«Je suis déterminé à faire de Beaulieu un lieu de référence pour les salons»

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Béat Kunz, CEO de MCH Beaulieu Lausanne et membre de la direction MCH Salons & Infrastructures. (Image: Beaulieu)
Béat Kunz, CEO de MCH Beaulieu Lausanne et membre de la direction MCH Salons & Infrastructures. (Image: Beaulieu)

>> Natif d'Aarau, ce cinquantenaire, hors norme, a tout d'abord dirigé l'Espace Gruyère de Bulle, puis il a également gèré le Forum de Fribourg pour ensuite être attiré par la capitale vaudoise, pour reprendre la direction de Beaulieu Exploitation SA.

Puis en avril de cette année Beaulieu Exploitation SA a été rachetée par MCH Group SA. L'objectif étant de développer Lausanne au sein du groupe possédant déjà d'importantes surfaces d'expositions en Suisse soit à Zurich et à Bâle. Ce n'est donc pas un hasard que Lausannetec soit lancé à Beaulieu l'an prochain.

MSM: Quand, combien et avec quel travail avez-vous gagné de l'argent pour la première fois ?

Béat Kunz : A l’âge de 14 ans, en faisant les vendanges à Aubonne, pour un montant de 26.- Francs par jour, nourri et logé.

MSM: Pourquoi avez vous choisi une profession technique?

Béat Kunz : Economiste de formation, j’ai choisi une profession de généraliste et non technique! Par contre, mon père a été mécanicien de précision toute sa vie. Il m’arrivait d’aller le voir sur son lieu de travail; je me rappelle de cette odeur d’huile de machine et les copeaux de cuivre et de laiton. Un bon souvenir.

Pour compléter ce thème
 
Baselworld appuie Lausannetec

MSM: Quelle profession choisisseriez-vous s'il fallait le faire aujourd'hui?

Béat Kunz : Je choisirais exactement la même profession. En tant que généraliste, je touche à l’ensemble des secteurs de la gestion d’entreprise et c’est cela qui m’intéresse.

MSM: A l’école, dans quel domaine aviez-vous des faiblesses ?

Béat Kunz : En algèbre et en dessin.

MSM: Avez-vous une particularité qui à l’image d’un fil rouge, vous a guidé au travers de vos écoles études et activités professionnelles ?

Béat Kunz : Un esprit de curiosité et d’ouverture marqué.

MSM: Quelle philosophie générale usez-vous lors de vos rapports avec vos clients?

Béat Kunz : La recherche d’un partenariat équilibré ainsi que la franchise.

MSM: Lorsque l’on désire absolument conclure une affaire, à quoi doit-on absolument renoncer ?

Béat Kunz : Aux préjugés.

MSM: Quelles sont les trois qualités que devraient absolument posséder un bon employé ?

Béat Kunz : Un esprit d’équipe (surtout dans un environnement comme le nôtre), de l'intégrité, une soif d’apprendre et être proche du client et de ses besoins.

MSM: Quelles sont les trois qualités que devraient absolument posséder un bon chef ?

Béat Kunz : Il doit être rassembleur, exigeant vis-à-vis de lui comme de ses collaborateurs et avoir une détermination dans l’atteinte des objectifs.

MSM: Qu’appréciez-vous tout spécialement chez un collaborateur ?

Béat Kunz : L'envie de réussir, la faculté d’apprendre et un brin d’humour.

MSM: Qu’est-ce que vos collègues de travail apprécient particulièrement chez vous ?

Béat Kunz : Mon autorité naturelle et le fait d’avancer ensemble.

MSM: A quoi faites-vous attention lors de l’engagement d’un employé?

Béat Kunz : Est-ce que j’ai envie de travailler avec lui ? Est-ce qu’il s’entendra avec l’équipe ? Est-il fait pour notre type d’activité très particulier ? Est-il polyvalent et flexible ?

MSM: De quel trait de personnalité êtes-vous particulièrement fier ?

Béat Kunz : Mon charisme.

MSM: Selon vous qu’est-ce qui est particulièrement important pour avoir du succès professionnellement ?

Béat Kunz : Il faut être à l’écoute, être visionnaire et faire son métier avec passion.

MSM: Contre quoi vous êtes vous fortement énervé ces derniers temps?

Béat Kunz : Pour moi l’énervement est un état éphémère, je n’ai pas vraiment d’exemple concret. En plus, je ne suis pas rancunier.

MSM: Que pensez-vous de la Suisse en tant que place industrielle pour produire de la valeur ajoutée?

Béat Kunz : Tout d’abord, la Suisse dispose d’un système de formation exceptionnel avec des hautes écoles de renommée internationale et un système de formation professionnelle qui fait des envieux. En effet, notre système de formation dual, avec une alternance entre la vie en entreprise et sur les bancs d’école, permet aux jeunes d’être rapidement compétents dans leur métier. Notre pays peut également compter sur une main-d’œuvre très qualifiée tout à fait en mesure de jouer un rôle important dans le développement de secteurs de pointe tels que la haute technologie, secteur vers lequel nous avons pris une option résolue. Ensuite, la Suisse jouit d’un tissu économique très dense et à un niveau très élevé avec les centres de recherches de nombreuses entreprises internationales des domaines biotech-medtech, pharma, microtechnique, etc. Ce sont tous les secteurs à très fort potentiel de développement et les conditions cadre de notre pays y sont tout à fait favorables.

MSM: Que changeriez-vous à votre parcours professionnel, si cela était possible?

Béat Kunz : Rien. Notre domaine d’activité (le «live marketing» / foires et congrès) est exceptionnellement varié et très enrichissant avec des relations à tous les niveaux, dans tous les domaines - économiques, culturels et sociaux.

MSM: Que faites vous de préférence durant votre temps libre?

Béat Kunz : Famille, sport, escapades, activités culturelles.

MSM: Que désiriez vous absolument faire? Soit une activité que vous n’avez pas encore réalisée?

Béat Kunz : Apprendre les langues comme l’arabe, le russe ou le mandarin et faire le tour du monde.

MSM: Que vous souhaitez-vous pour votre avenir?

Béat Kunz : Réaliser les objectifs ambitieux que je me suis fixé sur le plan professionnel comme faire de Beaulieu la référence en Suisse romande dans le domaine des foires et salons.

MSM: Quels atouts à Beaulieu Lausanne sur la scène des salons suisses?

Béat Kunz : Une proximité des Hautes Ecoles (UNIL, EPFL, Ecole Hôtelière de Lausanne, HES). Un tissu économique diversifié et une présence de nombreuses entreprises leader dans leurs secteurs. Une excellente infrastructure. Une situation géographique au centre de la Suisse romande. Une bonne infrastructure hôtelière. Un personnel très qualifié et motivé. Et enfin l'appartenance à MCH Group, N° 1 dans les Salons et congrès en Suisse.

MSM: Quelle stratégie développe MCH pour le marché romand des salons?

Béat Kunz : Une stratégie de développement et d’élargissement du portefeuille de foires et salons par progression géographique, thématique et temporelle. Mais également une stratégie de duplication des foires et salons existants déjà à Bâle et à Zürich sur le site de Beaulieu Lausanne et vice-versa (tripôle Bâle-Zürich-Lausanne) La création de nouvelles plateformes dans des secteurs qui nous paraissent stratégiquement prioritaires. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 30280060 / Personnalités)