Rétrospective de la grande exposition parisienne des composites

JEC 2014: l’industrie suisse se distingue

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Encore, plus d’exposants et de visiteurs prévu pour 2015

En ce qui concerne pétrole et gaz naturel, c’est la société australienne avec son agencement de serrage innovant en composite qui a retenu l’attention du jury. Par rapport à un dispositif équivalent en acier, le gain de poids se situe entre 75 et 85% ce qui facilite des réparations rapides (fourniture aéroportée) tout en affichant une tenue irréprochable à la corrosion.

Toujours pour l’énergie, Maruhachi Co, Ltd a développé un réservoir de stockage d’hydrogène, à revêtement intérieur en plastique, destiné aux stations de distribution d’hydrogène pour les voitures équipées de pile à combustible. Avec une longévité supérieure à 15 ans, ce réservoir en PRFC de type 4 est doté d’un revêtement multicouches en résine. Sa capacité de 200 litres sera portée à 500 litres à l’horizon 2017 par l’entreprise nippone qui elle aussi a été gratifiée d’un «Award». Durant le salon JEC, les principales thématiques ont été le carbone et les solutions thermoplastiques, avec un programme de conférences I.C.S (Innovative Composites Summit) animées par 42 intervenants de renom venus de 13 pays.

Outre la simulation, le design, la production en série avec la robotisation et certaines applications innovantes pour l’automobile et l’aéronautique (composants structuraux), cette manifestation a également abordé des thèmes tels que l'énergie et les structures hybrides.

A ce sujet, le Centre Technique des Industries Mécaniques (CETIM) a détaillé une nouvelle offre spécifique aux équipements sous pression en matériaux composites et hybrides. Avec sa plateforme d’enroulement filamentaire, installée dans une enceinte sécurisée du Technocampus EMC 2 (Nantes 44), son objectif consiste à réaliser des pièces thermoplastiques de grandes dimensions (réservoirs, citernes, tuyaux, etc.) avec des diamètres de 0,25 m à 2,50 m sur des longueurs pouvant aller jusqu’à 4 m. Les matériaux mis en œuvre sont les composites fibres de verre ou carbone, à matrice polyamide, PPS, PEI, PEEK, polypropylène, polyéthylène, et potentiellement tous les thermoplastiques.

Par ailleurs, pour le marché automobile, le Centre Technique, en collaboration avec le chimiste allemand Momentive, a présenté en avant-première une crashbox en composite car, après le triangle de suspension présenté l’année dernière, c’est aux absorbeurs de choc de faire l’objet de recherches intensives. Déjà utilisés sur des voitures de sport, ces absorbeurs en composite seront un jour fabriqués en série afin de répondre aux besoins du secteur tant en termes de coût que de cadences.

D’autres dossiers axés sur l'énergie et le développement durable sont révélateurs de l'avance des pays développés dans ces domaines. De nouvelles catégories, notamment Biens de consommation, Électronique grand public et Médical, viennent illustrer l'omniprésence des composites dans notre vie quotidienne.

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 42646404 / Plasturgie)