Rétrospective de Technopolis 2018 à Yverdon - En 2019 ce sera le tour de Delémont La rencontre de tous les superlatifs

Rédacteur: Jean-René Gonthier

Retour en images sur Technopolis, la rencontre des membres du GIM-CH à Yverdon-les-Bains, mais pas que... En effet cette journée destinée aux professionnels de l'industrie suisse a été à nouveau un grand succès

Entreprises liées

Les orateurs du débat et des conférences de la matinée, de g à d : Sylvain Hugon, Martha Liley, Xavier Comtesse, Samuel Vuadens, Olivier Dominik, Catherine Hirsch et Olivier Français.
Les orateurs du débat et des conférences de la matinée, de g à d : Sylvain Hugon, Martha Liley, Xavier Comtesse, Samuel Vuadens, Olivier Dominik, Catherine Hirsch et Olivier Français.
(Source : Technoplois)

Pourquoi est-ce que Technopolis est à chaque fois une réussite ? Cette année il y avait plus d'exposants qu'en 2017 à Neuchâtel. Les nombreux exposants contactés par la rédaction du MSM ont en effet montrés leur contentement d'être présent durant cette journée du 30 janvier 2018. Une rencontre placée sous le signe de la proximité de la convivialité, car il est bien évident que la plupart des exposants se connaissent, se côtoient dans différents cercles professionnels tels que le GIM-CH - Groupement des industries de la mécanique ou encore la FSPM - Fédération suisse des professionnels de la mécanique. Bref un petit monde où chacun se connait et reconnait les aptitudes et savoir-faire de ses voisins et parfois collègues.

galleryid=45115214

Un salon enfin à taille humaine

Egalement idéal pour le visiteur qui en une partie de journée aura facilement pu faire le tour de tous les exposants. Rare sont les salons ayant pignon sur rue pouvant se targuer d'une telle taille de mannequin.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 115 images

Technopolis c’est plus qu'une rencontre, qu'un salon ou qu'un table-top event, car c'est là aussi que l'on y apprend comment faire mieux et moins cher... avec des nouveautés comme la micro 5 et la factory 5 ou encore avec des conférences enrichissantes.

Des conférences intéressant les visiteurs

La journée a commencé avec le discours d'introduction de Catherine Hirsch, Directrice de la HEIG-VD, Samuel Vuadens, Président du GIM-CH et Olivier Français, Conseiller aux Etats. La parole a ensuite été donnée au Conseiller d'Etat Philippe Leuba qui a insisté sur la nécessite d'un soutien politique fort à nos industries. Là aussi le choix des thèmes des conférences a été accueilli avec chaleur. Avec bien évidemment la traditionnelle conférence axée sur l'innovation où l'orateur Xavier Comtesse n'a pas hésité a montrer la voie à suivre pour doper notre industrie.

Rétrospective en image de Technopolis.
Rétrospective en image de Technopolis.
(Source : Gilles Bordet)

Il a notamment déclaré que l’aide aux start-ups tel que le propose et le pratique innosuisse n’est pas très utile et devrait être remplacée par une aide concrète et intelligente aux entreprises, avec notamment la création d’un secrétaire d’Etat à l’industrie. Les pistes à suivre proposées par Xavier Comtesse par ailleurs ayant reçu le sceau de Digital Shaper par Bilanz feront l'objet d'un article plus complet sur ce sujet.

«Prototypage rapide et Proof of concept » tel était le titre de la conférence très intéressante sur la fabrication additive donnée par Sylvain Hugon, Professeur à la HEIG-VD et responsable d’AddiPole. Avec notamment la description de l'apport du Fablab industriel local soit l'Addipôle implanté au Technopôle de Ste-Croix et tirant parti des savoir-faire du CPNV et de l'HEIG-VD.

Un débat a suivi sur le sujet suivant :

Quels changements à venir pour l’industrie en Suisse ?

Table ronde animée par M. Olivier Dominik (journaliste RTS) avec MM. Xavier Comtesse (mathématicien et informaticien), Olivier Français (Conseiller aux Etats), Sylvain Hugon, Mme Martha Liley (Directrice Ra&D HEIG-VD) et Samuel Vuadens, Président du GIM-CH

La rédaction du MSM se réjouit de participer à l'édition 2019 de cette rencontre. Ainsi, le 30 janvier 2019, Technopolis récidivera et accueillera les membres du GIM-CH à Delémont.

Entretien avec Samuel Vuadens, Président du GIM-CH

MSM : Quel bilan tirez-vous de cette édition 2018 de Technopolis ?

Samuel Vuadens : Nous tirons un bilan très positif. Avec 85 exposants et plus de 400 visiteurs à l’HEIG-VD d’Yverdon, les rencontres et échanges ont été constructifs, intéressants et valorisant. L’enquête de satisfaction faite auprès des exposants et des visiteurs le montre très clairement.

MSM : Comment a évolué cet événement qui s’adresse en priorité aux PME romandes de l’industrie technique de précision depuis sa création ?

Samuel Vuadens : L’intérêt et la participation par rapport à l’évènement de l’année passée est en nette augmentation. Cela montre que le concept de Technopolis répond à un besoin de nos membres, avec un évènement et des conférences thématiques sur l’industrie le matin et une exposition et lieu d’échange et de rencontre l’après-midi.

MSM : A chaque édition un nouveau lieu d’exposition. Avez-vous constaté des différences en termes d’exposants et de visiteurs selon les régions ?

Samuel Vuadens : Chaque région a des spécificités par rapport à son industrie locale, ce qui se reflète chez les exposants et surtout aussi sur les visiteurs.

MSM : Technopolis est toujours organisé au sein d’une Haute Ecole, cette année c’était à la HEIG-VD d’Yverdon. Connaissez-vous la part d’étudiants qui visitent Technopolis et y a-t-il des partenariats qui se créent entre les entreprises exposantes et les Hautes Ecoles ?

Samuel Vuadens : Ce que nous cherchons en premier lieu est d’accroître les échanges entre les entrepreneurs industriels et les hautes écoles. C’est pour cela que des visites lors de Technopolis entre les différents laboratoires et départements de recherche des hautes écoles sont organisées. Nous comptons augmenter sensiblement le nombre d’échanges et de projets entre les hautes écoles et l’industrie.

MSM : Selon les exposants (85 en 2018) la fréquentation de Technopolis a été très bonne cette année, en progression par rapports aux éditions précédentes. Quelle marge de croissance reste-t-il à cet événement pour conserver son côté convivial et à taille humaine ?

Samuel Vuadens : Nous voulons rester une plateforme de rencontre et d’échange pour l’industrie en Suisse romande. Notre but n’est pas une course à l’augmentation du nombre d’exposants. C’est la qualité et la valeur ajoutée des échanges qui est au centre de non préoccupations.

MSM : Le niveau de qualité des conférences et des débats de la matinée ont été unanimement salué par tous les auditeurs présents. Comment choisissez-vous les sujets et les orateurs pour ces conférences et débats ?

Samuel Vuadens : Notre soucis est d’aborder une thématique actuelle avec une approche très terre à terre et pratique pour les entrepreneurs. Nous ne cherchons pas à faire une x-ème conférence sur l’industrie 4.0, mais nous choisissons les thèmes basé les problématiques et sujets qui préoccupent les entrepreneurs dans leur quotidien.

MSM : La prochaine édition de Technopolis se déroulera le 31 janvier 2019 à Delémont. Avez-vous déjà quelques informations en primeur à nous révéler à ce sujet ?

Samuel Vuadens : Elle se fera le jeudi 31 janvier 2019 à HES-SO de Delémont en présence du Ministre de l’économie du canton du Jura, M. Jacques Gerber. Le programme complet sera dévoilé à partir de fin août 2018, avec des conférenciers de haut vol.MSM

(ID:45115030)