Utilisation de machines-outils dans la technique médicale

Implants et instruments orthopédiques

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Usinage de composants médicaux.
Galerie: 3 photos
Usinage de composants médicaux. (Image. haas)

>> Avant de fonder sa société il y a 40 ans, Fran Phillips était un opérateur solitaire, un homme d’expérience équipé d’une fraiseuse et d’un tour œuvrant à l’ère de la conquête spatiale, lorsque la NASA dépensait sans compter pour transformer la promesse de JFK en réalité, pour le plus grand bonheur de tous les ateliers motivés et capables du pays. D’après ce que l’on m’a dit, l’une des pièces que Fran Philips a réalisées à cette époque est toujours sur la Lune, à l’endroit précis où les astronautes d’Apollo l’ont laissée.

On est bien loin de ce que Fran Phillips fabrique actuellement, dont un exemplaire, tout aussi hors de portée mais bien plus proche de chez lui, est logé précisément et à perpétuité dans sa propre colonne vertébrale. À l’instar de milliers d’autres patients des quatre coins du monde, Fran Phillips vit avec un implant produit sur des machines-outils CNC Haas par la firme Phillips Precision Medicraft (PPM), basée à Elmwood, dans le New Jersey.

La technique Haas bien ancrée chez PPM

Située à environ 30 km de New York City, la société PPM s’est progressivement développée jusqu’à devenir l’un des leaders reconnus dans la fabrication d’implants orthopédiques perfectionnés, d’instruments et de systèmes de pose stérilisés. Exploitant 40 machines de fraisage et 6 centres de tournage CNC Haas, cette entreprise est spécialisée dans les implants du genou, de la hanche, du coude, de l’épaule et du rachis, ainsi que dans les instruments et les outils nécessaires pour installer ces dispositifs dans le corps.

«Nous avons acquis notre première fraiseuse Haas en 1992 et avons continué depuis lors à investir dans la technique Haas», déclare John Phillips, le fils aîné de Fran et chef de fabrication de PPM. «Le fait de disposer d’une plate-forme Haas uniforme nous permet de planifier le travail plus facilement et d’affecter les employés à diverses machines».

PPM offre un service de fabrication de sous-traitance qui s’adresse à des clients issus de l’industrie orthopédique tels que Stryker, Zimmer et Biomet, pour ne citer qu’eux. La capacité d’usinage de la société contribue à proposer une offre « de la conception à la pièce » complète, grâce aux fraiseuses Super VF et aux centres de tournage SL Haas.

20 ans fidèle au même constructeur de machines-outils

«Nous possédons des machines Haas depuis 20 ans, mais n’avons dû nous séparer que de quelques-unes», continue John Phillips qui précise: «La plupart des unités fonctionnent 20 heures par jour, mais la qualité produite est aussi satisfaite qu’au premier jour. Les résultats obtenus valent sans conteste l’investissement consenti. Pour nous, le rapport prix-performances offert par Haas est incomparable».

PPM ne fabrique pas de produits de base. En effet, les composants réalisés sur les longues lignes de machines parfaitement agencées présentent des caractéristiques de haute précision et d’une grande complexité. «Prenons par exemple cette broche de hanche», explique John Phillips, tenant un objet d’environ 25 cm de long, doté d’une géométrie conique et tranchante à une extrémité, et d’une géométrie hexagonale à l’autre. «Elle devrait normalement être produite sur une rectifieuse CNC, mais nous utilisons une tête de fraisage angulaire et quatre axes Haas, ce qui nous permet d’introduire un outil à un angle et un régime tels que nous parvenons à simuler une application cinq axes, d’où une broche avec une géométrie d’outil qui n’est pas égalable avec une rectifieuse. La broche finie présente une conception très tranchante, qui est fort appréciée des médecins parce qu’ils peuvent intervenir rapidement, ce qui réduit la durée des opérations chirurgicales».

John Phillips ajoute que la société ne sait que rarement à l’avance quelles pièces seront requises, ou quand. Dès lors, la flexibilité des machines Haas constitue un autre facteur vital de la réussite au jour le jour de l’entreprise. PPM peut, par exemple, délivrer jusqu’à 60 tailles différentes de tiges coniques, d’une simple pression sur un bouton, généralement en lots pouvant atteindre 1200 ou 1500 unités, par mois. Parallèlement, la société produit également fréquemment des séries personnalisées de seulement 5, 20 ou 100 exemplaires.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 38626860 / Sous-traitance)