et son époux Xavier de Preux, respectivement responsable commerciale et responsable technique. Ils détiennent à eux deux la totalité du capital-actions de la société. La rédaction du MSM les a rencontrés, ainsi que Florian Isler, conseiller technique chez Reiden Technik AG, fournisseur des trois plus récents centres d'usinage en exploitation.

Une entreprise qui ne vit pas repliée sur elle-même

RECO MECANIQUE SA est affiliée au groupement GIM-CH (www.gim-ch.ch), organisation associée à Swissmechanic (www.swissmechanic.ch). Dans l'optique du développement régional, l'entreprise fait également partie d'un pool de compétences appelé GEVs (Groupement d'Equipementiers Valaisans www.gevs.ch) regroupant 6 entreprises industrielles du «Vieux Pays», à savoir, outre RECO MECANIQUE SA à Sierre, Eichhorn SA à Ardon (usinage mécanique), Les Creusets SA à Sion (tôlerie, découpe laser, mécano-soudé, automatisation), Cottet Electronic SA à Collombey (électronique industrielle, tableaux électriques et câblage), Sametec SA à Sion (usinage de pièces de précision), et Pelco Ingénierie électrique à Monthey (ingénierie électrotechnique).

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Ajoutons encore que les deux patrons de RECO MECANIQUE appliquent une politique de gestion collaborative du travail, impliquant une responsabilisation générale du personnel, à tous les niveaux opérationnels. L'entreprise compte une trentaine de collaborateurs, parmi lesquels quatre apprentis polymécaniciens à différents stades de formation, dont l'un des fils des administrateurs.

Des collaborateurs et des moyens

«Ce qui importe, c'est d'avoir une bonne connaissance des besoins du marché et des potentiels des entreprises», précise Xavier de Preux, qui ajoute: «En effet, nous sommes actifs dans divers secteurs de l'industrie et je citerai par exemple quelques domaines tels que les forces motrices (qui jouent un rôle important ici au Valais), les équipements pour les énergies renouvelables, le secteur ferroviaire, les industries de l'alimentation et de la chimie, ainsi que la construction mécanique de précision. L'éventail est varié». Une grande force: l'usinage complet de composants prototypes, de pièces unitaires et de petites séries.

Au terme d'une douzaine d'années d'investissements constants en matière d'équipements de production modernes et performants, RECO MECANIQUE est dotée d'un outil de travail hors pair, comprenant notamment, outre un parc complet de machines-outils conventionnelles parfaitement entretenu et opérationnel, un assortiment complet de moyens de production à commande CNC, à savoir: trois centres d'usinage à commande CNC (Reiden BF5L, Reiden BFR1 et Reiden BFR24). Ces équipements permettent l'usinage complet de pièces mécaniques d'un gabarit pouvant atteindre 4000 x 1200 x 1500 mm. Il convient d'insister sur les bonnes relations que l'entreprise valaisanne entretient de longue date avec Reiden, le constructeur lucernois de machines-outils. En matière de tournage CNC, un centre de tournage Doosan Puma 700LM est utilisé pour l'usinage de pièces de précision de forme générale cylindrique (diamètre de tournage max. 900 mm x longueur 3200 mm). La programmation est réalisée sur un poste doté de la FAO AlphaCAM (www.mwprogrammation.ch).

Avec un tel parc de machines, joint au savoir-faire de collaborateurs rompus la tâche, RECO MECANIQUE SA est à même de fournir des prestations de qualité dans le domaine de la mécanique de précision.

Une force: l'usinage tridimensionnel de précision

«Nous avons placé la première machine, une Reiden BF5L fin 2003. Il s'agissait en l'occurrence d'une machine datant de 1993 que nous avions entièrement révisée. Elle a une capacité de 4000 x 1000 x 1500 mm et est équipée d'une table de 1000 x 4000 mm. La machine est pilotée par une commande CNC Heidenhain TNC 425. La seconde machine, acquise en été 2006, est une Reiden BFR1, dotée d'une table circulaire de diamètre 800 mm (axe C) et d'un axe B avec magasin d'outils à 32 postes et qui est pilotée par une commande Heidenhain iTNC530. La plus récente, livrée fin 2008, est un centre d'usinage Reiden BFR24, équipée d'une table combinée de dimensions 1675 x 1000 mm avec plateau tournant incorporé diamètre 1600 mm. C'est une machine à 6 axes (X 4000 mm , Y 1200 mm, Z 1500 mm). L'axe C (circulaire horizontal) est constitué par le plateau tournant incorporé, alors que les axes B et A sont le fait de la tête universelle. Elle est également asservie par une commande Heidenhain iTNC530.

La première machine est dotée d'une tête bidirectionnelle H/V, alors que les deux autres sont équipées de la célèbre tête d'usinage universelle Reiden ASK (ASK-1 H/V sur la BFR1 et ASK-3 H/V sur la BFR24), cette dernière développant une puissance de fraisage de 30/45 kW et tournant jusqu'à 5000 t/min. Il convient de préciser que la gamme BFR2 de Reiden (modèles BFR22, BFR23 et BFR24) est particulièrement configurable au gré de l'utilisateur, qu'il s'agisse de la longueur de tables, des modèles de tables, du mode d'exploitation (usinage traditionnel ou avec palettisation), des périphériques (changeurs d'outils, évacuation des copeaux, systèmes de mesure in situ, refroidissement), etc. Les possibilités de personnalisation des machines sont telles que l'on a l'impression qu'il s'agit de machines spéciales, réalisées sur mesure pour chaque mode d'utilisation. <<

Auteur: Edouard Huguelet, rédacteur MSM.

(ID:26449440)