Rechercher

>> Le tour 102 TM est accompagné d'un robot

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Entreprises liées

Il convient de ne pas oublier que le 102TM n’est pas une machine de production (pas de raccordement d’avance barre possible et pas de possibilité d’évacuation automatique des copeaux si ce n’est avec un aspirateur). C’est la raison pour laquelle l’usinage de pièces brutes avec le 102TM robot n’est à recommander que si le volume de copeaux est

faible. La coulisse X peut être lubrifiée automatiquement grâce au dispositif 0202-17000-000 (option). De plus, le serrage vacuum (option) ainsi que les pinces B «de forme» associés à la grande variété d’accessoires SMSA permet de serrer en broche un grand nombre de pièces.

Intégration du robot dans la machine

Le robot équipant la machine est un robot Mitsubishi RV-2SDB à 6 axes, avec une charge utile de 2 kg (pince comprise), une vitesse maximale de déplacement de 4.4 m/s et une précision dans la configuration la plus favorable de +/- 0.02 mm. Son rayon d’action est d’environ 500 mm. Le degré de protection du robot est IP30 (protection contre corps solides > 2.5 mm et pas de protection contre les liquides), cela signifie qu’il faut positionner le robot de manière favorable durant l’usinage et ne pas arroser ou tout au moins ne pas gicler le robot lors de l’arrosage. La synchronisation du robot avec la machine est gérée au moyen de la CNC de la machine. La synchronisation du robot avec les systèmes d’alimentation/évacuation des pièces est à faire en utilisant le contrôleur du robot. La programmation de ce dernier est relativement simple. Cette façon de faire garantit au client de rester maître de l’automation de la machine. Le bras du robot se termine par un interface normalisé au niveau mécanique (ISO 9409-1 taille 31.5 mm). Sur cet interface peuvent être montés une foule de pinces et autres sortes de préhenseurs, soit de fournisseurs du marché, ou alors de construction spécifique si besoin est. La flexibilité est totale. Dans ce cas, la pince est pilotée pneumatiquement.

Philosophie

L’automatisation d’une machine n’est pas figée mais dépend de la pièce que le client doit usiner à un certain moment sur sa machine, au même titre qu’une mise en train est quelque chose qui change régulièrement. Partant de ce principe, le 102TM avec robot a été conçu dans une optique généraliste : faire profiter le client d’une machine avec un robot intégré à l’intérieur de la machine, tout en laissant le client maître de la programmation du robot et des accessoires qu’il veut pouvoir faire fonctionner pour charger/décharger des pièces. Le robot Mitsubishi est un système facilement programmable au moyen d’un PC ou d’une console. Le client peut utiliser d’autres systèmes que les palettes pour alimenter la machines en pièces. Il est possible d’imaginer, par exemple, une alimentation en pièces via un tapis roulant associé à une caméra pour que le robot saisisse correctement les pièces en fonction de leur orientation. Le principe est de fournir une machine avec robot intégré et de laisser le client gérer la partie automation pour qu’il reste flexible, réactif et autonome. De nombreuses sociétés peuvent s’en charger. Notre but actuel est de ne pas fournir de système d’automa-

tion en amont du robot.

Système de palettes présent sur le 102TM avec robot

La machine présente à l’EMO est équipée de 2 palettes de 200 mm x 200 mm. L’une pour les pièces brutes, l’autre pour les pièces finies. Les palettes sont à faire en fonction de la taille et du type de pièces à manipuler. Elles sont positionnées par rapport à la machine au moyen de 2 goupilles. Les palettes peuvent être en plastic, métal, etc. La zone maximale pouvant accueillir des palettes est de 200 mm x 435 mm. Le client désirant utiliser une unique palette couvrant toute la zone peut le faire en programmant le système en conséquence. Afin de garantir une flexibilité maximale, chacun peut fabriquer ses propres palettes ou utiliser des récipients en plastique disponibles partout sur le marché, toujours en fonction de la pièce.

Les avantages

  • Robot intégré dans la machine, donc un faible temps de chargement de pièces par rapport à une machine à robot externe (chemin plus court à parcourir, possibilité de le faire en temps masqué. Plus de porte opérateur à ouvrir et fermer).
  • Le client peut fabriquer lui-même ses palettes => flexibilité, rapidité.
  • Il est possible d’automatiser le changement de palettes.
  • Le client peut monter d’innombrables préhenseurs sur le robot • (pinces de tous types, ventouses, électro-aimants, etc.).
  • Économie de surface au sol pour une solution de type robot intégré à la machine par rapport à un robot extérieur à la machine.
  • La sécurité des gens par rapport aux mouvements du robot est gérée simplement au niveau du verrouillage de 2 portes équipant la machine et d’une trappe entre la zone d’usinage et la zone de chargement/déchargement des pièces => meilleure accessibilité à la zone d’usinage que dans le cas d’un robot externe. La sécurité des gens par rapport à l’éjection de pièces est naturellement apportée par les tôleries équipant la machine (meilleure sécurité que pour des îlots protégés par des grillages). Le système est conforme CE.
  • Il est possible d’usiner des pièces des 2 côtés en utilisant un support spécifique permettant de poser la pièce pour la retourner. Le retourne- ment peut se faire en temps masqué.
  • Le robot est simple à programmer.
  • Mitsubishi est présent dans de nombreux pays directement ou indirectement, il est donc possible d’avoir du support dans un très grand nombre de pays, que ce soit pour programmer ou dépanner.
  • Il est possible de programmer le robot via une console ou un PC.

<<

(ID:29156920)