Rechercher

L'artisan de proximité des orthèses et prothèses

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

>> La PME romande Ortho-Reha Wallner SA, avec siège à Lausanne, figure parmi les grands entreprises suisses de la fabrication d'orthèses et de prothèses sur-mesure. Résolument et volontairement tournée vers l'artisanat, elle prône sa proximité avec des patients atteints de différentes maladies neurologiques et de handicaps de la mobilité. Son activité relève de la mécanique de précision, plus spécifiquement de l'orthopédie technique. Entretien avec son dirigeant, Florian Wallner.

Entreprises liées

Florian Wallner, directeur de l'entreprise Ortho-Reha Wallner SA. (Image: Ortho-Reha Wallner SA et Didier Planche)
Florian Wallner, directeur de l'entreprise Ortho-Reha Wallner SA. (Image: Ortho-Reha Wallner SA et Didier Planche)

MSM: Quelles sont les activités d'Ortho-Reha Wallner SA?

Florian Wallner: Notre société est active dans trois segments d'activité. Dans le secteur de l'orthopédie, elle est spécialisée dans l'appareillage pour les enfants et les adultes atteints sur le plan neurologique, car souffrant de pathologies telles que l'AVC, l'hémiplégie, la myopathie, la para- et tétraplégie, etc. Elle l'est aussi dans les prothèses pour les patients ayant subi l'amputation d'un quelconque membre. En matière de podologie, elle confectionne des orthèses et des supports plantaires sur mesure, selon les besoins anatomiques de chaque patient. Ces orthèses et supports plantaires concernent diverses pathologies du pied, comme la métatarsalgie, l'hallux-valgus, etc. La société met aussi à la disposition des patients un grand choix de chaussures semi-orthopédiques adaptées aux supports plantaires, y compris pour ceux souffrant du diabète, ainsi que plusieurs gammes d'attelles, de bandages et de bas de contention préfabriqués, également utilisés dans le domaine du sport. Pour s'assurer de la justesse des prothèses et orthèses, afin qu'elles correspondent précisément à la nécessité de chaque patient, nos orthopédistes collaborent étroitement avec des physiothérapeutes, ergothérapeutes et médecins neuro-réhabilitateurs, ainsi qu'avec des spécialistes du Centre hospitalier universitaire vaudois, le CHUV. Dans le secteur de la réhabilitation, notre équipe de professionnels se déplace chez les patients pour leur faire essayer les moyens auxiliaires de mobilité. Dans le secteur du positionnement sur mesure, nos techniciens orthopédistes adaptent des cales latérales ou des coques de positionnement complètes pour handicapés lourds, par exemple, toujours selon le besoin et l'anatomie de chaque patient. Il s'agit là de l'une de nos spécialisations en Suisse romande. Enfin, notre société propose différents types de fauteuils roulants.

MSM: Votre société fabrique-t-elle elle-même des prothèses et autres orthèses, ou les soustraite-t-elle?

F. Wallner: Ortho-Reha Wallner possède son propre programme de fabrication. Dans son atelier d'orthopédie, elle fabrique des prothèses, orthèses, des supports plantaires, des corsets, des sièges moulés pour les handicapés, etc. sur son parc de machines de fraisage, de meulage, de moulage, etc., qui comprend également des perceuses et des postes à souder. Concrètement, nous fabriquons des pièces de toutes dimensions, mais souvent des petites qui relèvent de l'orthopédie technique, et plus en amont de la mécanique de précision. Nous commandons à des fournisseurs suisses, européens et américains certaines pièces standards, comme des structures métalliques, qui sont nécessaires à l'élaboration des prothèses ou des orthèses, puis nous faisons nous-mêmes l'assemblage à la main. Autrement dit, nous ne pratiquons pas la soustraitance. Tous nos appareils et produits sont réalisés sur-mesure sur la base d'empreintes plâtrées ou digitalisées, et selon les normes de qualité en vigueur. Ils sont alors essayés par les patients, puis adaptés à leur anatomie. Nous les suivons ensuite régulièrement, une fois par semaine, par mois ou par année, selon leurs besoins et la complexité des cas. Hormis la fabrication de nos propres appareils et produits, nous vendons différents accessoires certifiés comme des bandages, des bas de contention, mais aussi des chaises roulantes. Nous les achetons à des fournisseurs, mais les adaptons toujours aux besoins du patient.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 12 images

MSM: Quels matériaux utilisez-vous pour les fabriquer ?

F. Wallner: Nous travaillons avec l'ensemble des matériaux existant dans ce secteur d'activité, comme le bois, le carbone, l'aluminium, du polyéthylène, du polypropylène, du métal, du titane, de la fibre de verre, de la peau, du cuir, etc. Nous achetons en direct nos matières premières et les stockons.

MSM: Comment se positionne votre société en matière d'innovation ?

F. Wallner: Nous suivons de près toutes les nouvelles technologies, comme les liners en silicone, les pieds en carbone ou les genoux électroniques, afin de les proposer à nos patients. Nos techniciens ont mis en place un programme de veille dans ce domaine, pour rester toujours à la pointe de l'innovation. De plus, nous menons certaines recherches motrices dans les orthèses pour les maladies neuro-musculaires. L'ensemble de notre équipe suit aussi des formations continues pour garantir une haute qualité de fabrication et des prestations.

Localisation selon les besoins des patients

MSM: Quelle a été l'évolution d'Ortho-Reha Wallner SA?

F. Wallner: L'entreprise a été fondée en 1965, puis je l'ai reprise en 1993 et baptisée Ortho-Reha Wallner SA. En 2003, nous avons ouvert une succursale à Genève et, une année plus tard, nous avons emménagé dans de plus grands locaux à Lausanne. En 2007, une nouvelle succursale a ouvert ses portes à Crissier et, l'année dernière, à Neuchâtel. Aujourd'hui, Ortho-Reha Wallner SA emploie une vingtaine de collaborateurs sur l'ensemble de ses sites romands, dont des techniciens orthopédistes, des bandagistes/orthopédistes, des podo-orthésistes, des techniciens et conseillers en réhabilitation, ainsi que des mécaniciens en réhabilitation. En matière financière, la société enregistre une croissance annuelle de l'ordre de 10%. Notre part de marché est assez importante dans les orthèses pour les patients atteints de maladies neuro-musculaires, et dans les coques de positionnement pour handicapés lourds.

MSM: Suivez-vous une stratégie de croissance bien déterminée ?

F. Wallner: Pas du tout. La localisation des implantations des succursales répond uniquement à un besoin, voire à une demande des patients, afin d'assurer un service rapide et de proximité qui constitue notre principal atout. D'ailleurs, nous mettons un point d'honneur à nous déplacer très fréquemment chez les patients, ainsi que dans les hôpitaux et institutions pour personnes handicapées. Je ne sais pas encore si d'autres succursales verront le jour, car je n'ai établi aucun plan précis à ce sujet. En plus, il existe une centaine de sociétés en Suisse qui sont actives dans le même secteur d'activité, dont une vingtaine en Romandie.

MSM: Qui sont vos clients?

F. Wallner: La société agit uniquement sur le marché suisse romand. Nous travaillons en étroite collaboration avec les médecins, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes, les EMS, les hôpitaux et les cliniques. Les patients sont les utilisateurs finaux de nos appareils et produits, lesquels sont adaptés directement à leurs besoins. Nous réalisons 70% de notre chiffre d'affaires avec l'assurance invalidité et le solde avec les caisses-maladie, la SUVA et des clients privées.

MSM: Vos affaires sont-elles pénalisées par les budgets en berne de l'Assurance invalidité?

F. Wallner: Ce ne sont pas particulièrement les affaires de la société qui sont pénalisées, mais plutôt le confort des patients. En effet, comme l'Assurance invalidité cherche à réduire ses coûts, elle limite de plus en plus ses remboursements à des appareils et produits simples et adéquats, donc moins élaborés et performants pour les besoins des patients. Dès lors, ces derniers en font directement les frais.

(ID:26398610)