27 nouveaux brevets pour le CSEM Forte croissance des projets industriels du CSEM en 2015

Rédacteur: Gilles Bordet

Related Vendors

Les entreprises ont plébiscité le CSEM en 2015.
Les entreprises ont plébiscité le CSEM en 2015.
(Image : CSEM)

Les entreprises ont plébiscité le CSEM en 2015. Le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique a vu ses recettes industrielles croître de 9% pour atteindre un niveau record. Dans des domaines aussi variés que l’internet des objets, les technologies portées, le photovoltaïque ou la lutte contre la contrefaçon, le CSEM a accompli sa mission de transfert technologique aux entreprises, contribuant au maintien de la compétitivité et de la capacité d’innovation de la Suisse.

Une approche ingénieuse pour tracer les médicaments, une montre intelligente qui compte les calories absorbées par son propriétaire, un nouveau procédé de fabrication des cellules solaires permettant de réduire drastiquement les coûts de fabrication.

Voici quelques exemples des innovations que les chercheurs du CSEM ont mises au point avec leurs partenaires en 2015. Présent sur 5 sites en Suisse, le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique a obtenu 27 nouveaux brevets qui sont venus rejoindre ses 186 familles de brevets.

Partenariats industriels en verve, projets européens en recul

En 2015, le CSEM a vu ses revenus en provenance de l’industrie croître de 9% pour atteindre un montant record de CHF 25 millions. « Cette forte progression témoigne de la confiance que les entreprises nous accordent, ainsi que de leur volonté d’innover dans un contexte économique mondial tendu », se réjouit Claude Nicollier, président du Conseil d’administration du CSEM. Le développement des partenariats industriels a permis de compenser la forte diminution des recettes générées par les projets européens. Le chiffre d’affaires global a reculé de 3,5%, à CHF 79,6 millions, une baisse qui est due à des participations cantonales exceptionnelles versées en 2014. Société d’utilité publique, le CSEM a bouclé l’année sur un léger bénéfice de 234'000 francs.

Année 2016 marquée par le franc fort

Depuis bientôt 18 mois, la santé de l’industrie suisse est fortement conditionnée par la force du franc envers l’euro. « Le CSEM soutient activement les PME exportatrices dans leurs projets de développement de nouveaux procédés et de nouveaux produits », relève Mario El-Khoury, directeur général du CSEM. Des deux côtés de la Sarine, il participe à une trentaine de projets lancés dans le cadre du programme CTI-franc fort de la Confédération. « Le modèle économique de ce programme représente un défi financier considérable pour le CSEM qui cofinance les projets », souligne Mario El-Khoury. « Nous avons toutefois choisi de consentir cet investissement, car il est évident que la prospérité de la Suisse passe par le maintien d’une place industrielle forte ».

Changements au Conseil d’administration du CSEM

Messieurs Jean-Daniel Pasche (Fondation en faveur d’un Laboratoire de Recherches horlogères), Renato Sturani (BKW Energie SA) et Claude Vuillemez (Richemont International SA) ont été élus au Conseil d’administration du CSEM lors de l’assemblée générale des actionnaires du vendredi 17 juin 2016. Ils remplacent Messieurs Christophe Bossel (BKW Energie SA), Eric Klein (Richemont International SA) et Pierre-Alain Storrer (Fondation en faveur d’un Laboratoire de Recherches horlogères), démissionnaires. MSM

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

(ID:44130767)