>> Il n'y aura pas que des machines-outils à l'EMO

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Exportations suisses de machines-outils. (Image: CECIMO/EMO)
Galerie: 4 photos
Exportations suisses de machines-outils. (Image: CECIMO/EMO)

Qu’il s’agisse d’alimentation ou d’habitat, d’habillement ou de santé, de mobilité ou de formation, d’extraction des matières premières ou de production énergétique, d’information ou de communication – les machines-outils sont présentes dans tous les secteurs de la vie. Les aliments, les matériaux de construction, les textiles, les appareils médicaux, les moyens de mobilité et de transport, les imprimés, les ressources naturelles, l’électricité, Internet ou le portable – tout cela et bien plus encore est produit directement ou indirectement avec des machines-outils. Elles permettent de fabriquer des produits industriels de grande qualité mais à moindre coût, tout en préservant les ressources.

Comment ? C’est ce que dévoile l’EMO Hanovre 2011. Sur le plus grand forum sectoriel dédié à l’usinage des métaux, des spécialistes des techniques de production venus du monde entier présentent du 19 au 24 septembre 2011 leurs solutions pour relever les défis actuels et futurs de l’industrie.

«Les machines-outils jouent un rôle considérable dans la possibilité ou non de fabriquer de nouveaux produits, dans l’aspect qu’ils revêtent et dans leurs coûts», explique Dr. Wilfried Schäfer, président-directeur général de la VDW (association des constructeurs allemands de machines-outils) qui organise l’EMO, à l’occasion de la conférence de presse de l’EMO au mois de juin à Zurich. De nombreux pays ont su détecter la fonction clé exercée par le secteur des machines-outils et l’importance de techniques de production performantes pour le développement et la modernisation d’une industrie compétitive. Ils font donc le forcing pour développer leur propre secteur des machines-outils et augmentent les importations de techniques haute performance en provenance de pays producteurs qui ont pignon sur rue.

La concurrence sur le marché international des machines-outils est donc très dynamique. En témoigne également la quarantaine de pays qui sera à nouveau représentée par des exposants sur l’EMO Hanovre 2011.

«Cependant, estime Dr. Wilfried Schäfer de la VDW, les nouvelles solutions techniques ne suffisent plus à elles seules aujourd’hui». Les offres techniques se ressemblent de plus en plus. Les possibilités de se démarquer se réduisent de plus en plus. Et Dr. Wilfried Schäfer d’ajouter : «Aujourd’hui, c’est souvent en apportant un «plus», à savoir une offre supplémentaire qui viendra compléter la machine et la tâche de production que les fournisseurs convainquent de la compétence de leurs solutions.» C’est ce que l’on pourra constater sur l’EMO Hanovre 2011.

Des machines et des processus efficaces au cœur de l’innovation technique

Partout dans le monde, des ingénieurs spécialisés en machines-outils travaillent à l’optimisation des produits et des processus de production. Cette focalisation revêt une importance encore plus grande au regard des turbulences économiques passées. L’intégration des procédés et l’automatisation progressent. Les durées d’exécution raccourcies et les coûts optimisés des pièces apportent un avantage économique aux clients. Les fabricants leur fournissent ainsi les meilleurs arguments pour réaliser de nouveaux investissements. L’EMO Hanovre 2011 va exposer de nouvelles solutions pour répondre aux besoins de chaque utilisateur. En outre, les utilisateurs de techniques de productions s’intéressent aussi à d’autres thèmes qui sont porteurs d’avantage concurrentiel.

Le service après-vente se transforme en produit

Le service après-vente comprend un large éventail d’offres. Cela commence par l’approvisionnement en pièces de rechange 24 heures sur 24 ainsi que la garantie de réparations et d’entretien partout dans le monde. C’est aujourd’hui un «must absolu» pour chaque entreprise active à l’international. Toutefois, l’éloignement par rapport au client et donc le facteur temps jouent un rôle important dans la qualité de l’offre. «La rapidité de réaction est essentielle mais elle représente aussi un gros défi sur les marchés éloignés», souligne Dr. Wilfried Schäfer.

Cela vaut la peine pour les constructeurs d’investir de la créativité dans les prestations supplémentaires autour de la machine qui accompagnent le produit et le processus. Sur le marché, on trouve d’ores et déjà par exemple une maintenance préventive basée sur Internet, des conseils en matière de technologie et de process, des téléservices, de la gestion d’outils, des rétrofits, des formations, la programmation automatique des composants avec une fonction d’offre et de commande connectée etc. « Avec de telles offres, les constructeurs se démarquent de la concurrence. C’est ce que les visiteurs de l’EMO vont pouvoir largement constater en se rendant à Hanovre », déclare Dr. Wilfried Schäfer. Le service après-vente devient un produit qui valorise la machine par des prestations supplémentaires. Ces offres supplémentaires apportent de la plus-value et améliorent le suivi des coûts du cycle de vie d’une machine.

Le développement durable dans la production industrielle revêt un grand intérêt pour le marché mondial

L’EMO Hanovre 2011 va mettre l’accent sur le développement durable et l’efficacité des ressources car les machines-outils sont une clé importante pour rendre la production plus écologique. Cet aspect est très intéressant pour les marchés en pleine croissance de l’Asie, de l’Amérique du Sud et de l’Europe de l’Est mais aussi pour les pays industriels confirmés. C’est pourquoi le secteur des machines-outils travaille intensément à orienter les produits et les processus pour que les machines puissent être conçues, produites et exploitées selon les principes du développement durable. A l’heure actuelle, la baisse de la consommation énergétique, notamment grâce à de nouveaux concepts d’entraînement, l’élargissement de l’usinage à sec à d’autres procédés ou encore l’utilisation de stratégies de refroidissement alternatives et la réduction des émissions retiennent toutes les attentions.

L’efficacité des machines et des processus, le service après-vente et le développement durable seront les thèmes incontournables de l’EMO Hanovre 2011.

En bref

L'EMO de Hanovre, ou le salon phare de l’usinage des métaux

Du 19 au 24 septembre 2011, des fabricants internationaux de technologie de production présentent « des machines-outils et bien plus » sur l’EMO Hanovre. Le salon mondial phare de l’usinage des métaux expose tout l’éventail des techniques modernes d’usinage des métaux qui sont le cœur de toute production industrielle. Les visiteurs pourront y admirer les toutes dernières machines plus des solutions techniques efficaces, des prestations de services qui accompagnent les produits, le développement durable dans la production etc. L’EMO met l’accent sur les machines-outils à enlèvement de copeaux et de formage, les systèmes de fabrication, les outils de précision, le flux de matières automatisé, l’informatique, l’électronique industrielle et les accessoires. Les visiteurs spécialisés qui se rendent sur l’EMO viennent de tous les secteurs importants de l’industrie comme la construction mécanique et la construction d’installations industrielles, l’automobile et ses sous-traitants, l’aérospatiale, la mécanique de précision et l’optique, la construction navale, les techniques médicales, la construction d'outils et de moules, la construction en acier et la construction légère. L’EMO Hanovre est le point de rencontre le plus vaste et le plus international au monde pour les techniques de fabrication. Lors de la dernière édition en 2007, 2120 exposants s’étaient retrouvés à Hanovre sur environ 180 200 m2 de surface nette d’exposition. Ils ont attiré 166 500 visiteurs spécialisés venus de plus de 80 pays. L’EMO est une marque déposée de CECIMO, l’association européenne des machines-outils. L’EMO est une marque déposée de CECIMO, l’association européenne des machines-outils. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 29002120 / Agenda)