Rétrospective de la grande exposition parisienne des composites

JEC 2014: l’industrie suisse se distingue

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Démoulage d'une pièce échancrée, tout en subtilité

Alors que le moule de RTM (Resin Transfer Moulding) pour pied d’aube, reste monté sur presse, il s’agit de faciliter le démoulage de ce composant particulièrement échancré, après durcissement de la résine. Pour ce faire, l'outillage est conçu en deux éléments.

La subtilité, c’est que ces deux parties présentent des coefficients de dilatation thermique différents, facilitant ainsi le démoulage. Le premier des deux éléments du moule est un mandrin d'aluminium en plusieurs parties alors que le moule de RTM est en Invar dont le coefficient de dilatation ne varie pratiquement pas avec la température ce qui simplifie l’extraction de la pièce finie. En sortie de moule, chaque composant est mesuré puis contrôlé par ultrasons (les données sont jointes à la pièce et référencée).

Des pièces très courantes

Ces joints de pied d'aube représentent un important marché car chaque réacteur utilise jusqu'à 22 joints. Outre les moteurs d’avions de nouvelle génération, ce type de composant pourra être monté pour la maintenance de centaines de moteurs déjà en service. Gros avantage de ce joint de pied d'aube composites, sa légèreté qui diminue la consommation de carburant du moteur pour un coût de fabrication comparable voire inférieur aux solutions aluminium actuelles.

Dimensionnée pour produire en série au moins 1000 pièces par an, cette nouvelle unité de production devrait-être particulièrement rentable. En effet, le développement des soufflantes en composites hautes performances aide les constructeurs aéronautiques à atteindre leurs objectifs de rapport poussée-poids. Dans le cadre de l'initiative européenne SAGE (Sustainable and Green Engine) financée par le programme Clean Sky, le démonstrateur ALPS (Advanced Low-Pressure System) est en cours de construction afin de démontrer la faisabilité de ce type de soufflantes. De plus, ce nouveau composant diminue l'intervalle séparant les aubes de la soufflante en optimisant le profil aérodynamique. Autre atout, le procédé RTM retenu avec matériaux de renfort et résines homologués comporte des étapes préalables telles que coupe automatique des fibres, préformage sur outillages spéciaux et stabilisation de la préforme.

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 42646404 / Plasturgie)