Mettre ses outils de production en réseau grâce à la 5G La 5G : futur lien entre automatismes et bureautique

de Auteur : Jean Guilhem, journaliste indépendant

« Sure, simple, rapide, très souple : dans les cinq années à venir, la 5G sera probablement le nouveau standard de communication haut débit et sans fil des ateliers de production », prédit Eric Padiolleau, IOT Program Manager au CETIM (Centre Technique des Industries Mécaniques).

Entreprises liées

La 5G va simplifier dialogues et implantations des machines dans les ateliers.
La 5G va simplifier dialogues et implantations des machines dans les ateliers.
(Source : Jean Guilhem)

Dans la vie courante, les smartphones de dernière génération sont les premiers équipements mobiles à être équipés d'une puce 5G. Cet Internet des objets séduit le monde industriel car déjà, dans beaucoup d'usines, de multiples capteurs génèrent énormément de données qui sont traitées, transmises, stockées puis gérées localement à l'atelier ou dans le « Cloud » de l'entreprise. Avec des logiciels d'exploitation « intelligents », l'ensemble est restitué sous forme d'applications spécifiques ou « tableaux de bord », nécessaires pour gérer notamment les plannings de production ou la maintenance.

Des cas d'usage montrent que la 5G rend ces communications, internes à tout réseau, bien plus performantes encore. En effet, la 5G opère en temps réel pour la transmission, le stockage et la gestion d'une grande quantité d'informations grâce à ses très hauts débits équivalents à ceux d'une fibre optique.

« La 5G, c'est aussi la possibilité de connecter en parallèle beaucoup d'objets ou de machines à l'intérieur d'une société. Ultra simplifiée, son infrastructure représente un atout remarquable car il n'y a aucun circuit filaire à envisager. De plus, dans le cadre d'une usine 4.0, les machines sont amenées à évoluer, voire à être déplacées pour s'adapter aux modifications des productions, aux variations des commandes ou à une réorganisation des flux. Le sans fil offre donc une formidable souplesse d'adaptation aux marchés en fonction de ces impératifs.

Être capable de changer très rapidement de produit ou de gérer plusieurs produits sur une même ligne avec vélocité et une excellente traçabilité, malgré des informations morcelées venant de divers supports, représente un réel avantage pour tout responsable », explique Eric Padiolleau, IOT Program Manageur au CETIM.

Finis les goulottes, les gaines et les kilomètres de câbles. La 5G facilite l'intégration d'une nouvelle machine ou le repositionnement d'une unité de production sans infrastructure de communication.

« Dans les années à venir, des puces 5G seront probablement incorporées aux commandes numériques ou aux automates des machines-outils ou autres unités opérant à l'atelier. Une telle puce peut concerner, par exemple, un container mobile transportant des pièces mécaniques. Ce mobile transporté par des opérateurs ou par des chariots autonomes (AGV), tous connectés sans fil permettra le suivi en temps réel de tous les mouvements des outils et outillages ainsi que des pièces en cours de fabrication, de contrôle ou de stockage », poursuit Eric Padiolleau.

Et côté sécurité électronique et informatique, la 5G, avec ses bandes de fréquences dédiées, est prédisposée pour équiper les réseaux privés accessibles uniquement aux appareils et machines déclarés sur une courte portée. Cette technologie émergente est donc parfaitement adaptée à l'usage dans une entreprise ou un atelier.

« Par nature, ces réseaux cellulaires privés sont extrêmement sécurisés par rapport au wifi ou autres technologies sans fil. C'est un des grands avantages de la 5G », souligne Eric Padiolleau.

On contrôle rapidement tout « process » via la 5G en y associant pratiquement tout objet, machine-outils, banc de préréglage, instruments de mesure, unité de contrôle, robot, magasin automatisé… dans la mesure où des interfaces matérielles adaptées sont développées.

Demain, la 5G offrira aux ingénieurs et dirigeants une réelle acuité de surveillance en production sur l'ensemble de la chaîne de valeur en lien avec l'ERP.

« Quelques solutions commencent à émerger, mais encore peu de modules 5G sont implantés dans les ateliers afin de collecter des données. En revanche, pour les entreprises qui envisagent d'investir de manière raisonnée, la 5G sera l'interface idéale capable de faire le lien entre le monde de l'automatisme et le monde de la bureautique », conclut Eric Padiolleau. MSM

(ID:47781132)