L'ensemble des acteurs européens de l'industrie MEM se sont donnés rendez à GLOBAL INDUSTRIe Paris fin mars

GLOBAL INDUSTRIe, l'événement européen

| Auteur / Rédacteur: Jean Guilhem, journaliste indépendant / Gilles Bordet

Au coeur du salon, une mini usine connectée a été installée.
Galerie: 7 photos
Au coeur du salon, une mini usine connectée a été installée. (Source : Jean Guilhem)

Placé sous le haut patronage du Président de la République, Global Industrie s’est tenue à Paris en mars dernier.

Plus grand salon industriel français, il associe Smart Industries, Midest, Tolexpo et Industrie en bénéficiant du soutien des spécialistes de la filière, des collectivités territoriales et des organisations professionnelles françaises.

Plus grand rassemblement industriel multisectoriel en France, le salon Global Industrie s’est tenu à Paris du 27 au 30 mars. Il regroupait quatre salons Midest, (savoir-faire en sous traitance industrielle), Smart Industries, (industrie connectée, collaborative et efficiente), Industrie (technologies et équipements de production) ainsi que Tolexpo, (solution d’équipement pour le travail des tôles).

La profession encouragée par le Président Macron fait de la modernisation de l’industrie une priorité nationale avec la création de cet événement européen tourné vers le futur.

Global Industrie a regroupé quatre manifestations complémentaires, leaders dans leur secteur avec 2700 exposants répartis sur cinq halls de Paris-Nord Villepinte (100'000 m2). Plus de 40'000 visiteurs professionnels sont venus à leur rencontre dont 25 % d’étrangers. En drainant un flux issu d’horizons différents avec 50 filières représentées, la synergie créée par la réunification de ces quatre salons a été source de nouveaux débouchés et d’opportunités d’affaires. Par leur complémentarité, chacun d’entre eux a tiré profit d’ouvertures à l’international, de possibilités d’atteindre de nouvelles filières et de nouveaux marchés mis à leur disposition par les trois autres.

En un même lieu, clients et fournisseurs ont découvert l’écosystème industriel (de la start-up au grand groupe de donneurs d’ordre, en passant par le sous-traitant ou le fabricant d’équipement ou de solutions industrielles, les pôles de compétitivité, centres de recherche et incubateurs), toute la chaîne de valeur (R&D, conception, production, maintenance, services, formation) et toutes les filières utilisatrices (Transports et mobilité, Énergies et infrastructures, Agroalimentaire, Biens de consommation, Chimie, Cosmétologie et Pharmacie, Mécanique...).

Industrie a rassemblé de nombreux constructeurs de machines-outils travaillant par enlèvement de matière. Les grands noms du secteur, DMG Mori, Doosan, Halbronn, Index, Traub, Kasto, Mandelli, Mazak ou Tornos se sont trouvé à proximité des ténors de la tôlerie industrielle, Amada, Trumpf, Salvagnini, Prima ou Boschert. Dans leur voisinage immédiat, les visiteurs étaient aussi en lien direct avec les acteurs de la robotique, ABB, Fanuc, Kuka ou Yaskawa et de ceux de la métrologie, du contrôle qualité et de la vision, Renishaw, Mitutoyo, Hexagon…

Quelque soit la taille des stands, outillages, soudage, traitement des matériaux, informatique industrielle, assemblage montage, services étaient aussi au rendez-vous.

Jean Guilhem, journaliste indépendant.
Jean Guilhem, journaliste indépendant. (Source : Jean Guilhem)

La fabrication additive à l'honneur

Dans le village « impression 3D » où une bonne trentaine d’exposants étaient regroupés, plusieurs machines de fabrication additive travaillant à partir de polymères ou de métaux ont été dévoilées. Outre les performances de la Hewlett Packard Jet Fusion dédiée aux fabrications polymères en petites séries, les visiteurs ont aussi découvert de nombreuses pièces métalliques réalisées à l’aide de ces nouvelles technologies dont plusieurs composants fabriqués avec le procédé « cold spray » à partir d’une nouvelle unité conçue et réalisée en Australie.

Nouvelles technologies au service de la tôlerie

Tolexpo, concentré des métiers et de l’innovation dans le secteur de la tôlerie complément des autres salons, enrichi l’offre industrielles avec des solutions et équipements en renouvellement ou modernisation des productions avec l’adoption de nouvelles technologies, le renforcement de la productivité en accord avec les normes et réglementations. Cet espace accueillait plus de 200 exposants dont 49 % provenant de l’international, mais tous spécialistes du travail des tôles, coils, tubes et profilés.

Automatisation, robots et mise en réseau

Côté automatismes et commandes numériques, Siemens divisions Digital Factory et Process Industries and Drives a animé sur son stand plusieurs conférences montrant comment faire communiquer machines de divers horizons avec des robots de provenance différentes.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45240167 / Production)